Gâteau de la Pentecôte – Colombier Marseillais

12 mai 2016

Ou Colombier Provençal. Un exquis gâteau réalisé avec des amandes, du melon et de l’abricot confit ainsi que des écorces d’oranges confites… Des saveurs qui font penser au calisson et qu’on apprécie beaucoup. Il est très parfumé, un peu dense mais pas trop. Pas du tout estoufagade ! Un peu alcoolisé… Et généralement, il est couvert d’éclats d’amande. C’est vraiment très gourmand !

On le trouve dans quelques pâtisseries Marseillaises et de la région. L’année dernière, nous étions dans les basses Alpes pour Pentecôte et nous l’avons trouvé dans une petite pâtisserie de village. Il était décoré… Hum… Hihi ! avec beaucoup d’amandes effilées colorées, très colorées ! avec du colorant vif : bleu, rouge, vert… C’était tellement kitch ! Ce petit détail mis à part, il était absolument délicieux.

C’est un gâteau assez onéreux, les fruits confits sont chers. Les amandes aussi… Mais si vous décidez de le réaliser, ne lésinez pas sur la qualité des ingrédients, cela fera toute la différence entre un banal gâteau aux amandes et un bon – incroyablement bon ! – Colombier… Un régal ! Et puis… Ce n’est qu’une fois par an…

Cette version du Colombier est inspirée de la recette de Marie-Claire. J’ai un peu modifié les proportions et aussi la procédure. J’ai utilisé moins de sucre ainsi qu’un mélange de pâte d’amande et d’amandes parce que j’aime la texture que cela apporte. Et aussi de l’abricot confit… Du Rhum et de l’Amaretto (Ooops !)… Il est ainsi tout à fait à mon goût.

En faisant quelques recherches sur le Web, j’ai eu la surprise de découvrir que d’autres régions ont / ont eu leur Colombier. Le Dijonnais, où il serait composé de pâte feuilletée et de frangipane, mais aussi l’île de France et la région Stéphanoise… Et peut-être même qu’il y en a d’autres ? Si vous avez des informations, n’hésitez pas à les partager en commentaires.

Gâteau de la Pentecôte - Colombier Marseillais par Alter GustoGâteau de la Pentecôte – Colombier Marseillais

Pour un moule de 20 cm :
150 gr de melons et abricots confits*
30 gr d’écorces d’oranges confites
80 gr de poudre d’amande
20 gr de fécule de maïs (ou pomme de terre)
20 gr de farine + 1 c à s
60 gr de beurre fondu
150 gr de pâte d’amande**
3 œufs
3 c à s de rhum (ou Grand Marnier ou Kirsch…) ***
30 gr de sucre

Pour le glaçage / finition :
100 gr de sucre glace
20 ml de jus d’orange ou de citron
100 gr d’amandes effilées
Quelques petits morceaux d’écorces d’oranges confites

* j’ai utilisé 2/3 de melons confits et 1/3 d’abricots confits
** pâte d’amande maison – recettes ICI – ou du commerce. Dans ce cas, choisissez une pâte d’amande riche en amandes.
*** j’ai mis moitié rhum et moitié Amaretto, pour renforcer un peu le goût d’amande. Il semblerait que certains utilisent du Grand Marnier, d’autres du Kirsch… Faites selon vos goûts.

Préchauffer le four à 180° C.

Couper les fruits confits et les écorces en très petits morceaux. Les mélanger avec une cuillerée à soupe de farine, pour séparer les morceaux et éviter qu’ils tombent au fond du moule.

Mélanger la poudre d’amande, la fécule et la farine.

Séparer les blancs des jaunes d’œufs.
Dans le bol d’un robot mixeur, mettre la pâte d’amande et les jaunes d’œuf. Mixer jusqu’à obtenir une purée lisse. Ajouter le beurre fondu puis le rhum et mixer à nouveau. Lorsque la préparation est homogène, la transvaser dans un récipient. Ajouter la poudre d’amande / fécule / farine et bien mélanger, avec une cuillère ou spatule.

Battre les blancs en neige. Ajouter le sucre et continuer de battre jusqu’à ce qu’ils soient brillants. Les incorporer soigneusement et délicatement à la pâte.
Ajouter les morceaux de fruits confits. Ils ont tendance à se coller entre eux, même avec la farine. Il faire preuve d’un peu de patience, les décoller et les ajouter petit à petit.

Verser dans un moule beurré.
Enfourner et cuire une trentaine de minutes.
Laisser tiédir et démouler délicatement.

Pour le glaçage / finition :
Torréfier les amandes à la poêle, sans matière grasse. Elles doivent légèrement colorer. Laisser refroidir.
Mélanger soigneusement le sucre glace et le jus d’orange. Répartir sur le gâteau froid. Ne trainez pas trop car le mélange durcit assez vite. Saupoudrer avec les amandes effilées et ajouter quelques morceaux d’oranges confites.

Posté dans : Goût sucré

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

24 Commentaires

  1. Kim

    Amandes + melon + abricot + orange = un mélange épatant! Ce gâteau est la promesse d’une explosion divine dans la bouche! En plus, le format est idéal pour partager, déguster en famille au soleil, en discutant et en riant… Il sent l’été et le bonheur, ton gâteau! En version non-alcoolisée, c’est sûr que toute la famille va l’adorer! Merci infiniment pour avoir adapté et partagé cette recette qui sent bon le soleil.

    https://imkimiyo.wordpress.com/2016/05/11/recipe-pistachio-vanilla-and-raspberry-craquelin-cream-puffs-choux-craquants-a-la-pistache-a-la-vanille-et-a-la-framboise/

  2. Charles

    Bonjour
    Surprenant que ce gâteau ressemble beaucoup à un gâteau appelé ” coca de Isla Cristina ” fait pour la semaine sainte dans la région de Huelva en Andalousie . Il me cependant un peu plus léger du fait des blancs d.oeufs battus en neige . Pour info : https://floruca.wordpress.com/2011/12/27/coca-de-isla-cristina/  La Isla Cristina est topissime pour acheter oumanger les poissons et crustacés .
    Je vais faire votre version pour comparer . Et un grand merci de mettre à dispo toutes ces recettes que je consulte régulièrement . Un saludo de Sevilla

  3. Estelle

    Merci pour cette recette… Ca me tenterait bien, mais je ne sais pas où trouver du melon confit près de chez moi (et plus généralement des fruits confits de bonne qualité).

    L’article d’Estérelle m’a donné l’impression d’avoir raté quelque chose: j’ai habité à Paris dans le 19è pendant 2 ans, à 5 minutes de la boulangerie dont elle parle avenue Laumière, et je n’y suis jamais allée… Mais là, pour le week-end de Pentecôte, je vais aller à Marseille (et loger rue de Rome) donc je compte bien tenter l’autre boulangerie. :-) D’ailleurs si vous avez de bonnes boulangeries, pâtisseries ou autres boutiques à recommander… (j’ai vécu à Marseille de 1997 à 2011 , près du Palais Longchamp, quand j’étais étudiante, mais à l’époque je ne cuisinais que très peu et je ne sortais pas beaucoup de chez moi hormis pour aller bosser…)

  4. Carole

    @ Estelle : à Lyon ? je peux demander à des copines où on peut trouver de bons fruits confits. A cette période de l’année, c’est un peu plus difficile ( à Noël on les trouve beaucoup + facilement ). J’ai fait 2 pâtisseries sans succès puis finalement j’ai passé quelques coups de téléphone et j’en ai trouvé chez Dromel Aîné, chocolatier-confiseur. 

    J’avoue que la pâtisserie Praline, je ne connais pas… Peut-être en passant, je m’y suis arrêtée il y a longtemps… 
    Je vous indique mes pâtisseries préférées mais je doute qu’on y trouve du Colombier. Et ma boulangerie chouchou. On trouve son pain aussi au magasin bio des Docks.

    Les pâtisseries :
    Patisserie Sylvain Depuichaffray
    66 Rue Grignan, 13001 Marseille

    Bricoleur de douceurs
    202 Chemin du Vallon de l’Oriol, 13007 Marseille

    La boulangerie :
    Dame Farine
    77 Avenue de la Corse, 13007 Marseille

    PS : renseignements pris ce matin, ce week-end, il y aura des Colombiers, entre autre, dans les Pâtisseries Marrou ( 370, avenue du Prado 13008 – Place Castellane 13006 – au Marché des Docks) et dans les Pâtisseries Riederer ( 16 Avenue de Mazargues 13008 et aux Terrasses du Port, je crois… )

  5. irisa

    Quelle merveille de gâteau , j’ai l’intention d’aller du côté d’Apt,  ces jours ci et envoyant ta recette ne pas oublier de  faire le plein de fruits confits 

  6. helene

    Merci, pour le gâteau et son histoire
    Marseillaise depuis quelques temps, ce gâteau m’intriguait à chaque pentecôte !!!
    je vais me mettre en quête de fruits confits pour ce we….

  7. Frédérique

    Pas les fruits confits nécessaires sous la main, mais je vais garder précieusement cette recette très inspirante, puisqu’elle contient tant d’ingrédients que j’aime ! Merci

  8. Karine

    On trouve aussi une recette de Colombier de la Pentecôte dans un des livres de Gaston Lenôtre (imprimé en 1975), gâteau de voyage riche en amandes et parfumé à l’orange.

  9. very easy kitchen

    je ne crois pas en avoir déjà mangé. difficile à trouver en dehors de Marseille j’imagine mais en tout cas il a tous les ingrédients que j’aime : fruits confits et rhum… je fonce

  10. Caroline

    Bonjour, étant habitante de Digne dans les alpes de haute provence, j’aurai bien voulu connaitre l’adresse de la patisserie du village où vous vous étiez délectée s’il vous plait. Merci par avance

  11. Carole

    @ Caroline : on n’était pas vers chez vous, pas de ce côté-là des Alpes ;) mais vers Forcalquier… Je suis désolée mais je ne me souviens pas du nom de la pâtisserie.

  12. Stéphanie

    Me manque plus que ces fameux fruits confits et dès que je les trouve, je fais ta recette ! Je crois que je vais avoir des amateurs à la maison ;)

NOTE : Le blog est en pause ! Je ne pourrais pas répondre aux commentaires avant début septembre. A bientot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *