Tarte des Alpes à la gelée de groseilles sauvages

1 octobre 2008

Une autre des spécialités alpines que j’apprécie particulièrement : la tarte des Alpes. Une tarte très simple … juste de la pâte sablée et de la confiture.
A l’origine, elle n’était réalisée qu’en hiver, avec les confitures de l’été, et permettait de déguster un dessert fruité même quand les fruits font défaut. On en trouve dans toutes les Hautes Alpes, chaque boulangerie / pâtisserie propose la sienne. Et, si une bonne pâte sablée est importante, c’est surtout la qualité de la confiture qui fait la différence.

Ma gelée est particulièrement goûteuse … J’ai la chance de pouvoir ramasser des groseilles sauvages, là haut dans la montagne ! vers 2000 m d’altitude dans la haute vallée de la Clarée. Mon premier buisson se trouve juste devant les 2 sapins. On aperçoit, derrière, la Clarée qui serpente en diffusant une douce musique d’eau qui s’écoule et de clapotis … Pour trouver les autres buissons, on s’enfonce un peu dans la forêt … Le cadre est féerique, l’air est pur et le calme presque absolu si ce n’est les bruits de la nature (et accessoirement la neige !). La corvée se transforme en plaisir et en émerveillement, chaque année, renouvelés.
La bonne surprise a été de constater, à notre arrivée, que les groseilliers sauvages étaient encore abondamment chargés de fruits bien mûrs et donc plus facile à ramasser ! ;)

Tarte des Alpes à la gelée de groseilles sauvages

Ingrédients pour 4 petites ou 1 grande :
– 200 gr de farine
– 100 gr de beurre mou
– 1 pincée de sel
– 1 pincée de levure
– 1 jaune d’oeuf
– 60 gr de sucre
– 1 grosse c à s de miel de montagne
– Un peu de lait pour badigeonner
– De la (très bonne) confiture de votre choix

Mettre la farine, le sel, la levure et le beurre dans un saladier. Travailler à la main. Ecraser, avec les doigts, jusqu’à obtention d’un mélange sableux.
Battre ensemble le jaune d’oeuf, 2 c à s d’eau, le sucre et le miel jusqu’à ce que le mélange blanchisse. L’ajouter à la farine “sablée” et mélanger pour obtenir une boule de pâte. Laisser reposer au réfrigérateur pendant 1h.

Préchauffer le four à 160°C.

Fariner légèrement le plan de travail et étaler finement la pâte au rouleau. Découper 4 cercles d’environ 15 cm de diamètre. Les déposer sur une plaque de pâtisserie recouverte de papier sulfurisé.
Garnir avec une couche de confiture (pas trop épaisse sinon cela déborde) jusqu’à environ 1 cm du bord.
Couper dans les chutes de pâte, des bandelettes d’ ½ cm de large. Les badigeonner de lait et les déposer sur la tarte en les croisant.
Replier les bord de la tarte vers l’intérieur et badigeonner de lait au pinceau. Enfourner et cuire 15 à 20 minutes, pour les petites. Adaptez le temps de cuisson à la taille des tartes.

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

33 Commentaires

  1. Clemence

    tu m’as félicité pour mon prix mais tu n’a pas vu que je te l’avais décerné;;; Comme j’avais programmé le message, je n’ai pas pu prévenir à tems mes coups de coeur…

  2. Val

    Moi aussi, j’en ai fait une sur mon blog (rubrique dessert), mais j’ai l’ustensile magique pour faire les croisillons :D

  3. Avocat & chocolat

    ahhh quand je vois les magnifiques paysages ..j’ai envie de déménager ..tout quitter et vivre dans une cabane ou je me nourrirais de la nature ..en ce moment de belles groseilles sauvages..je te rencontrerai peut-être et tu m’offrirais une petite part de cette tarte … Bon c’était un moment d’égarement ( pause boulot ) ça fait du bien j’ai même l’impression de respirer l’air pur …

  4. Cicerolle

    J’avoue que je n’aime pas trop les gâteaux à la confiture. Trop sucrés pour moi. Mais que j’aimerais moi aussi baguenauder dans cette belle nature, au calme et dans l’air pur ! C’est une chance de vivre à la montagne malgré le climat un peu rude.

  5. tini

    La vallée de la clarée, je n’y suis pas encore allé mais aprés avoir vu les chalets de Clapetto, le glacier Blanc et tes photos, ce sera sans doute une de nos prochaines virées..mes beaux parents adorent, disent que c’est magnifique!!Et avec une bonne tarte comme celle la, j’aurais bien envie de faire un petit détour par chez toi…

  6. dany

    Je trouve tout simplement ,toutes tes recettes “magiques”… les photos disent -mange moi- quant aux recettes on a toujours l’impression qu’elles vont être faites en 2/2…. Magique …. je dis …
    Bravo ! bravo! la classe!!!!!!!!
    une Marseillaise ……. (‘dany)

  7. Françoise

    Vraiment super de voir qu’une nana super super sympa sache faire partager ses plaisirs avec les internautes.
    Riche d’idées et d’amour et tu adores la cuisine.
    Super bravo Christine

  8. Laurence

    Elle est super réussie, je trouve que ça fait très série américaine ce genre de tarte, tu aurais pu être Bree (rien que pour la cuisine hein) dans les Desperate Housewifes ;-)

  9. jluc le pechou

    Ecoute, si tu cours jusqu’ici pour mes anchois, moi je cours chez Toi pour ta tarte !

    Quand je vois celles qu’on vend dans les boutiques à touristes dans le Champsaur !

    ‘tain pourquoi j’ai faim d’un coup ?

    jluc bises mistraliennes

  10. Amélie

    C’est vrai que c’est super bon les tartes qu’à la confiture ! ;) La tienne est très jolie te fait bien envie ! Tu as de la chance de pouvoir récolter des groseilles comme ça ! En plus, comme tu dis, le cadre est splendide !

  11. Annellénor

    J’ai toujours envie de ce que je découvre ici mais alors là, je salive à haute dose ! ;o)))
    J’adore la gelée de groseille maison de ma maman qui rèvèle plus d’acidité que celle du commerce trop sucrée. J’imagine la tienne telle que et ce d’autant plus que les groseilles du jardin maternel n’ont RIEN donné cette année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *