Bisciòla della Valtellina – Pain brioché aux fruits secs, noix & noisettes

6 décembre 2017

Tout le monde – vraiment le monde entier ! – connait le panettone… mais la Bisciòla ? Hey hey …
C’est pourtant une brioche dégustée spécialement lors des fêtes de fin d’année, principalement dans le nord de l’Italie. Un pain brioché de Noël est inconnu pour la plupart d’entre nous, y compris pour moi … Jusqu’à la lecture de cet article (en italien) Pandolce e bisciola, piccoli panettoni crescono du site La Cucina Italiana.

Ce qui a retenu mon attention, en premier, c’est cette légende, source peu fiable semble-t-il, qui attribue l’invention de ce pain de Noël, ou pain de figues, ou panettone Valtellinese, à Napoléon. Ou plutôt à son cuisinier… L’Empereur aurait ordonné qu’on lui prépare un gâteau réalisé avec des ingrédients locaux. Petit clin d’oeil à la France. Tout à fait à mon goût, me suis-je dit !

L’autre chose qui m’a interpellé, et décidé rapidement à me lancer… c’est que sa réalisation est quand même bien plus simple qu’un panettone traditionnel, fabriqué dans les règles de l’art. Beaucoup plus simple ! Qui a déjà essayé comprend ce que j’insinue…

Je me suis inspirée de cette recette du blog Lulisa.
J’aime vraiment beaucoup ce genre de pain enrichi, mais pas trop, un peu brioche, avec des fruits secs qui apportent du goût et de la texture. On ajoute aussi un peu de farine de seigle, ou de sarrasin. Ce qui me plait beaucoup… Je suis vraiment conquise, et pas seulement parce que c’est plus simple à faire. ;)

Il parait qu’il faut la déguster coupée en tranches fines, légèrement réchauffées, éventuellement accompagnées d’un peu de crème fouettée… Et même arrosées d’une lichette de grappa ! Cela me tente assez… C’est très gourmand non ? Je n’ai pas encore essayé, je m’en régale pour l’instant au petit-déjeuner.

Bisciòla della Valtellina – Pain brioché aux fruits secs, noix & noisettes

Pour 2 pains ronds :
250 gr de farine de blé T55
50 gr de farine de seigle (ou sarrasin)
5 gr de levure de boulanger sèche*
1 œuf
80 ml de lait + pour badigeonner
50 gr de beurre fondu
50 gr de sucre blond (ou blanc)
1 grosse c à s de miel de châtaignier (ou autre miel)
80 gr de noix
40 gr de noisettes
50 gr de raisins secs
100 gr de figues sèches
5 cl de rhum (ou grappa ou autre arôme)

* Important ! Si votre levure doit être réhydratée avant utilisation, procédez comme indiqué par le fabricant en utilisant un peu de liquide de la recette. Ma levure ne nécessite pas de réhydratation c’est la raison pour laquelle je l’intègre directement.

Couper les figues en petits morceaux. Les mettre dans un bol avec les raisins secs. Ajouter le rhum. Laisser macérer 2 heures, ou plus.

Mélanger les farines, le sucre et la levure. Faire un puits. Ajouter le lait, l’œuf, le beurre fondu refroidi et le miel. Mélanger jusqu’à ce que la pâte soit formée. Transférer sur un plan de travail légèrement fariné et pétrir environ 5 minutes. La pâte doit devenir élastique.
Former une boule et la déposer dans un grand saladier. Recouvrir de façon hermétique, avec du papier film. Laisser reposer 1 heure à 1 heure 30, à température ambiante. La pâte doit doubler de volume.

Aplatir doucement la pâte, incorporer les noix, noisettes et fruits secs macérés.
Diviser la pâte en 2. Former 2 boules. Les disposer sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Couvrir d’un linge et laisser reposer à température ambiante 1 heure 30.

Une vingtaine de minutes avant la fin de la levée, préchauffer le four 200° C avec un petit récipient contenant de l’eau.
Badigeonner les boules d’un peu de lait. Enfourner et cuire 10 minutes à 200° C puis baisser la température du four à 180° C et poursuivre la cuisson une vingtaine de minutes. Les boules doivent être bien colorées.
Laisser refroidir sur une grille.

Elles se conservent plusieurs jours, emballées soigneusement pour éviter qu’elles sèchent.

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

10 Commentaires

  1. floriane

    J’aime bien aussi ce genre de pain, et pourquoi pas avec du foie gras pour les fêtes ? je l’aurais bien tenté en cette fin d’année, mais avec les préparatifs des sablés, macarons, bûche et autres gourmandises, ce sera pour une autre fois

  2. fafa

    Hum j’en ai l’eau à la bouche, je vais essayer de faire cette recette. Merci pour ces délicieuses recettes de Noël.

  3. Kitty

    Je vais tenter l’aventure…toujours intéressant de découvrir d’autres recettes. Ce pain brioché remplacera ma gâche vendéenne initialement prévue(et autres douceurs) pour les » p’tits déj' » en famille durant les fêtes.Merci infiniment

  4. Scotie

    Merci pour cette délicieuse recette : ce fut un vrai régal! Je l’ai faite à la machine à pain et cuite au four dans un moule à cake, elle était néanmoins délicieuse! Je pense la refaire régulièrement!
    Merci aussi, d’une façon générale, pour votre blog d’une grande qualité!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *