Gratin de pommes de terre au lait de coco & citron façon Yotam Ottolenghi

29 mars 2020

Façon parce que j’ai beaucoup simplifié la recette, n’ayant pas tous les ingrédients nécessaires sous la main.
J’ai repéré cette recette originale de gratin de pommes de terre (en anglais) dans The Guardian. Elle est parue pour Noël, il y a 2 ans, comme une recette alternative, pour changer des classiques et elle a titillé ma curiosité.
J’utilise assez peu le lait ou la crème de coco. N’étant pas une grande fan, j’oublie d’en acheter. J’avais mis de côté cette recette pour le jour où… et ce jour est arrivé ! 

J’aurais bien aimé faire la recette complète, mais, comme souvent avec Yotam Ottolenghi, la liste des ingrédients est assez longue. J’aurais quand même aimé voir au moins des oignons nouveaux pour aromatiser le gratin une fois cuit… Si vous en avez sous la main, n’hésitez pas à les ajouter !

Dans la recette originale, il y a de la crème de coco, des citrons verts et des échalotes… Dans la mienne, ils sont devenus du lait de coco, des citrons jaunes et des oignons.
Si vous n’avez pas de lait de coco, faites infuser un peu de coco râpé dans du lait tiède.
Ce gratin est vraiment délicieux et son goût change des habituels gratins de pommes de terre. Le lait de coco est à peine perceptible, pas du tout envahissant ! Pour un goût de coco plus prononcé, inversez les proportions de bouillon et lait de coco. Le jus et les zestes de citron – j’adore en mettre dans les légumes ! – donnent un goût acidulé et un parfum vraiment unique à ce gratin. Un régal !

La recette est très simple, ne vous fiez pas à la longueur du texte.
Pour le lait de coco qu’il va vous rester, rendez-vous demain pour une autre recette salée avec du lait de coco.

Gratin de pommes de terre au lait de coco & citron façon Yotam Ottolenghi

  • Pour un plat ou une poêle de 20 à 22 cm de diamètre :
  • 2 oignons moyens
  • 2 gousses d’ail
  • 1 kg de pommes de terre à chair ferme
  • 1 gros citron ou 2 petits (ou citron vert)
  • 80 ml de lait ou crème de coco
  • 150 ml de bouillon
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • Pour aromatiser* :
  • 60 ml d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail

* dans la recette originale, il y a aussi 3 ou 4 oignons nouveaux, 1 piment, 1 cm de gingembre frais. Vous pouvez les émincer et les faire frire avec l’ail, en fin de recette.

Préchauffer le four à  180°C.

Éplucher et émincer les oignons.
Éplucher et hacher l’ail.

Dans une poêle, chauffer l’huile d’olive. Ajouter les oignons, l’ail et ½ cuillère à café de sel. Cuire à feu moyen une dizaine de minutes, en remuant de temps en temps. Mettre de côté.

J’ai utilisé ma poêle (celle sur la photo) pour faire mon gratin car elle va au four. Vous pouvez utiliser un plat, bien beurré.

Râper le zeste des citrons à l’aide d’une râpe fine. En garder la moitié pour la fin de la recette.
Presser le jus pour obtenir 40 ml.
Dans un grand saladier, verser le lait de coco, le jus et la moitié des zestes de citron, les oignons/ail cuits et une cuillère à café de sel. 

Éplucher les pommes de terre, les couper en lamelles fines et les ajouter au mélange. J’ai utilisé une mandoline, j’aime bien quand les tranches sont très très fines.
Bien les enrober de la sauce, en mélangeant doucement pour ne pas casser les tranches de pommes de terre.
Verser dans le plat. Avec les jolies tranches de pommes de terre, faire une couche en surface, en spirale, pour que le gratin soit plus joli. Si vous avez la patience, vous pouvez faire tout le gratin en spirale… moi pas ! :-D

Verser le bouillon, couvrir hermétiquement et enfourner pour 40 minutes. Au bout de ce temps, découvrir et poursuivre la cuisson 30 à 35 minutes. Vérifiez la cuisson des pommes de terre en plantant la pointe d’un couteau. Vous pouvez terminer par 5 minutes à 220° C pour que le gratin soit bien doré.

Faire chauffer les 60 ml d’huile, à feu moyen, dans une poêle et faire frire doucement l’ail haché. Et le gingembre et les oignons nouveaux émincés si vous en avez.
Retirer du feu, ajouter les zestes de citron restants. 
Au moment de servir, verser sur le gratin chaud.

Vous pouvez préparer le gratin à l’avance, la veille par exemple. Par contre, l’huile aromatisée doit être versée au dernier moment, après le réchauffage, au moment de servir.

Posté dans : Goût salé Sans gluten

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

9 Commentaires

  1. Floriane

    ça a l’air bien fondant comme gratin! depuis quelques temps déjà, je mange plus de pommes de terre, ça se cuisine en de multiples façons et surtout on peut en avoir d’avance, c’est pratique.
    Je profite de ce post pour te dire que j’ai testé ton gâteau au lait chaud: je voulais au départ utiliser du lait d’amandes parce que j’adore son goût, mais ma bouteille fait 1 litre et pour n’en mettre que très peu, et je ne savais pas si mon mari aimerait son parfum.(c’est plus mon truc). Je suis donc partie sur du lait de vache, avec rhum et zeste d’orange. En en coupant un gros morceau pour partir au travail (eh oui, je continue, mais réduit), ça semble bien moelleux et aérien… une petite merveille de gâteau qui fait du bien, léger en bouche et moelleux un peu comme une génoise, pour te dire, nous en avons mangé une bonne moitié en,un jour…Alors merci pour toutes ces belles recettes!
    .

  2. Marie

    Oh la la, je prends, ça doit être top. Et surtout merci pour la simplification. En confinement, ça compte doublement. Merci Carole !

  3. Carole

    @ Lisiane : merci, je suis très touchée ! :-)

    @ Marie : merci ! oui, il est très bon et adaptable, c’est tout ce qu’il nous faut en ce moment.

  4. Bozu

    Très original … Je vais testé ce gratin, en ajoutant 1 piment et du gingembre, pour l’oignon nouveau, il faut attendre !

    J’imagine ce gratin avec d’autres légumes … Hum Merci pour la recette. Beau partage. A demain

  5. Nathalie Gueirard Debernardi

    Bonjour Carole 
    Merci pour cette délicieuse recette. L’association des saveurs est un voyage.
    Comme j’etais pressée – malgré le confinement – j’ai plongé les lamelles de pdt qq minutes dans l’eau bouillante (feu minimum) et je les ai délicatement récupérées à l’aide d’une écumoire. Comme cela j’ai pu mettre le gratin un peu moins longtemps au four.
    Par ailleurs j’ai ajouté une pointe de curcuma qui a donné une petite couleur. 
    Merci encore 

  6. Carole

    @ Floriane : merci pour ton retour sur la recette :-)
    Je suis d’accord,, la texture est vraiment extra !
    Tu as bien fait de ne pas utiliser ton lait d’amande car le goût ne se sent pas une fois cuit… (j’ai essayé avec plusieurs laits)
    Belle journée

    @ Bozu : j’ai acheté mes premiers oignons nouveaux de Provence hier ! trop tard pour la recette… 

    @ Nathalie Gueirard Debernardi : avec plaisir ! :-)
    Bonne idée, c’est vrai que la cuisson des gratins de pommes de terre est souvent longue… 

  7. Laurence

    Bonsoir,

    Tiens cela me donne une idée : je vais faire ce gratin demain soir, en plus au lait de coco ! (j’y ajouterais bien une pointe de curry qui relève plus le goût du coco) et comme il nous reste des pommes de terre du jardin
    . Les plants sont mis en place mais il faudra attendre avant de pouvoir avoir les nouvelles et les manger (cuites au vital cuisson avec une noisette de beurre salé au gros sel de Guérande)

    Merci encore pour tout le partage de tes recettes qui sont , pour la plupart, très originales , qui sortent de l’ordinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *