Tarte aux poireaux & parmesan

12 novembre 2018

Lundi dernier, je vous ai proposé la recette de ma pâte à tarte à l’huile d’olive et au vin blanc, celle que je fais le plus souvent et qui est vraiment simple et rapide à préparer.

Aujourd’hui, parlons donc un peu de la garniture !
Le plus souvent mes tartes sont aux légumes, et quasi à chaque fois, je les associe avec du fromage… J’avoue : on est addict au fromage ! Et aux herbes aromatiques donc il y en a aussi dans toutes mes tartes.
J’ajoute plutôt le fromage dans la garniture, cela donne du goût et une texture agréable à la tarte. Pour la surface, je préfère la parsemer de noisettes, amandes, noix ou d’olives, ou les 2, par exemple. Je trouve que c’est + gourmand.

Pour l’appareil à tarte, excepté lorsque je fais une quiche, dans le genre de l’originale, je n’utilise pas de crème. Plutôt de la ricotta assez neutre en goût et pour une garniture ferme, ou du fromage blanc qui donne un petit goût acidulé, ou un mélange de fromage frais + lait plus ou moins goûteux selon le fromage frais utilisé ou juste du lait (dans ce cas, j’ajoute un œuf en plus).

Quant aux légumes, le choix est vaste… Je les précuis souvent à la vapeur, ou à l’eau, mais je les fais toujours un peu revenir à la poêle pour “les sécher”, faire évaporer le surplus d’eau qu’ils contiennent et éviter que la garniture soit trop humide et ramollisse la pâte.
On peut, selon les légumes, ajouter un peu de semoule au fond de la tarte pour qu’elle absorbe l’eau.

Côté organisation, je prépare généralement la pâte et je cuis les légumes la veille. Le montage et la cuisson sont réalisés le jour même, je trouve que c’est assez pratique.

Voilà ma façon de faire. Et vous ? Vous avez des astuces ?

Tarte aux poireaux & parmesan

Pour un moule de 22 cm :
1 pâte à tarte*
Env. 500 gr de poireaux
1 branche de thym
50 gr de parmesan fraîchement râpé
1 œuf
200 gr de fromage blanc
Une dizaine d’olives
Une poignée d’amandes en bâtonnets ou concassées

* voir la recette de Pâte à tarte à l’huile d’olive & vin blanc

Préparer la pâte, selon la recette de votre choix.

Préparer la garniture :
Laver les poireaux, éliminer la partie verte et le bout terreux.
Les couper en rondelles fines.

Faire chauffer une poêle avec un peu d’huile d’olive. Ajouter les poireaux et le thym. Saler, couvrir et cuire une quinzaine de minutes à feu moyen, jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Oter le couvercle et poursuivre la cuisson 5 minutes supplémentaires.

Préchauffer le four à 180° C.

Étaler la pâte et la disposer dans un moule, chemisé de papier cuisson ou beurré, si nécessaire.

Recouvrir la pâte avec du papier cuisson, ajouter un poids (du riz par exemple) et la précuire, pendant 10 minutes, à blanc.

Dans un récipient, mélanger le fromage blanc, l’œuf et le parmesan. Saler légèrement car le parmesan est déjà salé. Ajouter les poireaux. Bien mélanger.

Retirer le papier cuisson et les poids. Répartir la préparation dans le fond de tarte précuit. A la surface, disposer les olives et les amandes.

Enfourner et cuire environ 30 minutes. Adaptez le temps de cuisson à la taille de la tarte et à votre four.

Posté dans : Goût salé

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

8 Commentaires

  1. Marie

    Bonjour Carole ! Qu’apporte la précuisson de la pâte
    ? Comment choisir, pour une tarte, s’il vaut mieux précuire la pâte ou non
    ? merci et bravo pour toutes ces idées et recettes

  2. Carole

    @ Marie : grâce à la précuisson de la pâte le fond absorbe moins le liquide de la garniture qu’on ajoute ensuite et on obtient une tarte avec un fond bien cuit.
    Du coup dès que la garniture est liquide ou humide ( autant dire quasiment à tous les coups) il vaut mieux précuire la tarte.
    Si on ne précuit pas la tarte, l’astuce pour un fond de tarte bien cuit et pas humide, c’est de saupoudrer le fond de la tarte avec un peu de semoule avant de mettre la garniture… ou d’ajouter une cuillerée de riz ou de boulgour dans la garniture afin qu’il absorbe l’excès d’humidité. En plus, par exemple, un peu de riz dans une tarte aux épinards c’est très bon.
    Et merci ! c’est un plaisir de partager les recettes et idées :)

  3. charles de sevilla

    Recette essayée et adoptée , juste modifiée un peu .Comme j’ai utilisé un moule plus grand j’ai ajouté 100g d’oignon doux . Remplacé le fromage blanc par du requeson (erzatz de ricotta) avec un peu de philadelphia ; ça fonctionne parfaitement . Réalisée avec votre pâte sablée à l’huile d’olive et au vin blanc précuite ; très croustillante . la prochaine fois je la testerai avec de la Manzanilla ,un vin blanc de la région très typé que l’ on utilise pour cuisiner les poissons et coquillages et qui coule à flots dans les casetas pendant la féria de Seville. merci pour le partage

  4. Carole

    @ charles de sevilla : Merci pour le retour sur la recette :)
    Le vin blanc donne des arômes qui différent selon le choix du vin. S’il est très typé, la pâte sera encore meilleure !

NOTE : Le blog est en pause !! Il est donc possible que je sois un peu longue à répondre à vos messages ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *