Feuilletés à l’agneau façon Wellington – Pâques #3

23 mars 2016

Manger de l’agneau à Pâques est une tradition mais c’est surtout par goût que j’ai choisi cette viande. Je suis très carnivore et j’aime toutes les viandes mais j’apprécie particulièrement l’agneau. Un bon gigot, cuit lentement 7 ou 8h, c’est un pur régal ! Comme il fut à notre menu du repas de Noël, j’ai cherché une autre idée…

Entre nous, je vous avoue que je n’ai jamais cuisiné la vraie recette du Wellington, celle avec le filet de bœuf. Pourtant j’adore ! Mais j’ai la trouille de foirer la cuisson de la viande et au prix du filet… Alors, un peu grâce à Jamie, j’ai imaginé cette version de feuilleté à l’agneau haché, en conservant le mélange champignons / persil de la recette originale, et elle s’est avérée absolument délicieuse ! Très parfumée, originale et assez économique finalement, surtout par rapport à une grosse pièce de viande.

La recette est pour 6 feuilletés d‘une quinzaine de cm. Je vous avoue qu’on en a dégusté 1 ½ chacun, surtout par gourmandise, accompagnés d’une poêlée de haricots verts frais et d’une salade verte. Donc selon votre menu, la recette conviendra pour 4 ou pour 6 personnes.

Feuilletés à l’agneau façon Wellington - Pâques #3Feuilletés à l’agneau façon Wellington

Pour 6 :
500 gr de champignons de Paris
Une dizaine de branches de persil
2 gousses d’ail
1 oignon
1 carotte
500 gr d’épaule d’agneau hachée*
30 gr de chapelure
½ c à c de sel
40 gr de noisettes
2 œufs
6 c à c de moutarde

500 gr de pâte feuilletée (maison ou pas)

* demandez à votre boucher de la dégraisser un peu… Pas trop non plus ! Sinon la farce sera sèche.

Nettoyer les champignons. Couper le bout terreux. Les hacher.
Ciseler finement les feuilles de persil.
Faire chauffer une poêle avec un peu d’huile d’olive. Ajouter les champignons, saler et les cuire jusqu’à ce qu’ils aient rendu toute leur eau, et qu’elle soit évaporée. Retirer du feu. Ajouter le persil et mélanger. Laisser refroidir.

Éplucher l’ail, l’oignon et la carotte. Les hacher.
Faire chauffer une poêle avec un peu d’huile d’olive. Ajouter les légumes hachés, saler, couvrir et cuire une dizaine de minutes. Laisser tiédir quelques minutes puis mélanger avec l’agneau. Ajouter la chapelure, 1 œuf, le sel et les noisettes concassées. Bien mélanger.

Pour vérifier l’assaisonnement : prélever un peu de la préparation et la cuire dans une petite poêle à feu vif. Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Parce que cru, cela n’a pas le même goût que cuit.

Préchauffer le four à 180° C.

Diviser la pâte feuilletée en 6 parts égales.
Étaler chaque morceau en carré d’environ 15 x 15 cm.
Battre l’œuf restant avec 1 cuillerée à soupe d’eau.
Diviser la farce en 6 portions.

Sur chaque portion de pâte, étaler une cuillerée à café de moutarde en laissant un peu d’espace sur les bords, environ ½ cm. Ajouter une couche du mélange champignons / persil puis former un boudin avec une portion de farce et la déposer au centre. Badigeonner les bords de la pâte avec un peu d’œuf.
Rouler les feuilletés pour les fermer et replier les bords. Déposer sur une plaque couverte de papier cuisson.
Enfourner et cuire environ 25 minutes.

Posté dans : Goût salé

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

10 Commentaires

  1. Carole

    Pour mon mariage, mon père avait fait un filet de bœuf à la wellington.
    C’était excellent. Ta version est une bonne idée. Et cela en fait un plat très festif ! Bonne journée, bises.

  2. Jeanne

    Ouh là là ça fait envie! Quelle bonne idée. J’aimerais bien que mon mari me cuisine cette recette…

  3. Isa

    Magnifique ! j’ai déjà essayé la recette traditionnelle avec le filet de bœuf que je trouve sublime. Mais là, cette version avec de l’épaule d’agneau me tente vraiment et je trouve l’idée excellente pour Pâques ! Merci beaucoup.

  4. Carole

    Merci les copines ! :)

    @ Carole : trop sympa le papa ! qu’est ce que c’est bon aussi la vraie recette… 

    @ Jeanne : il faut donner l’adresse du blog au mari… ;)

    @ Isa : c’est différent mais aussi très savoureux

  5. irisa

    Je n’aime pas trop la viande, surtout saignante , mais j’adhère complètement à  ce feuilleté de pain de viande , c’est une très très bonne suggestion de Pâques 

  6. Livette 51

    Nous nous sommes régalés… Merci pour celle délicieuse recette accompagnée avec un gratin dauphinois.
    Une petite merveille ! 

  7. Valérie

    J’étais venue pour complètement autre chose et je me suis arrêtée sur cette recette car nous adorons le bœuf Wellington à la maison. Pour des raisons économiques, je fais souvent au filet mignon de porc qui n’enlève en rien le caractère festif de la recette. Très récemment, pour un événement spécial, je l’ai réalisée au filet de bœuf. Je n’étais pas à l’aise du tout pour les mêmes raisons, d’autant qu’à la maison, nous avons 3 cuissons pour 3 palais différents ! En fait, le filet de bœuf, quelque soit sa cuisson, est une viande accommodante et très indulgente. Que le filet soit saignant, à point ou bien cuit -puisque j’ai dû le réaliser à la convenance de tous- il reste délicieux. C’est très surprenant. Alors sans souci, on peut se lancer une fois au filet de bœuf, sans crainte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *