Gâteau aux figues fraîches & amandes

22 septembre 2015

Le temps des figues est assez court, un peu comme le temps des cerises, seulement au lieu d’annoncer le début de l’été, il indique la fin de la saison estivale… Premier jour d’automne demain, déjà ! Alors on voit forcément arriver ces jolis fruits charnus avec un “petit pincement”.

Ici, on mange surtout des figues violettes. Sur les étals, celles de Solliès-Pont sont réputées être les meilleures. Nous, on préfère autant que possible celles qu’on cueille au bord des routes, au détour d’un chemin. Mûries au soleil, juste à point, agréablement sucrées, elles sont divines croquées sur l’instant.
Cuites, on les apprécie aussi. En version sucrée, elles se marient idéalement avec les amandes. Comme dans ce gâteau moelleux, très riche en amandes, et avec une petite touche croquante… Un régal !

Gâteau aux figues fraîches & amandesGâteau aux figues fraîches & amandes

Pour un moule de 20 cm de diamètre :
150 gr d’amande en poudre
1 c à s de fécule de maïs
40 gr de beurre + pour le moule
80 gr de sucre
2 œufs
1 ½ c à s d’Amaretto (ou rhum ou fleur d’oranger)
6 figues (+ selon leur taille)
15 gr d’amande effilées
1 c à s de miel (ou sucre)

Préchauffer le four à 180° C.

Mélanger la poudre d’amande et la fécule.
Faire fondre le beurre. Laisser refroidir.

Dans un récipient, battre les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le beurre puis l’Amaretto en mélangeant bien. Incorporer la poudre d’amande / fécule.

Verser la préparation dans un moule beurré.
Couper les figues en 2. Disposer les demi-figues à la surface du gâteau. Pour le centre du gâteau, les couper en quartier.
Arroser de miel et saupoudrer avec les amandes effilées, un peu écrasées pour les casser.
Enfourner pour une trentaine de minutes.

Posté dans : Goût sucré Sans gluten

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

28 Commentaires

  1. LadyMilonguera

    Je n’ai pas pu profiter des figues de mon figuier car elles ont toutes mûri et sont toutes tombées alors que nous étions en vacances. On les a toutes retrouvées par terre à notre retour. 
    C’est dommage parce que j’aurais bien volontiers tenté ton gâteau… à moins que je ne me décide à en acheter quelques unes…

  2. Carole

    Tu as réalisé un bien joli gâteau aux saveurs bien délicates.
    Les figues sont chères, c’est bien de pouvoir les cueillir.
    Bonne journée, bises, Carole

  3. Gene 11

    Comme dit sur cette page, rien n’est meilleur que la figue cueillie sur l’arbre, mûrie à point. Ici nous avons surtout des figues blanches (vertes pour être précises) et il devrait en rester encore assez pour essayer ce bon gâteau. Merci encore pour toutes ces recettes et les belles photos qui les accompagne.

  4. julia

    Délicieuse recette testée hier et approuvée par mon gourmand de mari ! Je la note dans mon carnet de recettes, merci ! Bonne journée.

  5. julie

    Excellent ! Une amie m’a donné des figues et j’ai immédiatement testé ta recette, sublime comme d’habitude…
    Avec le reste de figues, j’ai réalisé un genre de confipote pommes-poires-figues vanillée qui se mariait superbement avec ce gâteau…

  6. Estelle

    Recette testée hier; très bon, et parfait pour mon mari (qui adore les figues) et moi (qui adore les amandes) :-)

    Je l’ai fait avec des figues de Solliès, car hélas ici (à Lyon et sans jardin) il n’y a pas beaucoup d’occasions de manger des figues cueillies sur l’arbre… J’ai 2 petits figuiers en pot sur mon balcon, mais l’un n’a encore jamais fait de figues, et l’autre en a fait 2 (une en juillet, une en août) mais à chaque fois elles sont tombées avant de mûrir.

    Je pense que si j’en refais, je mettrai peut-être un peu plus de figues, car là le goût des amandes a tendance à dominer.

  7. Carole

    @ julie : merci pour le retour sur la recette ! Très bonne idée de l’accompagner d’une confipote. J’adore marier gâteau et compote !

    @ Estelle : merci pour le retour sur la recette
    C’est vrai que j’ai de la chance de pouvoir ramasser mes figues… J’espère que bientôt tes petits figuiers te donneront prochainement au moins quelques fruits à croquer pour le plaisir. 

    La quantité de figues dépend de leur taille et aussi de leur qualité… Les miennes étaient peut-être (sans doute ! ) meilleures. 

  8. Estelle

    Oui, les figues ramassées soi-même sont sûrement plus goûteuses que celles qui ont parcouru des centaines de kilomètres en camion !

    Aujourd’hui j’en ai ramassé 2 dans un jardin (branches au-dessous du trottoir): je ne me le serais pas permis en temps ordinaire, mais là il s’agit d’une maison qui est en train d’être démolie pour céder la place à un immeuble, et donc plus personne ne ramasse les figues (il est d’ailleurs probable que le figuier soit bientôt coupé, hélas !)

    Par ailleurs (désolée, je n’arrive pas à sauter à la ligne dans mon commentaire), la base de ce gâteau est vraiment très bonne (et se garde très bien quelques jours sans sécher). Cela me rappelle un peu le pain de Gênes (recette que j’avais découverte sur le blog d’Edda Onorato), mais en moins gras et moins sucré. Je pense qu’un de ces jours je vais essayer d’utiliser la même base avec des poires (et ça doit sûrement être très bien avec des cerises…)

  9. Carole

    @ Estelle : merci pour le retour sur la recette ! (le retour à la ligne a un bug : on ne le voit pas mais ça saute quand même la ligne…)

    C’est incomparable, et précieux, de ramasser les fruits sur l’arbre. Et bien rare, surtout quand on habite en ville…
    Normalement, les branches qui dépassent des jardins n’appartiennent à personne ! ;)

    On aime aussi beaucoup cette base, parce qu’elle est simple, rapide à faire, et puis, comme tu le dis, pas trop riche.  Et, bien sur,  elle peut se décliner avec un tas d’autres fruits au fil des saisons. 

  10. HEINLE

    Je fais ton gâteau ce soir servie avec de la confipote maison (Julie a eu une très bonne idée d’associer pomme-poire-figue) et avec une crème de soja vanille.

    Le menu du dîner sera donc : velouté de courgettes carottes au parmesan,
    rosace de pomme de terre au bresaola et bien sûr ce magnifique gâteau aux figues (je vais utiliser que 50 g de sucre complet ‘rapadura) .

  11. Estelle

    J’ai refait cette recette avec des poires (faute de figues) et c’est très bon aussi comme ça (c’était pour une pause café entre collègues et ils n’en ont quasiment pas laissé ;-) ). J’avais 3 poires Williams, c”était beaucoup donc j’ai rajouté des petits cubes de poire dans la pâte, c’était plus moëlleux que la recette de base (mais aussi un peu plus collant).

    Je pense que l’été prochain je réessaierai avec des cerises ou des abricots (il y a tellement de fruits qui se marient bien avec les amandes….)

  12. Carole

    @ Estelle : merci pour le retour sur la recette.
    Les poires dans la pâte, cela faisait peut-être un peu trop de jus…
    Je crois qu’on peut vraiment décliner cette base avec tous les fruits !

  13. Keklkikoglu

    Bonsoir ! J’ai réalisé cette recette aujourd’hui …en plus, une petite note de zestes de citron vert ….renversante ! Merci 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *