Pavlova aux fraises & verveine

20 avril 2015

Un dessert que j’aime beaucoup… Frais, fruité et parfumé, assez léger dans cette version avec de la crème à la verveine. Autre différence avec l’originale, j’aime ma meringue bien sèche, croquante et pas moelleuse à l’intérieur. Si non, ça colle aux dents, et ça m’agace. Je préfère quand elle croustille puis fond dans la bouche.

J’aime aussi le nom de ce dessert. Pav-lo-va, c’est joli non ? Pavlova… Je ne me lasse pas de le répéter… « Chéri, à midi, on va manger des pavlova » – C’est quoi ?? – « Voilà les pavlova ! » «  Tu as aimé ta pavlova ? » « Il faudra que je refasse des pavlova » « Elles étaient drôlement bonnes ces pavlova » …
Au moins, il n’oubliera plus ce que c’est… ;) Encore que, je ne parierais pas trop là-dessus !

Pavlova aux fraises & verveinePavlova aux fraises & verveine

Pour 6 d’environ 9 cm de diamètre :
Pour les meringues :
2 blancs d’œuf (60 gr)
60 gr de sucre semoule vanillé*
25 gr de sucre glace

Pour la crème à la verveine :
15 cl de lait
10 cl de crème
15 à 20 feuilles de verveine, selon leur puissance
10 gr de fécule de maïs
2 jaunes d’œuf
25 gr de sucre
25 gr de chocolat blanc (facultatif)

200 gr de fraises
Quelques pistaches concassées

* j’utilise du sucre vanillé maison qui est moins fort que celui du commerce. Vous pouvez utiliser du sucre semoule nature et, éventuellement, en remplacer une petite partie par du sucre vanillé du commerce.

Préchauffer le four à 90 °C.

Dans un récipient, monter les blancs en neige. Quand ils sont fermes, ajouter le sucre, en une seule fois, et battre encore 2 ou 3 minutes, la préparation doit être lisse et brillante. Incorporer ensuite le sucre glace tamisé à l’aide d’une spatule.

Transvaser le mélange dans une poche à douille. Sur une plaque couverte de papier sulfurisé, dresser des cercles d‘environ 9 cm de diamètre puis ajouter un tour pour former comme des tartelettes.

Enfourner et cuire pendant 2 h. Laisser ensuite les meringues refroidir dans le four éteint, porte entrebâillée. J’aime les meringues bien sèches. Si vous les préférez moelleuses, réduisez le temps de cuisson.

Prélever 5 cl de lait froid pour le mélanger à la fécule.
Hacher le chocolat blanc.

Faire chauffer le lait et la crème. Ajouter les feuilles de verveine. Laisser infuser une vingtaine de minutes. Remettre à chauffer.

Battre les jaunes d’œuf et le sucre. Incorporer la fécule diluée. Verser le mélange lait / crème. Bien mélanger puis filtrer. Remettre la préparation dans la casserole. Faire chauffer jusqu’à ce que le mélange épaississe, en remuant sans cesse. Retirer du feu, ajouter le chocolat blanc haché et mélanger énergiquement.
Transvaser dans un récipient, couvrir au contact avec un papier film. Laisser refroidir puis entreposer au réfrigérateur au moins 4h.

Au moment de servir, garnir les meringues de crème à la verveine, de fraises coupées en morceaux et saupoudrer de quelques pistaches concassées.

Ne dressez pas les pavola à l’avance sinon la meringue va ramollir.

Posté dans : Goût sucré Sans gluten

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

9 Commentaires

  1. Clémentine

    moi je la préfère bien collante au centre la meringue, pour avoir le contraste avec le croustillant de l’extérieur… J’avais fait une pavlova pour mon anniversaire le week-end dernier, mais en grand format… C’était une première, mais j’ai adoré !

  2. Cali

    Fraises & verveine, une association que j’affectionne tout particulièrement. 
    Il ne resterait pas une petite part de pavlova pour moi ?

  3. Chris

    Coucou carole , apres en avoir degusté une en  Nouvelle Zelande ( son pays d’origine je crois bien ) j’ai tres souvent ete tenté mais oulala !… Cette idee de pavlova individuelle est parfaite ! 
    Merci et tres bonne journee

  4. Carole

    @ toutes : merci !

    @ miss thelma & Clémentine : les goûts… ça ne se discute pas ! ;)

    @ Cali : on a tout englouti, tu penses bien !

    @ Chris : la Nouvelle Zélande et l’Australie se disputent la paternité de ce dessert… Ce n’est vraiment pas compliqué, tu devrais te lancer ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *