Navettes aux graines d’anis

2 février 2015

Parce qu’à la Chandeleur, nous, les Marseillais, dégustons des navettes. (et aussi des crêpes) Cela commence par la procession de la Vierge noire – départ à 5h du mat‘ du Vieux-port. Puis notre Archevêque donne sa bénédiction à la ville, à la mer et, après la messe, … aux navettes !! Et ensuite, on les mange bien sûr…

Pour coller à cette belle tradition, nous allons donc manger des navettes aujourd’hui. Pas bénies parce que je vous raconte pas la queue à cette période de l’année pour s’approvisionner en navettes…
Et, cette fois-ci, ma version de navettes n’est pas très « conventionnelle » car sans fleur d’oranger. Mes biscuits ont la forme d’une navette mais un p’tit goût de canistrelli grâce à l’utilisation de vin blanc et d’anis. Et aussi d’un peu d’huile d’olive. Surprenantes donc… et délicieuses.

Navettes aux graines d'anisNavettes aux graines d’anis

Pour une quinzaine de navettes :
250 gr de farine
1 œuf
80 gr de sucre
50 ml d’huile d’olive
40 ml de vin blanc
1 c à s de graines d’anis vert

Préchauffer le four à 160°C.

Battre l’œuf et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter l’huile d’olive puis le vin blanc en mélangeant soigneusement. Incorporer la farine puis les graines d’anis.

Couper un morceau de pâte. La rouler en boudin d’environ 1,5 cm de diamètre. Couper des tronçons d’environ 6 ou 7 cm de long. Pincer les bouts pour leur donner une forme de barque. Les aplatir un peu. Inciser le centre, avec une corne ou un couteau, dans le sens de la longueur. Écarter légèrement les bords. Les disposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson.
Pendant que vous façonnez vos navettes, conservez le reste de pâte dans un papier film pour ne pas qu’elle sèche. Sinon vos dernières navettes seront moins lisses.

Enfourner et cuire environ 25 minutes. Adaptez le temps de cuisson à la taille des biscuits.

Posté dans : Goût sucré

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

13 Commentaires

  1. Céline {A&CN}

    Merci Carole de l’info sur la tradition marseillaise de manger des navettes à la Chandeleur! L’ajout de vin et d’huile à la pâte à biscuit de ta recette ressemblent beaucoup à celle de biscuits que l’on trouve dans la région de Sète et que l’on appelle Zézette de Sète, marque d’ailleurs déposée par une épicerie artisanale. Plutôt aromatisés à la vanille, je préfère faire ces biscuits avec des graines d’anis. Bonne journée, Céline. 

  2. veronique

    Bonsoir, J’ai fait vos 3 recettes de navettes ( oui , oui je cherche aussi le saint graal des navettes …….) et bien que les 2 autres versions soient au goût de tous mes gourmands, celle ci est ma préférée . j’ai tenté une adaptation avec de l’extrait de  fleur d’oranger à la place de l’anis => c’est top aussi. Je garde donc votre 3° version en recette de base et je l’accommode à l’envie ….Merci 

  3. Carole

    @ veronique : merci pour le retour. Ben vous avez mangé pas mal de navettes alors ! ;) 
    Longtemps j’ai cherché ma version préférée sans oeuf, car pour moi, la “vraie” recette ne contient pas d’oeuf… Et c’est vrai que le fait d’ajouter un oeuf modifie la texture et en fait un biscuit un peu moins sec. Cette dernière version nous a aussi beaucoup plus. 

  4. Mamijo

    Bonjour!

    Tout simplement divines ces petites navettes aux grains d’anis, en effet bien que je raffole de l’eau de fleur d’oranger j’ai voulu tester celles-ci qui me rappellent  bien les canistrelli! Bravo et merci pour cette merveilleuse cuisine du sud que je pratique au quotidien pour ses multiples parfums et la générosité de ses couleurs;-)…ah j’oubliais  j’ai testé avec de la farine de petit épeautre !
    Très  bonne journée à vous depuis le Loiret!

  5. Carole

    @ Mamijo : merci pour ce très gentil message et le retour sur la recette ! Oui, différent mais gourmand :)
    Très bonne idée d’utiliser de la farine de petit épeautre. Mon stock est malheureusement écoulé, je l’achète directement au producteur, dans les Alpes, elle est vraiment délicieuse. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *