Biscuits aux noisettes Corses & zestes d’orange pour mon ami Eugène…

11 décembre 2014

Impossible de cuisiner ces noisettes Corses, de Cervioni, sans penser à mon ami Eugène… Plus qu’un ami, il fait partie de la famille ! Et il est également mon « dénicheur » de produits Corses. Jusqu’à présent, je le sollicitais surtout pour qu’il me rapporte, de sa belle île, de l’excellente farine de châtaigne qu’il va chercher directement chez le producteur. Mais, dernièrement, je lui ai trouvé une mission bien plus compliquée : me trouver des noisettes de Cervioni.

Parce que j’ai lu, il y a peu, sur le Web, que les noisettes de Cervioni avaient obtenu une IGP et, par la même occasion, je découvrais qu’il existait des noisettes Corses… Il me fallait impérativement y goûter ! Je suis d’abord partie en quête de ces noisettes dans les épiceries Corses de Marseille. Sans succès ! J’y ai vu de la pâte à tartiner avec ces fameuses noisettes mais pas « juste » des noisettes. Ensuite, même déconvenue en parcourant Internet.
Alors, devinez quoi ? J’ai appelé Eugène… Et devinez encore quoi ? Il me les a déniché ! 2 kg de noisettes de Cervioni pour moi toute seule ! Ou presque…
Et ce joli fruit ne m’a pas déçu. Elles sont excellentes et valent celles du Piémont dont je vante les qualités régulièrement.

Biscuits aux noisettes Corses & zestes d’orangeJe suis désolée pour vous tous qui lisez ce billet parce qu’il vous sera surement difficile de les goûter… Mais quand on a un ami aussi formidable, cela vaut bien un petit clin d’œil le temps d’une recette non ?

Biscuits aux noisettes Corses & orange

Pour 2 douzaines de petits biscuits :
160 gr de farine
80 gr de noisettes mondées et torréfiées
1 orange non traitée
50 gr de sucre
120 gr de mascarpone
40 gr de beurre mou
1 c à s bombée de sucre perlé (facultatif)
Sucre glace

Prélever le zeste de l’orange à l’aide d’une râpe fine. Presser un peu de son jus pour en récupérer 15 ml.

Dans le bol d’un robot mixeur, mettre 50 gr de noisettes, la farine et les zestes d‘orange. Mixer jusqu’à obtention d’une poudre. Réserver.

Mettre, dans le bol du robot, le beurre mou, le mascarpone et le jus d‘orange. Mixer jusqu’à obtention d’une crème homogène. Ajouter le sucre, la farine aux noisettes et mixer à nouveau jusqu’à formation d’une boule.

Noisettes de CervioniAplatir un peu la pâte, l’envelopper de papier film et l’entreposer 1h30 à 2h au réfrigérateur. Ou mieux, une nuit.

Préchauffer le four à 150°C.
Concasser les noisettes restantes à l’aide d’un couteau.

Sortir la pâte du réfrigérateur. Sur un plan de travail légèrement fariné, l’étaler, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, sur une épaisseur de 3 mm environ. Répartir à la surface les noisettes concassées et quelques grains de sucre perlé. Passer le rouleau pour les enfoncer un peu.
Découper les biscuits à l‘aide d‘un emporte-pièce et les disposer sur une ou 2 plaques couvertes de papier cuisson. J’ai utilisé un emporte-pièce de 5,5 cm de longueur en forme de calisson.

Enfourner et cuire une quinzaine de minutes. Adaptez le temps de cuisson à la taille des biscuits.
Sortir du four et laisser refroidir sur une grille. Saupoudrer d’un peu de sucre glace quand ils sont encore chauds.

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

18 Commentaires

  1. Christa

    La Castagniccia est à 30 minutes de chez moi ;-)))) Alors demain, je vais faire ces biscuits . Tant qu’à faire autant prendre le zeste de clémentines corses, non? Merci pour cette recette.
    Bonne nuit.

  2. Carole

    @ Christa : Oh quelle chance ! :)
    Oui, bien sur, pour un goût encore plus corse, la clémentine sera parfaite. Je n’en avais pas sous la main, seulement des oranges Italiennes… 

  3. Chrystel

    Comme toi, je sollicite mes soeurs tous les ans pour qu’elles me ramènent de bons produits de corse, dont le Salinu, le farine de châtaigne. Et cette année, elles m’ont ramené de la farine de noisettes, tellement bonne qu’on pourrait presque la manger à la petite cuillère.
    Tes biscuits sont plus que tentants. Merci Carole

  4. Athéna

    Ma grand-mère est de Felce, ses frères allaient au collège à Cervione et je n’avais jamais entendu parler de ces noisettes avant l’IGP ! ces biscuits ont l’air très originaux, j’essaierais volontiers

  5. Margot

    Bonjour et merci pour toutes ces belles et bonnes recettes. Les photos sont superbes! J’ai une question: avec quel “engin” mixer les noisettes? Je ne suis pas convaincu par les robots que j’ai eu jusqu’à présent… Un petit conseil me serait très utile. Merci encore pour votre blog si agréable.  Margot

  6. Carole

    @ Margot : Merci pour votre message.
    Très bonne question ! Malheureusement, la plupart des robots que j’ai testé ne m’ont pas non plus vraiment convaincu. Et j’en ai testé beaucoup… et « flingué » presque autant ! Lames cassées ou moteur cramé… Parce que même si, sur la notice, il est indiqué qu’ils peuvent mixer « à peu prés tout », dans la réalité c’est bien différent. ;)

    En ce moment, j’utilise un mini hachoir à double sens de rotation (Cuisinart) qui est plutôt efficace mais qui a tendance à chauffer un peu vite et qui a une petite contenance. Le fait de mixer les noisettes avec la farine facilite quand même un peu les choses.
    Ce que j’ai trouvé de plus efficace pour mixer les fruits secs, c’est le moulin à café. Vraiment très efficace ! Sauf que c’est minuscule et donc pas très pratique.

  7. Hakima

    Ton blog est très beau, je viens de le découvrir et je ne me lasse pas de déguster des yeux tes recettes et tes belles photos.
    Merci pour ce que tu nous fais partager.

  8. Carole

    @ Fran : oui, bien sur, mais désolée, je ne sais pas par quelle quantité, Cela change  la recette, autant en faire une autre. Pour moi, un des intérêts de cette version, c’est justement le mascarpone. 

  9. Martine

    Je confirme les noisettes de Cervione sont les meilleures que je connaisse, chaque année je vais à la fête de la noisette fin août à cervione , c’est un régal , la noisette y est déclinée de toutes les manières et la farine de noisette est un pur délice pour fabriquer de bonnes crêpes …
    Si vous allez en corse n’oubliez pas de passer par cervione , on peut y acheter des noisettes en dehors de la fête au restaurant les trois fourchettes sur la place de l’eglise , récolte du restaurateur, que je recommande particulièrement…une bonne cuisine corse traditionnelle avec des vrais produits faits maison ..une charcuterie excellente…incontournable .
    Je ferai cette recette cet été et je vous en dirai des  nouvelles …merci 

  10. Carole

    @ Martine : merci beaucoup pour les infos :-)
    Je ne manquerais pas d’y passer si je fais une escapade vers Cervione.
    Pour les noisettes, j’ai chaque année mes 2kg, mon ami formidable n’oublie jamais de m’en reporter un filet ou 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *