One Pan Pasta – Penne rigate aux oignons & brocoli

23 octobre 2014

Je vous propose aujourd’hui un test de matériel, via cette recette de One Pan Pasta. J’ai eu la chance de recevoir, cette semaine, une sauteuse tout inox de la marque Cristel, fabricant français de matériel de cuisine haut de gamme depuis plus de 30 ans, installé dans l’Est de la France.

Une marque que je connais déjà et apprécie. Car, en début d’année, lorsque j’ai décidé de changer mes vieilles casseroles anti-adhesives pour des casseroles de qualité en inox, j’ai choisi du matériel Cristel, sur les conseils de plusieurs blogueuses. J’avoue que le label Origine France Garantie a également pesé dans mon choix. Quelques mois plus tard, je suis, à chaque utilisation, ravie de mes casseroles !
C’est donc avec grand plaisir que j’ai découvert cette sauteuse de fabrication française, avec fond thermo-diffuseur, compatible tous feux et induction, qui passe au four, au grill et au lave vaisselle… En option, j’ai reçu un couvercle bombé en verre, qui passe également au four, ainsi qu’une anse et une poignée, qui se clipsent très facilement sur la sauteuse. Détail que je trouve astucieux : la poignée se clipse également sur le couvercle ! Lorsqu’il est chaud c’est très pratique !

Cette sauteuse a été parfaite pour essayer le concept, lancé par Martha Stewart, de One Pan Pasta (ou One Pot Pasta). Une recette où pâtes et ingrédients sont cuits ensemble pour un résultat très parfumé.

One Pan Pasta - Penne Rigate aux oignons & brocoliOne Pan Pasta – Penne rigate aux oignons & brocoli

Pour une sauteuse de 24 cm de diamètre :
250 gr d’oignons doux
1 gousse d’ail
5 cl de vin blanc sec
2 ou 3 branches de thym
150 gr de bouquet de brocoli
300 gr de penne rigate
90 cl d’eau
1 citron non traité
Huile d’olive
Parmesan

Éplucher et ciseler les oignons.
Éplucher la gousse d’ail.
Faire chauffer la sauteuse avec un peu d’huile d’olive. Ajouter les oignons et la gousse d’ail entière. Couvrir et cuire à feu doux une dizaine de minutes.

Dans le bol d’un robot mixeur, mettre les bouquets de brocoli et mixer jusqu’à obtenir une semoule.

Faire chauffer l’eau et la saler avec environ 1,5 cuillerée à café de sel.

Augmenter le feu sous la sauteuse. Verser le vin blanc. Cuire 2 à 3 minutes, jusqu’à évaporation. Ajouter le thym, les pâtes et l’eau chaude salée. Porter à ébullition et cuire 12 à 15 minutes à feu vif en remuant régulièrement. Goûtez pour vérifier la cuisson. L’eau doit être presque toute absorbée.

Retirer du feu. Ajouter la semoule de brocoli. Couvrir et laisser reposer 5 minutes.

Déguster immédiatement, saupoudré de zestes de citron et / ou de parmesan.

[billet sponsorisé]

Posté dans : Goût salé

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

17 Commentaires

  1. camille

    Bonjour Carole,

    Merci pour cette délicieuse recette.
    Je pensais moi aussi me débarrasser de mes vieilles poêles et casserole anti-adhésives et la marque française Cristel avait déjà attiré mon attention. 
    Vous semblez satisfaite de votre choix, cela me conforte dans ma décision. Il existe 3 gammes différentes chez Cristel, pourriez-vous me dire d’après vos recherches si la différence de prix entre ces gammes se justifie et laquelle avez-vous choisie ?

    Bonne journée

  2. Carole

    @ Camille : J’ai mis du temps à passer au tout inox et à choisir mes casseroles… Finalement, quand je me suis enfin décidée, pour les casseroles, j’ai choisi la gamme « Classique ». Qui est devenue la gamme « Mutine ». Et cette sauteuse fait aussi partie de cette collection.
    La différence entre les collections, à ce que j’ai compris, se situe surtout au niveau du fond de la casserole, sandwich d‘alu et d‘inox pour une bonne diffusion de la chaleur. Pour certaines le fond remonte un peu sur les bords et pour d’autres, la triple couche est même sur toute la casserole.

    Pour mon usage et mon budget, la gamme Mutine convient très bien. Le fond thermo diffuseur est à la taille de la casserole (il ne remonte pas).
    Et par rapport à mes anciennes casseroles, la répartition de la chaleur est vraiment (vraiment !) meilleure, ce qui était un des critères importants dans mon choix de changer.

    A noter que c’est plus lourd !
    Aussi, pour les poêles et sauteuses, qu’on a tendance à plus manipuler, je vous conseille d’aller en magasin les soupeser parce que c’est beaucoup plus lourd que les poêles anti-adhésives.

  3. nelly

    je ne connaissais pas cette marque….mes casseroles viennent dechez ” De Buyer”.marque française qui se trouve au Val d’Ajol dans les Vosges..5 couches sur toute la surface…ça cuit vite..mais c’est vrai qu’elles sont lourdes..

    merci pour cette belle recette!!

  4. lorraine

    Joli matériel ! quant à moi j’avais acheté une sauteuse Sitram (marque prof apparemment, achetée chez Dehillerin) et elle a toujours attaché, une véritable calamité : est-ce que j’ai fait quelque chose de mal ? du coup je n’ose plus l’utiliser. Vous avez un tuyau à me donner ? merci… et merci pour la jolie recette.

  5. Carole

    @ Lorraine : je ne suis pas encore une grande spécialiste de la cuisson avec l’inox ;)
    Mais je n’ai pas eu trop de catastrophe avec des aliments qui attachent sauf la fois où j’ai voulu réchauffer des pâtes, vite fait et trop fort. En même temps, bien fait pour moi ! Les pâtes ça ne se réchauffent pas, ça se mange de suite, dixit Chéri…

    Je cuisine sur des plaques vitrocéramiques. Pour l’instant, je n’ai pas testé la viande, surtout les légumes ou les sauces. Je préchauffe à feu moyen et je cuis à feu doux voire très doux. Et je remue souvent. Comme le fond garde mieux la chaleur, il faut cuisiner à feu moins fort.

  6. lorraine

    d’accord à feu doux, ok je vais réessayer après l’avoir bien nettoyée (il reste une coloration jaune sur l’inox) – je suis au gaz – merci Carole et chéri a sans doute raison, les pâtes c’est tout de suite (j’ai un toscan à la maison, je connais le refrain)…

  7. Elena

    One pan pasta? Ah non! Ce n’est pas Martha Stewart qui l’a inventé. C’est mon grand-père en Italie qui faisait toujours comme ça quand grand-mère n’y était pas.
    Et nous, qui le regardions amusés et n’avions jamais faim quand il faisait cela.. nous ne comprenions RIEN du tout. Au fait, es-tu sûre que c’est vraiment bon? Je n’ai jamais essayé depuis! Et avant que MS lance son One pan pasta, je n’osais même pas en parler de cette histoire!!!! ;)

    Par ailleurs, blog merveilleux :)

  8. Carole

    @ Elena : je n’ai pas dit que Martha avait inventé le concept. Elle non plus d’ailleurs. Elle explique qu’elle s’est inspirée d’une recette italienne. (The recipe is inspired by a pasta one of our cooks tried in Puglia, Italy)

  9. sandrine

    Je viens de faire cette recette, mes enfants et moi avons adoré :-) elle est parfaite, bonne en goût, bonne pour la ligne et le porte monnaie… que demander de plus !? merci

  10. Delphine

    J’adore l’idée du one pan pasta, c’est top quand on n’a pas le temps mais qu’on a envie de se faire plaisir ! Ta recette change de celles que j’ai pu voir avec des spaghettis, moi je préfère les petites pâtes ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *