Poulet aux poireaux, pois chiche & estragon

6 février 2014

Un jour il pleut… Le lendemain il fait soleil… Mais le jour d’après il pleut… Ainsi de suite ! De quoi déprimer une Marseillaise ! Alors, quand vient le moment de réfléchir au menu, l’inspiration va vers des plats et aliments plutôt réconfortant. En tête de liste le chocolat mais comme on ne peut s’en nourrir… Cela ne serait vraiment pas raisonnable !

Hier soir, j’ai improvisée cette recette avec des ingrédients qui trainaient dans mon placard et mon frigo. On l’a beaucoup apprécié, elle est délicieusement parfumée et idéale pour clôturer agréablement une journée pluvieuse. Alors je la partage avec vous.

Poulet aux poireaux, pois chiche & estragon - Alter GustoPoulet aux poireaux, pois chiche & estragon

Pour 4 :
3 blancs de poulet
1 échalote
2 gros poireaux ou 3 moyens
10 cl de vin blanc
1 boite de pois chiches ( 265 gr égoutté)
15 cl de bouillon de légume
2 ou 3 branches d’estragon

Couper les blancs de poulet en petits cubes.
Éplucher et ciseler finement l’échalote.
Laver les poireaux. Supprimer la partie verte. Couper le reste en fines rondelles.
Rincer les pois chiches. Les éplucher ou pas.
Effeuiller l’estragon et le ciseler.

Dans une cocotte ou une sauteuse, faire chauffer un peu d’huile d’olive. Ajouter les morceaux de poulet et les faire légèrement dorer. Les retirer de la cocotte.

Ajouter un filet d’huile d’olive puis l’échalote ciselée. Cuire pendant environ 2 minutes puis ajouter les poireaux. Saler. Cuire pendant une dizaine de minutes, à feu moyen, en remuant régulièrement puis ajouter les dés de poulet. Verser le vin blanc. Laisser réduire de moitié.
Ajouter les pois chiches, le bouillon et l’estragon. Cuire une vingtaine de minutes.

Servir avec de la semoule, par exemple.
Réchauffé, c’est aussi très bon !

Posté dans : Goût salé

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

16 Commentaires

  1. Cookeuse

    J’habite pas loin de Marseille aussi et je compatis totalement ! On se croirait en Bretagne parfois !
    Et ce petit plat simple et réconfortant a tout pour me plaire.

  2. Toumi

    Le mieux … Serait de ne pas avoir besoin de le réchauffer !
    Les pois chiches peuvent se conserver très bien qd ils sont secs et pour ma part je les mets a tremper la veille de les cuisiner  et mon secret pour les rendre tendres et digestes: incorporer au trempage de la cendre de bois d une cheminée par ex. La valeur de 3 c a soupe pour 1 litre d eau de trempage.
    Merci encore pr les idées et félicitations pour le magnifique Yummi  Magazine qui est  excellent photos, recettes,esprit, etc
    Bonne journée a Marseille ! 

  3. Delphine Geek

    Un plat conviviale et chaleureux j’adore ! Surtout que je n’aurais pas pensé à faire l’association poulet/poireaux/estragon/pois chicihe ! Je met ta recette de côté !

  4. Céline {A&CN}

    Pour le repas d’hier soir, je suis partie de cette recette mais en ne mettant pas de poulet, en utilisant presque de fois plus de  pois chiche (des secs réhydratés et cuits à l’eau), un petit peu de bouillon du coup, de l’estragon surgelé et 20 cl de crème liquide ajouté au dernier moment (tu connais les grenoblois: en hiver, ils aiment la crème!). J’ai servi avec un mélange de céréales et nous avons tous adoré! Merci donc pour cette inspiration que je n’oublierai pas de cuisiner à nouveau. 

  5. Lorraine

    Mmmmmm merci, je l’ai fait pour midi et c’était très bon ; au moment de servir, Serge a rajouté de la menthe fraîche et celà s’accomodait à la perfection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *