Compotée d’abricots secs infusés au romarin & brousses du Rove

19 mars 2010

brousse et compotée d'abricotDimanche, après la cueillette de romarin sauvage, nous avons fait une petite halte à la ferme pédagogique La Pastorale du Regagnas qui produit les fameuses brousses du Rove. Je vous en ai déjà parlé ici.

Située à proximité de Saint Zacharie, on l’atteint par une petite route qui monte vers le Col du petit Galibier. Et à chaque fois, nous qui avons vécu 3 ans  au pied du vrai col du Galibier, nous nous demandons pourquoi ce tout petit col, qui n’a rien à voir de prés ou de loin avec l’original, porte ce nom …

Mais revenons à nos chèvres : je vous présente les jolies chèvres dont le lait a permis de réaliser les brousses que j’ai dégusté !

Cette brousse ne peut être produite qu’à partir du lait des chèvre du Rove. Une race aux impressionnantes cornes torsadées, étroitement liée à l’histoire de Marseille car elle serait issue d’un croisement avec les chèvres débarquées des cales des navires grecs qui ont accosté à la calanque du Lacydon, actuel Vieux Port, il y a … 2600 ans !

Au fait, vous connaissez la belle histoire de Marseille ? Selon la légende, la ville serait née d’une histoire d’amour … Ou plutôt d’un coup de foudre ! Les grecs, fraîchement débarqués à la calanque, seraient allés se présenter au roi local. Cette délégation, avec à sa tête le beau Protis, serait arrivée un peu comme un cheveu sur la soupe, pendant que le roi mariait sa fille, Gyptis. A l’époque, la coutume voulait que la mariée choisisse son futur mari parmi l’assemblée présente en lui offrant une coupe. Gyptis fit donc son choix et … Oh surprise ! Elle offrit la coupe au jeune Grec Protis. De cette union est née Massalia qui deviendra plus tard Marseille. Cooooomme c’est romantique … non ? :)
Mais je m’égare encore !!

chevres du Rove

Ces brousses sont une spécialité locale, inimitable, et très appréciée. Traditionnellement elles se dégustent sucrées avec un filet de miel, quelques fruits frais et même parfois une rasade de rhum, ou salées avec un filet d’huile d’olive et quelques herbes aromatiques. C’est un must ! Alors pour varier un peu mais sans trop m‘éloigner de la tradition, je les ai associé à une compotée d’abricots secs parfumée au miel et au romarin. Une version appréciée à l’unanimité des mangeurs !

Compotée d’abricots secs infusés au romarin & brousses du Rove

Pour 4 :
– 8 brousses du Rove*
– 1 (bonne) c à s d’huile d’olive
– 250 gr d’abricots secs
– 2 belles branches de romarin
– 75 gr de miel de lavande

La veille :
Mettre les abricots secs et les branches de romarin dans un récipient en verre. Verser dessus ½ d’eau bouillante. Ils doivent être complètement immergés. Couvrir et laisser tremper toute la nuit.

Le lendemain :
Mélanger la brousse avec l’huile d’olive. Entreposer au réfrigérateur.

Égoutter les abricots secs. Les couper en petits morceaux.
Mettre les abricots et le miel dans une casserole. Cuire une vingtaine de minutes à feu doux et à couvert. Laisser refroidir.

Servir la brousse très fraiche accompagnée d’une peu de compotée.

*La brousse du Rove est un fromage très frais, vendue en portion d’environ 50 gr dans son petit moule légèrement conique.

brousse du rove

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

27 Commentaires

  1. gourmandelise

    Ce dessert doit etre vraiment très agréable avec ces saveurs qui sentent bons le Sud!
    Simple et raffiné à la fois c’est parfait!
    Avec une bonne brousse comme la tienne en plus quel régal!

  2. Eol

    Jolies photos! La brousse, ça me donne tellement envie! J’en ai encore cherché hier dans mon supermarché mais pas trouvé :-( Je suis super déçue car je crois que j’adorerais! En version sucrée comme tu présente ou pas!

  3. irisa

    c’est parfait Carole ! je me dis que cette recette sera faite dès que je trouve cette brousse ( j’ai entendu parler de ce fromage il y a peu , j’en ai même demandé à mon fromager mais il n’en a pas )
    Si d’aventure je m’égare du côté de Massilia ……

  4. Tiuscha

    J’adore les desserts à base de chèvre et d’abricots, excellent mariage !
    Tes brousses font envie mais j’aime aussi beaucoup le chèvre frais du Rove, excellent avec de la fleur de sel à la truffe !

  5. Hélène

    Tu as de la chance. Ma voisine Corse nous ramène parfois de la brousse. Que c’est bon. Je l’ai cusinée en lasagne avec des herbes fraîches mais jamais sucrée. Un dessert simple, rapide et fruité comme je les aime.

  6. Hélène (Cannes)

    C’est tout à fait excellent, la brousse du Rove ! Et qu’elles sont mignonnes, les chèvres qui en sont à l’origine. Tes photos me donnent envie de revenir faire un tour dans ces jolis coins ! MAintenant que le soleil est revenu, je revis et ai de nouveau des envies de balades …
    Bises
    Hélène

  7. Patou

    Ta recette ma l’air très bonne et en + j’adore les abricots sous toutes ses formes. Il ne me reste plus qu’a trouver de la brousse du Rove, les abricots je les ai. Bonne journée.

  8. regine

    je ne connais pas cette brousse là mais j’aime ce fromage ; je fais le “fiadone ” assez souvent un regal

  9. Cali

    Il n’y a pas si longtemps, une émission spéciale “Des racines et des ailes” était axée sur la gastronomie et les produits du patrimoine français. Il y avait un petit reportage sur les chèvres du Rove et leur brousse au goût exceptionnel …………. depuis, je ne rêve que d’une chose : pouvoir en déguster !

  10. Oxana

    Adoro il caprino!!!! Anche il miele di lavanda……anche albicocca….anche rosmarino…….è proprio la mia ricetta, cioè per me!
    Un bacione!

  11. sandrine

    je n’ai pas encore pris mon petit déjeuner et je prendrais bien l’une de tes jolies coupelles !! j’adore le fromage au petit déjeuner…

  12. Lili Végétatout

    Mais moi j’aime quand tu nous racontes des histoires ^^
    Et je dois dire que tes photos pleines de soleil, ses chèvres et leurs cornes, cette brousse “secrète”, de là et pas d’ailleurs, … tout ça donne terriblement envie ! De déguster, et puis de partir en voyage …

  13. kouky

    j’adore l’abricot, cette recette va me permettre d’attendre la saison!! géniale l’idée de l’utilisation des abricots secs, les goûts sont même plus concentrés!! merci!

  14. Perrine

    Avec ton histoire, j’ai un coup de nostalgie et Marseille me manque beaucoup !! Je m’étais toujours promis d’aller voir ces fameuses chèvres du Rove, et finalement je suis partie sans aller leur faire coucou… Mais c’est aussi l’occasion d’y retourner ;-) (PS : Tu passeras mon bonjour à Mr Martin, de ma part, ça me manque aussi de ne plus aller directement chez Poetto)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *