Bricks aux poireaux, ricotta & soubressade

14 avril 2018

Faire de jolis triangles avec des feuilles de brick…
Je me demande si, un jour, j’arriverais à faire que le dernier soit aussi réussi que le premier :-D

Quand j’attaque le pliage des feuilles de bricks… Le premier est plutôt pas mal, le deuxième acceptable… Et puis, rapidement, ça dégénère ! Je me répète pourtant qu’il faut que je m’applique, sinon ça va fuir à la cuisson, par exemple.
Ou j’essaie de me motiver en me disant que, plus ils seront beaux, plus ils seront faciles à prendre en photo…
Sauf que plier les feuilles de brick, ça m’ennuie ! Vraiment… Et, ce qui n’aide pas, c’est que pendant que je m’y affaire, il y a souvent cette petite voix, qui me dit que si j’avais foutu ça entre deux morceaux de pâte feuilletée, ça aurait sans doute été aussi bien !
Ils ne sont donc assez moches pas très réguliers . Ils ont tous eu des fuites.
Et j’ai même pas honte.

Par contre, laisser des gros morceaux de soubressade ou les cerneaux de noix quasi entiers n’est pas de la fainéantise mais un choix. J’aime bien quand on est surpris, agréablement, de tomber sur un croquant morceau de noix ou sur un piquant morceau de soubressade, ça donne du pep’s !

Bricks aux poireaux, ricotta & soubressade

Pour 12 ou 14 :
6 ou 7 feuilles de brick
2 ou 3 poireaux (environ 250 gr de blanc)
1 ou 2 branches de thym
40 gr de beurre fondu
150 gr de ricotta
Une douzaine de cerneaux de noix
Env. 70 / 80 gr de soubressade

Nettoyer les poireaux, ôter la partie verte et la racine.
Émincer finement les blancs.
Dans une poêle, faire chauffer un peu d’huile d’olive. Ajouter les blancs de poireaux.
Saler, ajouter le thym effeuillé, couvrir et cuire une vingtaine de minutes, jusqu’à ce qu’ils soient fondants. Ajouter deux ou trois cuillerées à soupe d’eau si besoin. Retirer du feu et mélanger avec la ricotta.

Préchauffer le four à 180° C. Pour des bricks encore plus croustillantes, les faire frire.

Couper les feuilles de brick en 2.
Disposer ½ feuille de brick sur le plan de travail. Rabattre le côté arrondi pour former une bande. Disposer une cuillerée de poireaux à la ricotta dans le coin supérieur, ou inférieur, de la bande de pâte. Ajouter un morceau de soubressade (sans la peau) et un cerneau de noix coupé en 2. Comme sur cette photo publiée sur IG.
Rabattre plusieurs fois pour former un triangle (voir schéma ci-dessous). Badigeonner de beurre fondu. Renouveler jusqu’à épuisement des ingrédients.

Disposer sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Enfourner pour 15 à 20 minutes. Retourner à mi-cuisson.
Déguster immédiatement.

Posté dans : Goût salé

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

9 Commentaires

  1. Floriane

    Je dois dire que je ne suis pas non plus la reine du pliage, ça n’est pas jamais régulier non plus mais après tout, ce n’est pas le plus important, c’est que ce soit bon et tes bricks sont très appétissantes ! j’ai acheté une fois de la soubressade et essayé de la cuire au barbecue, ce fut une petit cata car elle s’est complètement ouverte donc, je testerai la prochaine fois ta recette c’est plus sûr !

  2. Carole

    @ Floriane : merci !
    J’imagine très bien le désastre de la soubressade au barbecue ! :-0
    J’aime bien en mettre un peu dans l’omelette aussi…

  3. Bri

    Mais qu’est -ce donc que la soubressade ?
    Moi aussi, j’ai du mal dans mes pliages, du coup, je fais souvent des cigares !

  4. Carole

    @ Bri : le plus souvent, je ne fais même pas des cigares, je les plie en 2 ou 4 :-D
    La soubressade est une spécialité espagnole, un genre de saucisson épicé qui a une texture « fraiche », humide et très souple. On peut le tartiner. La texture est un peu comme des rillettes ( le goût par contre n’a rien à voir ). Je l’achète chez mon charcutier.

    @ LadyMilonguera : merci ! :)

  5. Ludivine

    Ohh, pas bête d’utiliser la soubressade comme ça. Et les noix doivent apporter du croquant sympa.
    Pour le pliage, je préfère les plier en triangles équilatéraux, au moins les plis sont régulièrement répartis sur tous les côtés (au lieu d’avoir plusieurs épaisseurs de pâte sur le côté long et peu sur les côtés courts avec un triangle-rectangle) et je pense qu’il y a moins de risque que ça s’ouvre à la cuisson. Comme je n’ai pas le compas dans l’oeil, j’utilise un patron : un triangle équilatéral dessiné sur une feuille de papier et glissée sous une feuille plastifiée, qui me permet de plier de beaux triangles sans trop me prendre la tête.

  6. Vincent

    Merci Carole pour cette recette.
    Faite ce soir mais version sans « soubressade » volontairement. Excellent mariage du poireau, du thym, de la ricotta.
    Touche du chef : ajout de quelques noix de cajou concassées pour un coté croquant.

    Belle recette sympa !
    Merci.
    Bonne continuation avec de belles inspirations culinaires.

  7. Carole

    @ Vincent : merci pour le retour sur la recette !
    Les noix, toutes, et fruits secs … ah ! J’adore ! C’est souvent la petite touche en plus qui fait la différence :)
    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *