Pain cocotte à la bière & olives – sans pétrissage

23 janvier 2017

Le pain cocotte, je l’avais un peu oublié… Sans doute parce que sa première apparition sur les blogs commence à dater un peu ! Imaginez-vous qu’il a déjà connu le succès dans le courant de l’année 2010… Plusieurs versions ont fait le tour des blogs, qui étaient moins nombreux à l’époque. Quelques mois plus tard, je vous ai d’ailleurs proposé ma variante.
C’est assez marrant de voir revenir certaines recettes à la une des blogs, par vague, par période… Enfin, c’est amusant la plupart du temps. Quelques fois, c’est un peu lassant, j’avoue que le gâteau invisible, j’en ai fait une indigestion ! ;)

J’ai toujours trouvé le pain cocotte un peu magique… Arriver à faire un pain aussi beau ! Dans mon four de ménagère, c’est épatant non ? Avec une croûte si croustillante, bien dorée et une mie alvéolée. Et avec si peu d’efforts !
Je crois que le temps fort de cette recette, c’est toujours ce moment où j’enlève le couvercle, toujours un peu inquiète – si ça se trouve, cette fois, ça n’a pas marché ? – et puis, je découvre ce pain magnifique… Chuuuutt, ne le répétez pas mais, entre nous… À chaque fois je ne peux m’empêcher de faire une petite danse :D

Tout est parti d’une photo sur Pinterest, comme souvent !, que j’ai trouvé terriblement appétissante. J’ai suivi le lien et j’ai atterri sur un blog culinaire polonais. Merci Google traduction ! Je me suis inspirée de ce que j’ai compris de la recette pour réaliser la mienne. Et cette recette est finalement très différente de celle que j’ai publiée en 2011. Au niveau du temps de levée d’abord, qui est cette fois bien moins long : 2h30 au lieu d’une quinzaine d’heures. Au niveau de la cuisson également, qui est départ à chaud, contrairement à l’autre dont la cuisson démarrait four froid. Et j’en ai profité pour utiliser de la bière à la place d’eau, histoire d’apporter des arômes intéressants. Et des farines un peu moins raffinées. Finalement, après tout ça, le résultat est encore mieux ! Le pain est souple, goûteux, la croûte pas trop épaisse, bien croustillante. Il sera refait très vite, sans olive a priori, et sans doute avec un autre mélange de farine.

Les olives sont facultatives. J’ai fait un mix de vertes et de noires mais vous pouvez utiliser soit les unes soit les autres soit aucune. J’aime beaucoup le parfum qu’elles apportent.
Si vous modifiez les types de farine, il est possible qu’il faille adapter la quantité de liquide.
J’ai utilisé une cocotte en fonte. Si vous n’en avez pas, il est sans doute possible de faire ce pain avec une cocotte en verre ou en poterie en adaptant le temps de cuisson.

Pain cocotte à la bière & olives – sans pétrissage Alter GustoPas évident de trouver un endroit chaud à cette période de l’année. Cette fois, j’ai opté pour la salle de bain… Ou sinon, vous pouvez le mettre à reposer dans le four fermé, éteint mais avec la lumière allumée. L’ampoule va apporter un peu de chaleur, juste ce qu’il faut. Essayez donc, c’est assez efficace !

Notes du 4 mars : j’ai réalisé plusieurs variantes de ce pain, avec succès. Sans garniture aux olives, mes préférés sont ceux réalisés avec un mélange de farine d’env. 1/3 de T65 + 1/3 de T80 + 1/3 de farine de seigle, avec de la bière ambrée et 5 gr de levure. Ou avec 1/3 de petit épeautre (au lieu du seigle) et une bière blonde. Lorsque j’utilise une portion de  farine + complète, en général 1/3,  ou sans gluten ( ex : châtaigne)  j’augmente la quantité de levure à 5 gr (au lieu de 3,5)

Pain cocotte à la bière & olives – sans pétrissage

Pour une cocotte de 22 cm de diamètre :
250 gr de farine T65
150 gr de farine T80
1 c à c (3,5 gr) de levure de boulanger sèche*
1 c à c (5 gr) de sel
33 cl de bière blonde
110 gr d’olives noires (70 gr sans noyau)
70 gr d’olives vertes (40 gr sans noyau)

* Important !  Si votre levure doit être réhydratée, procédez comme indiqué par le fabricant en prélevant un peu de liquide de la recette.

Dénoyauter les olives. Les hacher grossièrement.

Dans un grand récipient, mélanger les farines et la levure.
Ajouter la bière, puis le sel et les olives. Bien mélanger, avec une cuillère en bois, jusqu’à ce que le melange soit homogène. Il est très collant, c’est normal.

Couvrir avec du papier film et laisser reposer pendant 2h30 dans un endroit chaud, min. 20 / 22° C.
45 minutes avant la fin du temps de repos, préchauffer le four à 220 ° C avec la cocotte, vide et fermée avec son couvercle. Elle doit être bien chaude au moment où l’on met le pain.

Sur un plan de travail bien fariné, verser la pâte. Replier les bords pour former une boule. Elle est toujours collante, c’est toujours normal. N’hésitez pas à ajouter un peu de farine pour pouvoir la manipuler facilement.
Sortir la cocotte du four, l’ouvrir, déposer la pâte et la refermer rapidement. Remettre immédiatement au four. La cocotte est très chaude, et lourde, soyez prudente. Rapide mais sans précipitation.

Laisser cuire 40 minutes à couvert. Ôter le couvercle et poursuivre la cuisson 10 à 15 minutes, pour que la croûte soit bien dorée et croustillante.

Pain cocotte à la bière & olives – sans pétrissage Alter Gusto

Posté dans : Goût salé

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

18 Commentaires

  1. irisa

    C’est vrai ça , je n’y pensais plus à  ces pains cocotte , j’avais même acheté un petit livre il y a quelques années ,il est très beau ton pain et fait envie , je n’ai  plus de cocotte en fonte,  trop lourde pour moi, si j’essayais dans une petite cocotte pyrex ? Ou pour un gros pain j’ai déjà fait dans une romertopf

  2. Carole

    @ Irisa : merci :)
    Comment a-t-on pu les oublier ? Si bons… 
    Cela devrait fonctionner avec la cocotte en pyrex. Mais il faudra peut-être adapter le temps de cuisson. 

  3. Cassoco

    Je fais mon pain au levain, sans pétrissage et en cocotte plusieurs fois par semaine avec toujours autant de plaisir, en variant à chaque fois les farines et/ou les graines, olives, lardons etc le composant. Quel bonheur chaque fois d’en découvrir le résultat !
    Pour ce qui est de la pousse/repos en ce moment, il suffit de poser son saladier sur ou à côté d’un radiateur. Nickel ?
    Personnellement, je préchauffe le four à 240 mais pas la cocotte et enfourne avec couvercle pendant 1h05. La croûte est ainsi parfaite tout comme l’intérieur du pain.
    Merci pour l’idée bière que je vais tester prochainement.

  4. Carole

    @ Cassoco : oui, on a envie de le refaire en variant les ingrédients. Il va être décliné, c’est sur ! 
    Je n’ai pas pensé aux radiateurs car je n’en ai pas, le chauffage chez moi se fait au sol. 

  5. Jeanne

    Si on n a pas de levure sèche peut on prendre la levure de boulanger en sachet
    Merci pour ce blog merveilleux

  6. Carole

    @ Jeanne : merci :) Ce que j’appelle levure de boulanger sèche, c’est la levure de boulanger déshydratée, en poudre, en général en sachet. Je précise parce qu’avec la fraiche (en cube) les quantités sont différentes. 

  7. kitty

    Ce pain cocotte, que j’ai découvert il y a plus d’un an (seulement !) m’ a vraiment bluffée ,ébahie…oui c’est un vrai plaisir d’ouvrir la cocotte et découvrir un si beau pain,beau mais aussi délicieux,j’adore la mie croquante et bien cuite. Cette recette me fait de l’œil alors merci de nous la donner.

  8. Carole

    Ton pain est magnifique !
    j’essaie depuis quelques semaines d’en faire et le résultat n’est pas génial, ma croûte est toute pâle. Bonne journée, bises.

  9. Les épices rient !

    Rhô ouiiii, le pain cocotte ! C’est drôle, en faisant du rangement dans ma bibliothèque le mois dernier, je suis tombée un bouquin de recettes de pains cocotte que j’avais acheté…en 2009 !! C’était la grande mode sur les blogs en effet…souvenirs ;-)
    Ton pain est magnifique, très appétissant et donne vraiment envie de s’y remettre !! Merci et bonne journée !

  10. Mamijo

    Très bonne idée la bière merci pour la recette, il etait  délicieux j’ai remplacé la t80 par de l’épeautre semi-complet, pour moi le pain sans pétrissage cuit en cocotte est pratique courante depuis des années et c’est toujours l’émerveillement à l’ouverture du couvercle ;-))le bonheur c’est aussi simple que ça!….À cette periode de l’année  pour la pousse je mets un bol d’eau très chaude à côté de mon saladier recouvert d’un linge et  dans le four éteint ou bien mon saladier de pâte dans un second plus grand contenant de l’eau chaude du robinet!! Votre pain est très appétissant bravo !…..
    À bientôt!

  11. Cresson

    Merci pour cette superbe. Les proportions  et  temps de cuisson parfaits.
    Je l’ai faite aujourd’hui avec une variante: Coppa, comté à la place des olives…Délicieux!
    Laure

  12. Carole

    @ Mamijo : merci pour les astuces pour la levée ! 
    Je pense qu’avec cette version à la bière, je n’oublierai plus le pain cocotte ;) il nous plait beaucoup. Ce week-end, j’ai testé une version à la bière ambrée, sans olives et j’ai eu un pain très goûteux.

    @ Jeanne : avec plaisir :)

    @ Cresson : merci pour le retour sur la recette. Coppa et comté, voilà une version bien gourmande qui me plait beaucoup :)

  13. Florence Arnaud

    Oh oui le pain cocotte date d’avant 2010, je crois que « la » recette qui a mis le feu au poudre a été publiée dans le New York Times en 2005. le temps file !
    Je trouve tes pains splendides, Carole, et rien que d’en voir les photos, j’en ai l’eau à la bouche.
    Bravo, et si tu donnes le petit coup de pouce à plein de gens qui te lisent pour faire chez eux leur pain, avec de belles farines, au lieu d’acheter des choses toutes faites sous plastique, hourra à tous points de vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *