Manger sans ou avec ? … Et si sans était avec ?

14 juin 2015

Manger sans ou avec ?C’est la grande tendance du moment… sans gluten, sans sucre, sans œuf, sans lait, sans viande, sans gras, sans sucre, sans sel… Certaines couvertures de magazine ou titres d’articles m’ont fait frémir ces derniers mois. On lit poison par ci, poison par là, poison encore par ci… Et après, on se demande quand manger est-il devenu si angoissant ? À lire à ce sujet l’excellent billet de Camille, du blog Les Parenthèses, Quand manger est devenu anxiogène.

Et force est de constater que ce matraquage médiatique non seulement angoisse mais a tendance à échauffer les esprits ! Je découvre de plus en plus de commentaires, sur mes recettes ou celles d‘autres blogueuses, pas toujours polis, parfois agressifs et souvent extrêmement intolérants, nous reprochant d’utiliser tel ou tel ingrédient. Dernièrement, on m’a demandé pourquoi gâcher des fruits bons pour l’organisme en les mélangeant avec un produit laitier de vache ? Et, cet autre jour, j’ai du me pincer en lisant un message reçu via la page FB de Yummy Magazine d’une végétalienne qui m’expliquait qu’elle quittait la page car « vos publications me donne plutôt la nausée. En espérant que les esprits se réveillent ». Je suis perplexe… Pourquoi s’abonner à une page dont la cuisine n’est pas en accord avec son régime alimentaire / ses convictions ? Ou lire une recette qui ne l’est pas ? Et comment de parfait(e )s inconnu(e )s imaginent pouvoir me dire ce que je dois manger ou cuisiner sur MON blog ?
Bref, tout ça pour dire que mon esprit à moi est aussi en train de s’échauffer face à cette vague d’intransigeance, de radicalisation même ! et, pour certain(e )s, perte de bon sens, oubliant dans le même temps la politesse, le savoir vivre et les bonnes manières ( qui, non, ne sont pas une option sur le Web, des êtres humains se trouvant de l’autre côté de l’écran). À tel point que j’hésite régulièrement à supprimer ma rubrique sans gluten, ne voulant pas me fondre dans cette tendance qui m‘horripile. Je ne le fais pas car elle est présente depuis l’origine du blog, en 2008, et destinée à des amies intolérantes.

Je suis aussi effrayée… de constater toutes ces peurs et ce stress que la nourriture engendre. Effarée même ! Faisons l‘effort de réfléchir un peu… parce que c’est là que se situe le problème ! Ce battage médiatique agit comme un lavage de cerveau. Ces messages répétés à outrance comme des slogans, ces articles pas toujours très sérieux, embrouillent notre raison et altèrent notre compréhension. Alors, je vous demande, en ce dimanche moyennement ensoleillé (et pourquoi aujourd’hui ? Non, c‘est pas ça la question !) : pourquoi mange-t-on ? Dans mon cas, pour me nourrir et pour me faire plaisir. Parfois les deux, d’autres fois plutôt l’un ou plutôt l’autre.

Se nourrir… Apporter à son corps ce dont il a besoin pour fonctionner au mieux… Et même cette « chose » diabolique qu’est le mauvais cholestérol ! Parce que le cerveau en a besoin, pas trop mais pas trop peu non plus.
Mais, quelquefois, quand on croit bien faire, quand on pense être attentif à ses besoins, finalement ce n’est pas une réussite. Excepté lors d’intolérances, ou pire d’allergies, avérées on se demande forcément pourquoi ? Ne comptez pas sur moi pour répondre à cette question ! N’avez-vous pas remarqué à quel point nous sommes tous différents et ne réagissons pas de la même façon à la nourriture ? Qui grossit plus qu’un(e) autre… Qui digère mieux qu’un(e) autre… Pour ma part, je digère très mal l’ail cru, extrêmement bénéfique pour la santé parait-il, et j’en mange très peu, juste pour le plaisir parce qu’une bonne tapenade relevée d’une pointe d’ail cru… Hummm… Mais Chéri, lui, est capable de s’empiffrer (il adore ça !) d’une quantité faramineuse d’ail cru sans éprouver la moindre lourdeur digestive par la suite. Injuste non ? Je suis certaine que vous avez le même genre d’exemple chez vous…

Alors si nous sommes tous si différents, pourquoi appliquer un régime unique ? Bêtement j’ai envie de dire… Parce que telle star dit que c’est mieux de manger comme ci ou comme ça ? Oh ! Atterrissez les ami(e)s ! Moi, confortablement installée à la Barbade, avec rien d’autre à faire que compter les nuages, je suis certaine que je digèrerais mieux, assimilerais mieux, péterais la forme et puis j’aurais le teint lumineux, les cheveux brillants et tout et tout…

Alors c’est quoi la solution ? À chacun de trouver la sienne. J’ai opté pour la diversité et la modération. Héritage de mon éducation, renforcé après m’être penché sur le sujet des intolérances alimentaires il y a une dizaine d’années, j’ai choisi de ne pas manger « sans » mais de manger « avec ». Parce qu’il n’existe pas qu’une seule farine (blé), quelquefois je mange sans gluten mais avec du sarrasin, de la châtaigne, des amandes, des noisettes… Donc « sans » mais « avec » plein d’autres choses. Il arrive aussi que la curiosité me pousse à tester une recette annoncée comme « sans » et cela me permet de faire une découverte, et ainsi d’introduire un nouvel ingrédient intéressant dans ma cuisine et de l’enrichir, plutôt que de l’appauvrir. D’autre fois, il m’arrive de manger avec gluten, de la farine raffinée même (Oh damnation !) parce qu’un bon croissant, bien beurré… Que c’est bon !
Cette variété et cette alternance m’ont permis de trouver un équilibre, de découvrir de nouveaux goûts, et textures, d’éviter la frustration et, puisque je suis dans la modération, de balayer toute culpabilité. Même pas peur de manger ! De tout, sauf ce que je n’aime pas… même si c’est bon pour la santé (le poisson).

Un petit bémol tout de même : j’essaie de m’astreindre à un régime « sans » additif, conservateurs, colorants etc. Bizarrement, ce type de régime n’est pas tellement plébiscité par les médias… Sans doute parce que cela ne ferait pas les affaires de l’industrie agroalimentaire. Le sans gluten est beaucoup plus porteur ! Un marché qui a plus que doublé l’an dernier, en France, passant de 35 à 78 millions d’euros de chiffre d’affaires.

En quoi ma façon de manger peut-elle vous intéresser ? (non mais pour qui je me prends ?) Loin de moi l’idée de vous dire quoi manger ou pas. Ou de vous juger en fonction de vos convictions, vos choix ou goûts alimentaires. D’autant que la diversité alimentaire n’est pas toujours simple ou possible à mettre en place. Elle a un coût, que certains ne peuvent pas se permettre. Elle représente aussi des efforts, les inégalités ne sont pas seulement financières. J’ai pu constater qu’en habitant en centre ville d’une très grande ville, après avoir vécu dans une petite agglomération montagnarde, il est bien plus difficile, et cher, d’avoir accès à des produits locaux, sains et frais.
Le message que j’avais envie faire passer aujourd’hui, à travers ce long billet ponctué de questions sans réponse, ne se situe pas là… Mais plutôt de prendre le temps de réfléchir, de prendre en compte tous les paramètres et pas seulement d’accuser l’alimentation de tous les maux. Parce que je trouve triste d’avoir peur de manger, de s’ajouter un stress à ceux déjà imposés par le quotidien, de ne plus éprouver de plaisir à se nourrir. Et aussi, parce que j’exècre la radicalisation, de tout type, et l’intolérance.

Posté dans : Bla bla

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

77 Commentaires

  1. Anne-Sophie

    Je vais répondre un peu à côté, mais pas totalement hors sujet. J’ai découvert ton blog très récemment, par le hasard des recherches google. J’ai trouvé une recette qui m’a beaucoup plu, et naturellement donc, j’ai été voir “le reste”.

    Tout de suite, ton site m’a mis en joie car j’ai trouvé pleins de recettes correspondants à mon régime (je suis végétarienne). À tel point que ça m’a interloqué : pleins de recettes salées sans viande, pleins de recettes de Noël sans poisson et nulle part de mention “Blog cuisine végétarien” ! C’est du jamais vu ! J’ai été lire la page “À propos”, mais non, rien. Au bout d’un moment, je suis effectivement tombée sur des recettes avec du poulet. Tout ça pour dire que, j’ai trouvé ça fantastique. Dans une phase de déprime où j’ai du mal à convaincre mes amis que l’on peut se régaler sans manger de viande *à chaque repas* (je ne leur demande même pas de le faire, juste d’y croire !), ton blog m’a fait chaud au cœur.

    J’aime beaucoup ta manière d’expliquer que tu ne manges pas “sans” mais “avec”. C’est tout à fait ce que je ressens : j’ai personnellement découvert beaucoup d’ingrédients en devenant végétarienne. Là où mes proches voient des restrictions, j’ai au contraire découvert pleins de nouveaux “avec” que j’essaye de leur faire découvrir aussi. 

    Bref, mon propos est un peu confus, et je ne sais pas si ça a du sens pour toi, mais merci pour ton blog :) Et aussi pour la recommandation de ce livre, qui a l’air très intéressant !  

  2. Viviane

    Aahhh !!!! quel plaisir à la lecture de votre plaidoirie du ‘bon manger’ : je me sens moins seule !!!

  3. Carole

    @ Anne-Sophie : merci pour ton commentaire et ravie que tu trouves du plaisir à parcourir mon blog. Ton propos n’est pas confus, j’ai bien saisi ce que tu veux dire !
    Il va falloir faire preuve de patience avec tes amis, tout le monde n’a pas envie de réfléchir à son alimentation, de la remettre en question, ce n’est pas si simple. Et surtout, ce battage médiatique dont je parle n’aide pas, bien au contraire ! Cela rend moins crédible, on pense que tu cèdes juste à une tendance… Courage ! Et en cas de déprime, viens faire un tour ici :)

    @ Danny : merci Maman ! Tu n’aurais pas un peu influencé ma façon de me nourrir ? ;)

    @ Viviane : le plaisir est partagé ! surtout le bien-manger

  4. mamina

    Tu sais à quel point je suis d’accord avec tout ce que tu dis. Nous en avons discuté si souvent.
    Ton point de vue rejoint totalement le mien, il est raisonnable et laisse à la fois la place au plaisir… que demander de plus… nous ne sommes effectivement pas à la Barbade sous le soleil entre les mains du kiné et sous les coups de peigne d’un coiffeur célèbre pour prôner des régimes souvent mal compris que les médias ou autres veulent nous imposer comme vérités uniques.
    Le raw, le paléo, le sans etc… quelle sera la prochaine mode?
    La détox n’existe pas… que dans la poche de ceux qui encaissent espèces sonnantes et trébuchantes en défendant tout et n’importe quoi.

  5. Miss Pat'

    Merci Carole pour ce post très intéressant. J’ai lu également il y a quelques jours le post de Camille sur l’alimentation anxiogène. Pour moi, le phénomène n’est pas nouveau. Ma maman tendance orthorexique nous a toujours fait subir une pression sur l’alimentation qui se devait d’être parfaite (en attendant, les frénésies alimentaires chez elle étaient courantes). Et moi, après plus de 15 ans de boulimie intensive, évidemment, je n’ai rien oublié des interdits (violents) de mon enfance ni de mes longues années d’enfer de la bouffe… Mais aujourd’hui, je suis comme toi. Je m’intéresse toujours au bio car tout devrait être bio comme à l’époque de nos grands parents. Et je m’intéresse aux “sans” dans le cadre d’une recette pour son originalité, ses saveurs à découvrir. Mais jamais, plus jamais je ne me priverais d’une catégorie d’aliment sous prétexte que ça rend malade. Na !

    Evidemment, comme je le dis sur un de mes derniers posts (http://cuisipat.canalblog.com/archives/2015/06/12/32198851.html), je trouve que c’est parfois une chance de ne pas en savoir trop. Mon ami ne se pose pas beaucoup de questions, mange avec l’instinct et s’en porte bien !

    Bisous chère Carole. Toujours aussi heureuse de te lire ;-)

  6. Carole

    Manger se résume pour moi en ces quelques termes : local, de saison, bio, fait maison, beaucoup de légumes et de fruits, un peu de viande, davantage de poisson, pas de pasteurisé, pas de raffiné et surtout du plaisir !!!! Carole

  7. Carole

    @ Mamina : oui, on en a souvent parlé et encore plus ces temps-ci… On est d’accord et je me demande aussi qu’elle sera la prochaine… Je sens que j’ai pas fini d’être agacée ! ;)

    @ Miss Pat’ : Ouch ! Sortir de cette spirale n’a pas du être simple, je n’ose imaginer… Alors un grand bravo à toi d’y être arrivée ! :)
    Les interdits violents provoquent souvent l’effet inverse, l’envie et la transgression. Trouver un équilibre n’est pas facile. Idem pour ce qui est du savoir. Jusqu’où pousser sa curiosité ? Sans risquer que cela devienne une obsession… D’autant plus quand on est abreuvé (assailli !) d’informations. Et puis quel crédit y accorder selon les sources ? Autre débat, vaste lui aussi…

  8. Louise

    Ton billet me fait plaisir… Tu résumes tout à fait ce que je ressens ! Je suis impressionnée par la vague de recettes “sans gluten”, “vegan”, etc. qui innondent tous les blogs d’un coup. Comme si, plus qu’une véritable philosophie, c’était devenu un phénomène de mode. Tout comme tu le dis, je respecte totalement les personnes qui s’astreignent à des régimes spéciaux parce qu’ils ont de véritables intolérances ou convictions, ou bien ceux qui veulent essayer de nouvelles tendances culinaires, mais il est bien de savoir, dans ce cas, faire les choses avec modération ! 

  9. natacha no gluten

    Ton article est passionnant et comme toi je remarque tous ces intolérants de la toile. Je mange sans gluten par obligation’ car cœliaque. Mais souvent on me reproche de manger du lactose ( vilain lait de vache)  ou d’utiliser mon micro-onde (je vis en 2015!)… Et c’est agaçant! 
    Je suis aussi le blog de Florence et il faut que j’achète son livre dont on m’a dit le plus grand bien!

  10. mamie rose

    merci de ce billet qui exprime bien mon point de vu sur la question de tout ses interdits et ou certaines personnes sont plus qu’intolérantes envers les autres !!! je suis une mamie qui dans sa familles a 5 intolérants de toute sortent et nous essayons de faire pour le mieux !!nous mangeons local bio mais nous aimons la bonne viande et poissons
    aussi je suis effaré quant je vois toute cette disonsI intolérance  quant vous n’êtes pas dans le moule de certain
    je suis aussi scandalisez quant des gens donnent des conseils pour des jeunes enfants car chaque personne est différant comme vous le dites 

    merci pour votre blog ou je passe de temps en temps 
      

  11. Constance

    Je suis super très fan de ton Blog, rester prêt de vous, et de vôtre confisions. 
    Une post de votre blog me fait toujours plaisir. 
    C est très bonne les recettes et très juste. 
    Et j adore les photo’s.
    Et j’ envoie les recettes à ma famille hollandais.
    Votre boulettes courgettes vont partir du repas de famille.
    Merci pour partager votre savoir faire

  12. Virginie

    Bonjour,
    Je vous remercie pour ce post. J’ai une maladie coeliaque depuis la naissance et je trouve très frustrant de ne pas pouvoir déguster un bon croissant ! Alors, j’ai du mal à comprendre pourquoi certains s’en privent. Je suis une épicurienne qui se nourrit de tout ce que la nature offre de meilleur : produits locaux, naturels, frais,… Rien de tel qu’un fromage blanc bien riche avec une bonne confiture maison !!
    Merci de continuer à nous proposer des recettes variées, salées et sucrées ; quelque que soit l’occasion, je trouve toujours mon bonheur dans votre blog !

  13. Brigitte

    Totalement d’accord avec toi !! A chacun ses choix alimentaires, et comme toi très agacée par tous ces régimes “sans” qui fleurissent ici et là sur le net ou dans les magazines. Pas d’intolérants de quelque sorte chez moi, mais une alimentation équilibrée et de saison. Merci pour ce billet !!

  14. catherine

    Un grand merci pour ce billet d’humeur qui me parle directement.
     Ras le bol des ces “pensées uniques” sur la nourriture et sur tout le reste aussi. Chacun fait ce qu’il veut ou peut mais faut arrêter de vouloir imposer sa vision des choses et de la vie. 
    Votre blog est extra. Il est frais et il donne envie. Je ne commente pas beaucoup mais j’apprécie les recettes et votre vision du bien manger. C’est un plaisir des yeux avant la dégustation.  Je ne compte plus le nombre de recettes faites grâce à vous.
    Alors ceux qui ne sont pas contents, et qui pensent qu’ils ont forcement raison et vous tord, faut les oublier. A trop être sectaire comme eux, on oublie de plaisir de la vie..
    Et grâce à vous et votre blog, ce sont du soleil et de la joie dans nos assiettes. 
    Merci et restez comme ça.  Nous on aime….????

  15. Cathminous

    Bonjour ayant trouver votre blog par hasard j’ai essayé plusieurs de vos recettes que j’aime…………Souffrant de diabète je dois (dicté par le médecin) suivre un régime ; bien malgré moi et d’autres s’attreignent à des conneries qui au final sont bien plus mauvaises pour la santé.
    Continuez, pour nous qui aimons la diversité il suffit de mettre moins de sucre ou de le remplacer par d’autres produits sucrés de substitution et voilà une nouvelle recette qui change.
    Ne vous laissez pas torturer par des bécasses ; heureusement qu’il reste de belles personnes comme vous qui savez partager.
    Un grand merci de la part d’une personne qui aime découvrir de nouveaux arômes , et du bon goût;
    A bientôt pour une nouvelle saveur Cathminous

  16. Nuage de Lait

    Je suis tout à fait d’accord avec toi Carole
    pour ma part, la seule restriction que je m’impose est de consommer fruits et légumes de saison et si possible de les acheter “locaux” ou au moins français. 
    très bel article que je vais partager 
    bises
    jojo

  17. Carole

    @ Louise : merci ! la véritable philosophie, je la respecte, même si elle n’est pas la même que la mienne. Le phénomène de mode, par contre… 

    @ natacha no gluten : Mais GRRRR ! Que c’est agaçant ! 

    @ mamie rose : merci de passer de temps et temps et de me donner votre avis. Et bon courage pour gérer les intolérances de vos petits enfants, là vous n’avez pas le choix… 

    @ Constance : merci ! j’adore que mes recettes voyagent !

    @ Virginie : c’est d’autant plus agaçant pour quelqu’un comme vous qui n’a pas le luxe de pouvoir choisir… 
    Oh oui !! un bon fromage blanc, ou une faisselle, bien riche… Je n’en trouve pas à Marseille mais j’ai mes bonnes adresses pendant les vacances, je les achète directement à la fromagerie et je me régale !

    @ Brigitte : merci pour ton avis, je ne pensais pas finalement trouver autant d’écho avec ce billet… 

    @ catherine : merci !! Finalement ce que j’arrive encore moins à comprendre, c’est les personnes qui n’apprécient pas ce que je publie et qui viennent quand même sur mon blog !!  C’est un mystère… 

    @ Cathminous : merci ! quand j’ai écrit ce billet, j’ai beaucoup pensé aux personnes qui ont l’obligation de suivre un régime spécifique… Et du coup, je trouve ce phénomène limite indécent… Même pas limite, carrément ! 

    @ Nuage de Lait : merci ! Je n’ai pas abordé le côté saisonnalité car le billet était déjà bien long… Un autre fois qui sait ? Il me semble évident de consommer des produits de saison, ne serait-ce que parce que c’est bien meilleur et bien moins cher ! Manger une tomate en décembre ne présente pas le moindre intérêt gustatif… 

  18. Catherine

    Tout est dit! Marre des restrictions, la vie est assez dure comme ça…Mangeons sainement, évitons les conservateurs, les additifs car il est là le véritable fléau. Mangeons modérément des aliments goûteux et colorés entourés de gens que l’on aime, ça c’est chouette :)…mais rassurons-nous, tout est cyclique et le “manger sans” n’est qu’une mode parmi tant d’autre! Amitiés 

  19. Philippe denis-francois

    Courage
    Le blog est génial et accessible a tous.
    Depuis bientôt un an j’ai créé un Food truck sans gluten a lyon.
    Et j’en ais entendu de toutes sortes.
    Nous ne satisferons jamais tous le monde, alors zen continuez comme ça.
     Phil

  20. marie

    bjr et merci pour votre article et votre blog 
    moi perso je suis choquée par tout ses ‘sans’ plus par mode que nécessité ,les personnes ayant de vrai problème et qui doivent s’abstenir de différents aliments sont mises ds le même  ‘sac’ alors que c’est indispensable pr elles .
    dans une simple classe de cm2 :une intolérante a toute forme de protéines animales et végétales si elle en consomme sa santé est est en grand danger 
    un vrai intolérant au gluten pas de croissance et diarrhées aiguës si il en consomme 
    sans parler des ‘diabétiques ‘ou le régime est aussi important que l’injection d’insuline 
    alors svp que chacune fasse se qu’il veut mais par respect pr ceux qui doivent suivre un régime médicale sévère et frustrant quand on est confronter a des tas d’envies bien normales ( bonbons ………..) qu’ils ne parlent pas de régime mais de ‘choix d’alimentation’ 
    Les autres n’ont pas le choix eux 

    et n’oublions pas n’ont plus que grâce a l’alimentation actuelle les bébés ne meurent plus autant que ns vivons plus longtemps et en meilleur santé ..Qui voudrait revenir a l’époque ou le pain était la base voir la seule nourriture …………………………
    Encore merci bonne journée 

  21. Sandrine

    Bonjour Carole,

    Je suis depuis quelque temps ton blog et cela fait un moment que je pense la même chose. Surtout dans la communauté anglaise ici à Londres où on ne compte plus les livres qui prônent de manger végétalien et bla bla bla.
    Si tu es d’accord j’aimerais bien traduire une partie de ton article en anglais avec le lien en français également sur mon blog. Pour ma part je n’ai pas eu de commentaires de la sorte sur mon blog (je n’en suis quà mes débuts…) mais pluôt des réflexions sur le pain ou les “carbs” en général…tout cela m’énerve passablement aussi. Merci pour ton article!
    Bonne lecture pour commencer la semaine! Bonne journée Sandrine

  22. petit beurre

    Pffff ! je suis allée jusqu’au bout de votre message ! que du bon sens, enfin une personne qui en fait preuve !
    Vos remarques sont effectivement fort justes…il est consternant actuellement de constater que l’on essaie de nous imposer sous forme de diktat notre manière de manger, de bouger, de penser…et on surfe sur l’émotionnel, le sensationnel sans s’appuyer sur des études Scientifiques (avec un grand S) non sponsorisées par des lobbying….

    Personnellement, ancienne névrosée de la bouf, je prône maintenant autour de moi la juste dose du…tout manger : du sucre, du gras, des conserves, du frais, du gluten, du sans-gluten….et de privilégier le plaisir de partager et de manger….

    Alors youpi si des personnes quittent votre site : elles ne sont pas indispensables pour le faire vivre, de surcroît si ce sont des ‘ours mal léchées”….
    Je vous remercie pour votre billet d’humeur et pour vos écrits et vous encourage à continuer à résister.
    Au plaisir de vous lire à nouveau !
    Petit beurre

  23. Bernachone

    Super Merci et Bravo pour ton Blog que je lis régulièrement et dont je fais les recettes même si je ne laisse pas souvent des commentaires. le SANS Gluten, malheureusement pour moi, car je n’aime que les gâteaux, je suis obligée de le suivre depuis 12 ans car je n’ai pas le choix (Coeliaque et diabétique) sinon moi aussi j’adorerai croquer dans un bon croissant beurré plein de confiture.
    Quant à tes recettes je les adapte en fonction de moi, sans aucun problème, même si je dois faire plusieurs essais jusqu’à ce que je retrouve le goût parfait du AVEC Gluten . NO PAINS NO GAINS !!!! et je fais de même avec les recettes de Mamina, d’Edda ou de Pascale etc….
    Continue et ne change rien

  24. Sandrita

    La seule chose que je peux dire, c’est que je ne peux pas acheter le livre dans iBook Suisse… :-(

    Mis à part ça, j’adore ton blog, du contenu à la presentation, des recettes à leurs qualités, et biensûr les photos. Bref, C’est un de mes préférés.

    Merci !!

  25. Carole

    @ Catherine : oui, tout est cyclique… Plus tard, ce sera autre chose… Espérons pas trop idiot… ;)
    Oh oui, les additifs et autres produits chimiques sont pour moi beaucoup (beaucoup !) plus effrayant que le gluten ou le lactose !

    @ miam : merci ! rien ne va changer ! il n’est sans doute pas parfait, il me ressemble c’est tout !

    @ Philippe denis-francois : j’imagine… Ou sans doute pas !

    @ marie : oui, c’est tout à fait ça ! Sauf que le mot « régime » c’est plus vendeur…

    @ Sandrine : peut-être que c’est typiquement français et que les anglais sont plus tolérants ? Même si, les anglo-saxons en général, sont à l’origine de beaucoup des livres « sans » qu’on trouve en France. Et ils vont pas avec le dos de la cuillère !
    Ok pour la traduction, tu me diras si ça réagit…

    @ petit beurre : Pfiouuu ! je suis une pipelette, c’est vrai !
    C’est quand même compliqué d’arriver à faire la part des choses dans la masse d’informations que l’on reçoit.
    Bravo si vous êtes arrivée à sortir de la névrose alimentaire, ce n’est pas facile.
    Oui, qu’ils (elles) quittent mon blog, cela ne changera rien pour moi. Mais qu’ils le fassent avant de poster un commentaire… Ce serait mieux !

    @ Bernachone : merci ! malheureusement, quand on n’a pas le choix, on est obligé de s’adapter. Même si on n’en a pas toujours envie ! Je suis admirative, parce que certains jours, j’imagine que ce doit être vraiment très pesant.

    @ Babeth De Lille : de rien ! On est souvent d’accord…

    @ Sandrita : si si ! il est dispo dans iBook Suisse, c’est juste que le lien est celui pour la France et que je ne peux pas mettre les liens de tous les pays !
    Je te l’envoie par mail.
    Et merci pour tes compliments.

    @ Willow : Merci ! sans doute que j’aurais pu en dire encore… Je suis un peu bavarde…
    Et je ne vais rien changer !

    @ Christine : merci !

  26. Sessilee

    Bonjour Carole,
    J’ai découvert votre blog il y a plus de 2 ans maintenant, le votre et celui de “collègues” de la toile (….Edda, Mercotte, Anne/papilles pupilles, Flo dont vous parlez, ou encore Valerie C’est ma fournee, Nanou …). Je n’avais à ce jour jamais commenté, n’étant pas sure d’avoir un truc pertinent à dire!!
    Mais là, l’occasion est belle,  C’est l’occasion de vous dire continuez ! (à vous, aux autres).
    Et aussi celle de vous dire MERCI.
    Merci de tout ce que j’ai appris et apprends encore, Merci du partage, Merci des découvertes (mais que j’aime cette cuisine de Méditerranée moi la bordelaise !), Merci de ces bonnes et belles choses dont vous nous parlez régulièrement, Merci pour Yummy magazine et Merci pour tout ce que je ne pourrais citer ici….
    J’ai dû pendant plusieurs mois limiter fortement ma consommation de lait de vache pour raisons de santé, je pensais vivre cela comme une punition et je me disais même que c’etait du bla-bla-bla tout ça (je suis raide dingue de crème, fromage et autre lait cru acheté au marché) …cela a été en fait une découverte de plein de nouvelles saveurs culinaires (et une amélioration de ma santé en passant).
    J’ai maintenant une alimentation Avec (Quel beau terme) : Avec mes différences, Avec mes choix, Avec mes envies et mes possibilités, Avec mes découvertes culinaires et Avec un peu de lait de vache LOL, ….et il ne me serait jamais venu à l’esprit de vous dire de mettre autre chose dans vos recettes !! Qui suis-je pour cela ?
    Ce qui ne me convient pas dans une recette, je le change, je l’adapte mais c’est un choix personnel  (et j’ai eu la chançe de pouvoir choisir je le reconnais) !
    J’ai découvert de nouveaux produits, je fais souvent mon pain par pur bonheur devant tant de choix de farines (et je rêve de découvrir cette fameuse farine de chataigne de petit producteur! Ouais je sais un peu bizarre comme rêve ;-) ) ….et je partage tout cela aujourd’hui autour de moi en faisant découvrir de bonnes choses à mes amis. Quel régal à chaque fois.
    Car manger pour moi, à toujours été synonyme de Partage, de Convivialité.
    Cela m’étonne tjs de voir que ceux qui suivent un “régime alimentaire” par mode sont très intolérants envers les autres, alors que ceux qui suivent ce “régime” car réellement intolérant pour raisons de santé, n’aspirent qu’à une chose : partager avec les autres !
    Quant aux médias, aujourd’hui ils se contentent de surfer sur ce qui peut marcher, faire un buzz et entretiennent une peur de tout, ….on ne sait jamais, au cas où on aurait envie de se prendre en main, d’espérer !
    Cuisiner, c’est ouvrir son coeur.
    et moi, tous ces partages, ils ont encore un peu plus aiguisé ma créativité, donné de l’appétit, de l’envie de partager et surtout ils ont un peu plus ouvert mon coeur.
    Manger Avec les autres, et non pas contre eux, manger Avec intelligence (du coeur) et Sans additif malsains, c’est déjà un beau programme.
    Voilà, c’est un peu long, désolée, pour un premier commentaire mais le sujet en vaut largement la peine !
    Alors encore une fois, Merci Carole et recevez toute mon amitié “virtuelle” !!
    Et à bientôt donc pour de nouvelles recettes.
    Sessilee

  27. Virginie d'Une Pincée de Gourmandise

    Merci pour cet article plein de bon sens (il est tellement plein de bon sens

    que je me permets de partager sur la page FB de mon blog) Après l’avoir lu, je me rends compte que je ne suis pas la seule à se demander “mais pourquoi tant de haine contre le gluten, le lactose et j’en passe ???”. Je trouve très bien que des livres de recettes ou des blogs culinaires existent et traitent de ces sujets pour aider les personnes intolérantes ou allergiques. Ce ne doit pas être évident de vivre avec ça alors si ça peut les aider je suis pour. Mais devant tout ce qu’on lit et tout ce qu’on entend, on a l’impression que c’est mal de manger un simple bout de pain parce qu’il est plein de gluten ou que c’est mal d’oser mettre du beurre sur sa tartine. On finit par de plus savoir où en est, ce que l’on peut manger et au final on se jette sur la première cochonnerie qui passe en se disant “et puis zut on s’en fout de toute façon je ne sais plus quoi manger !!!”. Résultat des courses, tout s’embrouille dans la tête des gens et soit ils finissent par avoir peur de manger soit ils ont l’impression qu’on leur fait la morale et rejettent tout forme de nourriture équilibrée… Pas sûr que ce soit efficace au final tout ça ! Et on finit par oublier que manger, ce n’est pas seulement apporter des nutriments à son corps et aussi se faire plaisir…

  28. Lou

    Superbe article auquel j’adhère entièrement ! Pouvoir se nourrir tout en se faisant plaisir est déjâ une telle chance !
    Ras le bol du matraquage médiatique qui nous fait nous méfier de tout ce que l’on mange. Mangeons en toute intelligence, en privilégiant le local et les produits de saison dans  la mesure du possible . Et cessons de vouloir imposer nos choix alimentaires aux autres ! 
    Merci pour ton blog et ses superbes recettes des plus appétissantes ! 

  29. Sandrine

    Ok merci Carole. pour ne citer que quelques exemples: Deliciously Ella, Green Kitchen Stories, My New Roots (de très bonnes sources d’inspirations et avec de belles photos soit dit en passant) mais comme si c’était la seule facon de manger aujourd’hui: végétalien…alors que notre régime en france, crétois et même japonais sont beaucoup plus variés…bref oui je prépare une traduction et te tiens au courant s’ils y a des commentaires intéressants….ou réactions… à bienôt. Sandrine

  30. veronique

    Enfin un message sur cette radicalisation imbécile et bêtifiante ….sauf naturellement pour ceux qui en tirent profit .
    Celles qui ont un certain âge ont déjà connu des dictats au moins aussi intolérants ( pas de pain, que de la viande grillée, que des pamplemousses, pas de féculents , la clinique mayo et ses oeufs durs etc….) .Mais la grande différence, c’est que pendant les années 70, 80,90 il n’ y avait pas le relais d’internet pour intensifier ce type de “religion gastronomique sectaire” . Et les aficionados étaient seuls devant leur magazines , au plus cela animait les dîners en ville. 
    Alors qu’aujourd’hui, n’importe quel adepte à une de ces croyances ( je ne parle pas de ceux qui sont contraints pour des raisons de santé) , se croit habilité à porter des jugements qu’il considère comme éclairé . N’importe qui peut dire n’importe quoi avec aplomb et agressivité  et l’afficher sur internet.
    Quant aux stars au soleil : on leur fait dire ce qui fait vendre, à force de twitt , Il faut bien entretenir une notoriété d’image, à défaut de mettre en exergue un réel talent d’artiste . Et  peu se pose la question de leur légitimité et de leur crédibilité dans cette propagande . 

    Merci d’avoir mis les pieds dans le “plat” et que ceux et celles qui se sentiraient agressés par la diversité  alimentaire et le bon sens passent leur chemin . Dans 6 mois ou dans un an ils mangeront des grillons avec un verre de lait, ou un croissant beurré avec un steak car la tendance se sera inversée ……Et ils reviendront en catimini chercher une recette de boulangerie avec une mie aérée et souple à se damner 

    Surtout continuez pour nous “”pauvres pêcheurs ” et merci pour l’intelligence de votre travail et de votre réflexion 

  31. fabienne

    Je tenais à vous dire” Un grand MERCI pour ce magnifique blog culinaire.” .je suis une fervente lectrice  , j’attends vos recettes  avec impatience , je les suies à la lettre… (ce qui est rare chez moi!) m’ en inspire et les recommande autour de moi.
    Merci. 

  32. Gene 11

    Quel bel article !!! J’y adhère totalement moi aussi. Toutes ces sois disant restrictions “pour notre bien” ne sont que des problèmes de société de  riches qui peuvent se permettre de tels choix (mauvais au demeurant) car de toute façon il y a suffisant et même plus que nos besoins dans les rayons des magasins et autres marchés. Allez voir dans certains pays d’Afrique ou d’Asie si ceux qui ont du mal à remplir leurs assiettes, se posent les mêmes questions…..
    Mangeons AVEC, mangeons de saison, mangeons le plus possible local, mangeons ce que nous nous préparons, mangeons varié et mangeons en quantité raisonnable, avec nos estomacs et pas nos yeux, et tout ira bien mieux.
    Oublions tous ces diktats médiatiques pour en revenir au bon sens, et nous aurons fait un grand pas en avant.
    Je me permettrai de mettre mercredi jour de cuisine sur mon petit blog, un lien vers votre page pour que mes lecteurs partagent aussi ce bon moment.
    Et puis, vive le chocolat  :-)  

  33. Le Talec christiane

    Tout à fait d’accord avec vous, si ces personnes aiment bien se laisser bourrer le crâne avec toutes sortes d’inepties tant pis pour elles, pour ma part le plaisir avant tout mais raisonnablement. du frais pas de produits préparés. Si ces personnes critiques votre blog qu’elles aillent voir ailleurs. Merci pour toutes vos bonnes recettes et félicitations pour votre blog, je trouve admirable toute les personnes comme vous qui prennent le temps de nous communiquer pleins de bonnes recettes et nous donnent de bonnes idées. Merci et ne vous laissez pas abattre par ces quelques greluches!!!

  34. Marie

    Rien à redire et bravo pour votre courage à dénoncer toutes ces modes qui vont et viennent histoire de nous culpapiliser un peu plus !

    Continuez comme ça !

  35. Salomé

    Bonjour Carole,
    merci pour ce coup de gueule rafraichissant et auquel j’adhère totalement.
    Pour d’autres raisons,Charles De Gaulle a dit ” les Français sont des VEAUX “. Toujours vérifié. Je peux rajouter, souvent de mauvaise humeur, dépressifs (voir la conso de tranquillisants qui explosent tous les plafonds), et négatifs. Vive les jolis petits plats de façon raisonnée, et vive toi qui les défends. C’est un art de vivre.

  36. Carole

    @ Sessilee : merci pour tous ces mercis et ce premier commentaire qui contribue au débat. On est sur la même longueur d’ondes ! Et sachez que vous pouvez me proposer de changer des ingrédients dans mes recettes, je l’accepte volontiers lorsque c’est sur la ton de la discussion, de l’échange, et puis peut-être que je n’y aurais pas pensé… 
    Et non, c’est pas bizarre comme rêve ! Si vous saviez ce que je fais faire à mes ami(e)s pour qu’ils me récupèrent tel truc à tel endroit… Hihi ! Ils sont vraiment super (et super patients)

    @ Virginie d’Une Pincée de Gourmandise : tout à fait vrai !! à force de dénigrer tout et n’importe quoi, on finit par s’y perdre et le ras le bol ne nous guide pas toujours vers les bons choix. Ce n’est pas efficace mais peu importe, ça fait vendre des magazines et des livres. 

    @ Lou : merci ! oui, le local, les produits de saison, les artisans passionnés… Je ne parle pas des artisans stars ! Mais de tous ces petits producteurs, maraichers, ces charcutiers qui font leur propre charcuterie maison (introuvable à Marseille ! mais quand je pars en vacances dans les Alpes, je me régale d’un « simple » jambon cuit maison… Que c’est bon !)

    @ Sandrine : dommage parce que du coup, je n’ai pas trop envie d’y trainer alors que surement j’y trouverais de nouvelles idées. On a beaucoup parlé du livre de Sarah Wilson dans les médias, et je suis effarée de lire qu’elle propose d’arrêter de manger des fruits… Ok pendant 8 semaines seulement… Mais même, pour moi c’est une aberration !

    @veronique : merci ! Hey oui, les diktats ne sont pas un phénomène nouveau mais c’est vrai qu’avant, on n’avait pas toutes ces sources d’informations. Y a des jours où je me dis que c’était pas si mal ! 
    Je suis régulièrement consternée par ces « vérités » qu’on m’assène, parfois violemment, parce qu’on a lu tel ou tel article sur Internet. Comme si le fait d’écrire sur le web accréditait automatiquement de fiabilité. 

    @ fabienne : merci beaucoup !

    @ Gene 11 : Oh oui ! Exact ! C’est bien de le rappeler, notre société oublie parfois l’essentiel. Et merci d’avance pour le lien sur votre blog.

    @ Le Talec christiane : hi hi ! ces quelques greluches ! Elles sont de plus en plus nombreuses, c’est pourquoi j’ai eu envie d’annoncer la couleur sur mon blog. Je n’ai rien d’admirable, c’est un plaisir de partager des idées, comme si je papotais avec des copines. 

    @ Marie : merci ! c’est tellement plus vendeur la culpabilité… Je crains qu’on ne soit pas prêt d’en sortir.

    @ Salomé : tu m’as bien fait rire avec Charles, les dépressifs etc.! Merci ! Oui, vive la chouette cuisine AVEC plein de bonnes choses. 

  37. christiane

    Bonjour, je suis une anonyme abonné à votre blog et je vous félicite pour votre billet d’aujourd’hui que j’ai lu complètement, il remet les pendules à l’heure . Ne perdons notre capacité de discernement !!
    merci beaucoup pour vos partages.

  38. ANDRE

    C’est la première fois que je te laisse un commentaire mais là obligée ! ton blog est super et tes recettes excellentes ! Je partage totalement ton rapport à la nourriture. Bravo pour ton article. Et ne te laisse pas décourager par les mauvais commentaires, aucun intérêt

  39. Tsilia

    Bonsoir. Je suis tout à fait d’accord avec toi et désolé des commentaires négatifs que tu as reçu. Les gens n’ont rien compris. Ils ont le droit de manger sans ceci ou sans cela. On l’accepte alors ils devraient accepter qu’on ne mange pas comme eux. Chacun est different et chacun devrait pouvoir etre different sans se faire critiquer !!! Ma fille est intolerante au gluten et je ne suis pas pour autant entré en guerre contre tout mon entourage. Surtout que le gluten n’est mauvais pour la santé que pour les intolerants…! Alors stp ne supprime pas cette rubrique !! ???? Continue comme tu fais gardes le cap c’est le bon. 

  40. Pingback: {point of view} to eat with or without? | Little berries & co

  41. Denitsa

    Bonjour!

    Un petit mot pour te remercier car que tu viens de mettre des mots à tous ce qu’il me gène sans cette nouvelle “philosophie” du sans. Moi même, n’ayant pas d’allergies ou intolérances alimentaires et étant passionnée de la bonne cuisine (saine et gourmande, et oui, je suis d’accord avec toi, ceci n’est pas antinomique), je m’aventure des fois avec les farines et laits mais pour élargir mes horizons, non pas pour les restreindre. Bref, je répète ce que tu as déjà écrit..Merci en tout cas de partager ton point de vue, et ceci, tout simplement!

  42. Sandrine

    Certains sont gratinés en effet! et je suis en train de lire le livre de Sarah Wilson et en effet le passage sur les fruits m’a laissée dubitative…je cite: “ils peuvent être substitués pleinement par les légumes donc pas besoin d’eux car à l’époque de nos grands-parents de toute façon ils étaient rares à trouver donc on n’en mangeait pas et si oui en très petite quantité…équivalent à la taille de tout petits fruits”….bref ce passage se passe de commentaires pour ma part….

  43. Muriel

    Je suis pleinement de votre avis. Manger pour  se nourrir, et pour le plaisir… Ne changez rien à votre blog et à vos billets d’humeurs…quand aux  grincheux et aux insatisfaits…dommage pour eux….Il y a certainement d’autres blogs qui répondraient à leurs besoins de “sans”. Toute la richesse de la blogo, c’est qu’il y en a pour tous les goûts!

  44. Pascale

    Bonjour,

    Je voudrais juste rebondir sur votre article en signalant que, du strict point de vue scientifique, aucune analyse ne permet à ce jour de dire si un régime sans gluten et sans protéine de lait de vache est réellement adapté à l’être humain. Il faut rappeler que l’Homme est omnivore. La plupart des intolérants au gluten à et à la protéine de lait de vache n’ont d’ailleurs jamais été réellement diagnostiqués en tant que tel. Il faut également rappeler que le bébé à la naissance est porteur d’une bactérie dans son système digestif lui permettant de digérer le lait de vache. Cette bactérie se développe et s’entretient avec la consommation de lait. Un adulte peut donc parfaitement digérer le lait de vache, s’il n’a pas arrêté sa consommation.
    Enfin, avec un peu de bon sens, on peut comprendre que manger de tout en quantité raisonnable n’est pas mauvais pour la santé, sauf en cas de problème avéré. Enfin, je suis outrée que les personnes qui ne sont pas d’accord avec votre mode d’alimentation puisse vous agresser. Elle peuvent simplement passer leur chemin. Merci pour vos recettes, merci de nous faire rêver et merci pour tout le temps que vous passez à partager avec nous.
    Pascale

  45. Jen

    Décidément ce sujet et ce livre se retrouve partout sur les blogs en ce moment ! C’est marrant j’ai laissé un commentaire sur un blog qui parlait justement de ce livre et de cette mode de sans et je disais que je trouvais cela bien dommage d’utiliser ce terme de “sans” que pour beaucoup de ces recettes je dirais plutôt que c’est “avec” et souvent de bonnes choses ! 
    Le plaisir de cuisiner, l’envie de faire plaisir avec de bon produits.
    Donc j’ai proposé de faire des livres qui s’intituleraient “avec” ! Donc à vos plumes ! 
    Bonne popotes a tous ! 

  46. Anaïck

    A la veille des épreuves du Bac, je dirai… presque philosophique cet article. Et surtout très juste ! A chacun de trouver ce qui lui convient.
    Bonne soirée Carole

  47. Agnès

    Entièrement d’accord avec tout ce que vous avez écrit, ne changez rien à votre blog, il est super.
    Merci pour vos recettes et vos infos.Bonne soirée.Agnès

  48. El Gato

    Et oui la bétisse est sans limite et puis chacun même sa vie comme il veut Pas besoin de dégouter les autres c’est cela que l’on appelle la tolérance Je reviendrai sur votre site bonne journée et un peu de lavande pour parfumer vos desserts !

  49. Mamyvi

    Bravo si on écoutait tout ce monde on ne manngerait plus rie, je suis une vieille dame, donc je m’efforce de bouger ( un grand jardin ) de vivre pleinement et de se faire plaisir sans excès, je viens de te découvrir sur la ” passion au bout des doigts, bravo et bonne journée je repart me remuer, bisous Mamyvi

  50. Carole

    @ Christiane : merci ! en effet, il est temps de retrouver un peu de bon sens 

    @ Andre : merci ! je ne me laisserais pas décourager… Mais bon, à force, ça agace quand même !

    @ Tsilia : Promis, je laisse la rubrique et je vais continuer à l’alimenter

    @ Denitsa : je crois que c’est important de le répéter, et quelques fois il le faut pour que cela soit assimilé… Genre bulldozer si nécessaire ! 

    @ Muriel : exact ! la blogosphère est devenue tellement vaste, elle s’adapte à tous les goûts et styles alors… Plus de discernement dans le choix de ses lectures me semble aussi une bonne idée

    @ Une French girl cuisine : les deux sont compatibles, le plus souvent…

    @ Pascale : en effet ! mais visiblement le grand public se fout du point de vue scientifique. La parole d’untel ou untel semble faire foi… Un peu effrayant quand même !

    @ Jen : on ne devrait pas à avoir à faire des livres « avec » tellement cela semble évident ! Quand aux livres « sans », ils sont bien pratiques pour les personnes qui présentent un problème de santé avéré à la consommation de certains aliments. Il faut juste que ces livres soient remis à leur place. 

    @ Anaïck : hihi ! c’est vrai que mon titre est un poil tordu (philosophique ?) Pourtant, la philo n’a jamais été ma matière de prédilection, j’ai eu une note lamentable au bac !

    @ Agnès : merci, je vais continuer sur cette voie

    @ Pascaline : merci 

    @ El Gato : la tolérance semble être une notion qui se perd sur le Web (et ailleurs aussi !)

    @ Mamyvi : chouette programme ! je n’ai pas de jardin mais je m’efforce de faire un peu pareil

  51. Miechambo

    Bravo …….mille bravos pour cet article bien structuré et plein de bon sens.  Merci mille fois de remettre les pendules à l’heure. ! En le relisant pour la 2ème fois il m’est venu l’envie d’en faire un copié/collé et de le publier sur mon blog tellement il correspond à ce que je pense depuis des années mais que je ne suis pas capable d’écrire aussi bien ;o))
    Comme Nuage de lait, ma copine, je n’achète que des fruits et légumes de saison, bio ou provenant de l’agriculture “raisonnée” et surtout des produits locaux. J’ai la chance de pouvoir me fournir même en viande locale, pas plus chère et nettement plus “goûteuse”. Quant aux fruits et légumes quand on habite le Sud on peut trouver facilement des produits locaux……et sains.
    Encore merci Carole……..ça fait du bien de temps en temps de lire de tel billets plein de bon sens.
    Bonne journée
    Michèle 

  52. Christelle

    Bravo, que de bon sens dans votre article… Lectrice assidue de nombreux blogs, je ne commente que très peu les articles, me contentant souvent du plaisir d’admirer et parfois reproduire des recettes. Moi j’aime manger, j’aime (à mon modeste niveau) cuisiner, et j’apprécie de découvrir grâce à vous et vos collègues de blogs culinaires des recettes aussi savoureuses que variées. J’essaie, à la quarantaine passée, d’avoir une alimentation saine et raisonnée, et ma gourmandise naturelle me permet de ne pas tomber dans l’excès des “sans” en tous genres (j’ai la chance de surcroît d’être en bonne santé). Mon alimentation a donc évolué au fur et à mesure des années, influencée comme vous le faîtes si bien remarquer, par mes moyens financiers (selon les aléas de la vie).

    Mais ce que je trouve primordial, c’est la tolérance! Je suis choquée de constater que même en matière d’alimentation et de cuisine, il existe des personnes “extrémistes” et agressives, qui prennent le temps d’écrire des messages “orduriers”!
    Alors bravo pour votre coup de gueule, et merci pour votre blog (je me doute du travail que cela représente). Bonne continuation à vous :-)

  53. Dr Chocolatine

    Ces modes sont en effet exaspérantes et décrédibilisent les personnes qui sont, elles, vraiment allergiques ou qui ont de réels problèmes de santé ( et non pas deux-trois kilos en trop).
    Sans, sans, sans…et le plaisir mince! Je trouve intéressant de chercher des recettes excluant tel ou tel ingrédient pour que les personnes allergiques puissent manger en convivialité mais sinon, c’est très énervant.
    Merci pour ton coup de gueule! Je ne le dis pas assez souvent sur mon blog mais la diététique et le plaisir ne sont pas du tout contraires. Il suffit de manger de tout en petite quantité.
    Bises

  54. Clémentine

    je suis entièrement d’accord avec ce que tu dis et avec de nombreux commentaires, comme toi, j’essaye de limiter ce que j’appelle les “cochonneries” (additifs, conservateurs et autres produits indéfinissables) et de manger équilibrer. 
    Chaque corps réagit différemment et il faut être à l’écoute de son propre corps et de ses sensations plutôt que du dernier régime miracle à la mode consistant à supprimer tel ou tel aliment (qu’on s’entende bien, je ne parle pas d’intolérances ou de régimes résultants de convictions comme les végétariens par exemple)….
    Bref, ça fait du bien de lire un article qui va dans ce sens, pour une fois :)

  55. Isa

    Je vois que les commentaires positifs sont déjà trèèèèès nombreux…. Mais je tenais tout de même à noter que moi aussi, je suis tout à fait d’accord avec vous !!! Je suis également tombé par hasrard sur votre blog il y a qq années, et il m’a fait découvrir bcp de produits et de saveurs que je n’avais pas l’habitude de cuisiner et de goûter ! Merci pour ce texte bien écrit et criant de vérité. Pourvu qu’il atteigne aussi des gens que cela fera réfléchir…

  56. Christel

    Bravo pour ton message, je te suis à 100%!
    Je suis moi-même diététicienne nutritionniste et c’est ce que je conseille à mes patients et que j’applique aussi pour moi et ma famille.
    C’est dans la variété et sans rien laisser de côté qu’on trouve son équilibre! Et bien sûr, un maximum de produits bruts et locaux dans la mesure du possible, pour limiter tous les cocktails d’additifs néfastes à notre santé.
    Un zeste de cuisine maison en plus, du partage avec famille et amis et de la découverte, voilà les vraies valeurs d’une alimentation bénéfique à tous points de vue…
    Je découvre ton blog, mais promets d’y revenir réjouir mes papilles!

  57. agnes

    Bonsoir, ma grand-mère a 98 ans aujourd’hui! elle fume sa cigarette tous les jours après le repas du midi depuis ces 20 ans!elle fait ses tartines de pain chaque matin avec du beurre et son bol de lait chaud c’est sacré!
    pas de cholestérol pas de glycémie et elle est toujours joyeuse et va encore faire son jardin .
    Profitons de la vie et mangeons ce qui nous fait plaisir .
    Ceux sont les excès de tous qui sont mauvais et apprenons à nos enfants à cuisiner!
    Votre site est super beau et les recettes excellentes, oubliez les détracteurs ,ils sont jaloux de votre succès!!!!!

  58. Lucie

    Merci pour cet article Carole!

    Ça fait du bien :-) Tout est dit, vraiment, Moi par exemple ça fait longtemps que je ne peux plus publier une recette au nutella sans recevoir des commentaires vraiment désagréables… Et que depuis je ne peux plus en manger sans penser aux déforestations ou aux pauvres orangs-outans! Le lavage de cerveau est à son comble… Qu’est-ce que je regrette
    les pains au lait au nutella (avec du beurre salé en plus) de mon enfance, qui me laissaient indifférente (sauf le plaisir bien sûr)!
    Il n’y a pas longtemps, j’ai découvert que beaucoup de fameuses blogueuses culinaires, (auteurs de blogs végans, et aux USA surtout) avaient souffert d’anorexie ou d’orthorexie, et en parlaient sur leur blog. On dirait que leur obsession de la nourriture s’est convertie en amour pour la cuisine, mais pour nombre d’entre elles avec beaucoup de “sans” encore… Mais au moins ça leur permet de se réconcilier avec la nourriture à leur rythme! C’est une thérapie comme une autre, que je respecte. Tout ça pour dire que ce “matraquage médiatique” fait à mon avis autant de dégâts chez les êtres humains que chez les animaux. Enfin je ne voudrais pas générer un nouveau débat… Pour finir, moi aussi j’adore quand tu dis que tu ne manges pas “sans”, mais “avec”. Rien de tel que de découvrir de nouvelles saveurs ou faire de nouvelles expériences avec la cuisine végétarienne, végétalienne, voire crudivore :-) Et quelle chance ont les “tolérants” de pouvoir choisir entre la viande ou le tofu, entre le lait de vache ou de soja, la farine de blé ou de châtaigne… À quoi ça sert de se restreindre si on peut toucher à tout? Avec leur prosélytisme du “manger sain pour se faire du bien”, ils ont oublié le lâcher prise et le plaisir!

  59. Benoît

    Bonjour,

    Très beau blog, et je découvre en plus des recettes d’intéressants points de vue !
    Clairement un peu trop de “sans” c’est de l’extrémisme alimentaire. Les rois (actuels) de l’alimentaire lancent des gammes à des prix exhorbitants pour trouver de nouveaux moyens de marger… à part ça rien de vraiment plus sain !

    Je lance un projet de valorisation des petits producteurs pour leur offrir de la visibilité sur le web et permettre aux touristes (entre autres) de localiser les producteurs pour acheter en direct. Puis ensuite on peut acheter en ligne pour garder le contact avec ces supers artisans.
    C’est sur http://oupicorer.com

    A bientôt 
    Benoît Blanchard

  60. jen

    Salut !
    Juste un post pour vous dire que votre blog est pour moi une mine d’or question idées POPOTTE et qu’étant qui plus est intolérante au gluten et au lactose et bien….je m’arrange je teste j’adapte les produits que je peux utiliser ou non et le résultat et toujours top… donc merci beaucoup

  61. Sandra

    Votre article est parfait. Enfin quelqu’un qui mange ‘avec’, parle ‘avec’, et pense ‘avec discernement. ‘Sans’ reproche de ma part. J’ai également un blog de cusine et pense exactement de la même façon. L’imporant est d’avoir une alimentation ‘heureuse’…variée, équilibrée et naturelle, tout en respectant intolérances/allergies alimentaires, et sans ‘régimes et restrictions mentaux.
    Et bravo pour le livre, car Florence Arnaud, malgré tous les ‘sans’ de son blog, est quelqu’un qui se remet constamment en question (je suis son blog) et qui fait preuve de beaucoup de tolérance,
    Avec mon respect, merci pour vos recettes.
    Sandra

  62. sylbie

    Je ne laisse que très rarement de commentaires sur les blog que ne visite…. ce n’est pas très sympa.
    Je partage votre avis et votre tolérance, je suis pour la diversité et pour le plaisir de manger. Je suis fille d’agriculteur et dans ma jeunesse j’ai du la grande chance de manger ce que nous produisions sur place, viande et légumes. Ma maman était une très très bonne cuisinière. J’ai pris toit cela en héritage pour ma vie de femme et de maman. Je me fais le jardin et mes volailles, pour le reste je privilégie les produits de producteurs (le plus possible), et comme vous je fais la chasse aux conservateurs et petits trucs qui ne me plaisent pas. J’adore cuisiner et recevoir donc ce n’est pas difficile pour moi que de faire du fait maison.
    On m’a déjà dit de me mettre au gluten pour ma santé, mais pourquoi faire je me sens bien. Par contre cela ne me dérange pas du tout quand je suis invitée de ma fer en fonction du régime de mes copines.
     Ma petite belle fille est végétarienne, quand elle vient à la maison, je prends plaisir à lui faire des menus pour fille que nous partageons tous ensemble. C’est cela aussi la cuisine , le partage. En aucun cas cette jeune femme essaie de convaincre les autres. Je respecte son choix, j’avoue que moi j’aime la viande sous toutes ses formes, non je crois que j’aime tout et surtout j’aime la vie et le partage….. Belle journée et merci de nous régaler ainsi.

  63. Magali@TheLittleWhiteHouse

    Je suis bourrée d’intolérances, ce qui est différent de l’allergie, cela peut évoluer légèrement selon le stress et cela ne met pas la vie en danger. En période où je suis obligée d’être très stricte, je suis très énervée par les gens qui choisissent le “sans” par mode. Sérieusement, il n’y a que les gens en bonne santé et qui ne manquent de rien pour inventer des choses pareilles ! Je pouffe quand on me dit “l’homme est le seul animal à boire le lait d’un autre animal”… Il est aussi le seul à manger du chocolat et personne n’a encore pondu le régime sans chocolat (il ne ferait pas fortune). Je n’ai pas de lactase et je ne bois donc pas de lait, mais ce n’est pas par conviction “pseudo philosophique”, c’est par preuve scientifique d’un défaut de lactase…. et je rêve d’un gratin dauphinois ! Le bon sens fait souvent défaut dans grand nombre de ces régimes “sans”… Je ne digère pas le fructose et un livre recommande de le remplacer par de l’aspartame… Non merci, je n’ai pas tout ce qu’il faut pour digérer, mais j’ai tout mes neurones ! Merci de garder les pieds sur terre dans votre article.

  64. Mozarella

    Bonjour, en cherchant une recette de pompe au beurre (j’ai vu ça à Noel à Marseille), je ne savais même pas que ça existait, pour moi c’était à l’huile et pas autre chose, j’ai donc salivé, pardon, navigué sur ton blog…

    je suis corse, et chez nous on mange bien, de préférence pas des trucs sans ceci, ou avec cela, quand on sert une assiette, on ne va pas peser la nourriture, ou cacher sous une feuille de laitue une portion dont le prix est inversement proportionnel à la quantité., faut bien justifier la sieste et chez nous, le proverbe qui dort dine n’a pas forcement cours. Celà dit, j’adore ton blog, moi je ne suis pas franchement végétarienne, quoique à la cantine, oui, mais ma fille l’est. Donc on fait de la cuisine modulable, un peu comme Ikea, et j’ai trouvé pas mail d’idées. Merci encore

  65. Carole

    @ Mozzarelle : merci pour ton message. 
    Mon grand-père était Corse et je sais combien vous mangez bien ! ;) 
    La cuisine modulable c’est aussi bien, chacun ses goûts, chacun ses envies…

  66. Haffreingue

    Très chouette article ! “J’ai opté pour la diversité et la modération.” : Tout est dit ! 
    Ecoutons notre corps, apportons lui des choses qui nous font plaisir tout en respectant nos besoins nutritionnels journaliers.

  67. Terry

    Je suis tombée récemment sur votre blog. je me décide enfin à vous laisser un message.. c’est votre vision “sans œillère” qui m’a plu. Je veux dire par là que (comme dit précédemment par d’autres personnes) nous pouvons trouver sur votre site des recettes tantôt végétarienne, tantôt sans gluten, ou à base e viande…etc.. et on sent, à travers vos écrits, que vous êtes sincère dans vos démarches. Votre tolérance fait du bien!

    (Merci !)

    malheureusement! il y aura toujours des personnes qui veilleront (oui je pense que mon terme est correctement employé^^) à intervenir simplement pour leur petit plaisir personnel à être mauvais! Il y aura toujours des détraqueurs. Au final, le plus important c’est de manger du bonheur :) Très bonne continuation à vous. A bientôt!

  68. Marie

    En fouillant au fond de ton blog, je tombe sur cet article qui reflète tellement ce que je pense. La vérité, c’est que tout ça ressemble à un besoin de religion, d’expiation, comme si aimer les bonnes choses devait se payer. Comme dit Magali, il ne manque plus qu’à inventer le “sans chocolat” ! Non mais, le “sans lait” parce que les petits d’animaux ne tètent plus passée l’enfance… Il n’y a que le bon qui compte, parfois plus léger, parfois, on se lâche, et voilà. Que ça fait du bien ! Continue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *