Les Palmes de l’Alimentation® ! C’est nouveau… Et ça vaut pas de l’or !

29 mars 2013

Palmes logoUn nouveau logo coloré, orné d’une jolie palme façon Cannes, c’est ce que vous découvrirez bientôt sur l’emballage de certains produits dans les linéaires des supermarchés.

Cette après-midi, j’ai reçu un communiqué de presse m’informant du palmarès de la 1ere édition des Palmes de l’Alimentation® by Noteo.
« Pour une alimentation plus responsable » qu’ils disent…
« Les Palmes de l’Alimentation® souhaitent faciliter les choix des consommateurs en magasin pour une alimentation plus responsable et encourager les industriels à améliorer la qualité de leurs produits. » qu’ils disent aussi…

J’ai donc fait ma curieuse et suis allée découvrir ce classement.
On y trouve beaucoup de produits Bio. Plutôt logique. Mais… j’ai eu la surprise de découvrir aussi certains produits industriels qui ne me semblent pas spécialement à mettre à l’honneur dans le secteur de l’alimentation responsable…

« Pour sélectionner les lauréats, Les Palmes de l’Alimentation® se sont appuyées sur la méthodologie de notation exclusive de Noteo, ainsi que sur sa base de données de plus de 20 000 produits alimentaires. » dixit le communiqué de presse.

Alors j’ai fait un petit tour sur le site de Noteo…
Noteo est une association indépendante, qui réunit des experts en nutrition, environnement, toxicologie, responsabilité sociale. Ils ont évalués 45 000 produits parmi les plus fréquemment consommés et dévoilent sur leur site leur conclusions. Et je suis allée voir ce que pensaient réellement ces experts de quelques-uns des produits « palmés » .
Hum hum… Petit extrait…

• Les Knacki 100% poulet de Herta

Dans le palmarès :
Les points à retenir selon Les Palmes de l’Alimentation® : Une recette moins grasse que des Knacki de porc.
knacki poulet
Sur le site de Noteo :
La note est de 3,9/10 !
(Avec une alerte rouge sur un additif « Nitrite DE Sodium – A substituer » selon Noteo)
knacki selon noteo

• Blanc de dinde cuit à l’étouffée Fleury Michon

Dans le palmarès :
Les points à retenir selon Les Palmes de l’Alimentation® : Sans arôme artificiel, sans polyphosphate, alimentation 100% végétale, cuisson dans un bouillon pour mieux maîtriser le goût et le moelleux et éviter une surcharge en sel et autres additifs. Ne contient que 1.5 % de matière grasse.
dinde
Sur le site de Noteo :
La note est de 3,3/10 !
(Avec une alerte rouge sur un additif « Nitrite DE Sodium – A substituer » selon Noteo)
volaille noteo

• Médaillons de Surimi saveur langouste de Fleury Michon

Dans le palmarès :
Les points à retenir selon Les Palmes de l’Alimentation® : Sans conservateur, sans huiles hydrogénées, sans huile de palme, sans OGM.
surimi
Sur le site de Noteo :
La note est de 4,6/ 10 !
surimi noteo

• 10 tranches panées 100% Cabillaud de Findus

Dans le palmarès :
Les points à retenir selon Les Palmes de l’Alimentation® : Sans huile de Palme, transformé à Boulogne sur Mer, recette simple sans additif, panure fine sans huile de palme et peu grasse.
cabillaud
Sur le site de Noteo :
La note est de 2,7 / 10 !
cabillaud noteo

• Fingers de poulet Iglo

Dans le palmarès :
Les points à retenir selon Les Palmes de l’Alimentation® : Un produit composé à 53 % de blanc de poulet, seulement 8% de lipides malgré la panure. Sans colorant, sans arôme artificiel, sans conservateur.
nugget
Sur le site de Noteo :
La note est de 4,2 / 10 !
(Avec une alerte orange sur un additif « Turmeric – Préoccupant » selon Noteo)
nuggets noteo

Et il y en a d’autres dans le palmarès du même niveau de notation…

Bref, visiblement avoir une bonne note n‘est pas un critère de choix… Alors c’est quoi le critère ?
Le site des Palmes de l’Alimentation® vous l’explique ICI. Ce n’est pas plus clair à la fin de la lecture…

Attention ! Je ne suis pas en train de faire mon ayatollah de l’alimentation saine ! (quoique ! ;) )
Je me demande juste s’ils méritent vraiment tous une palme… et du coup, je me demande à quoi rime ce classement !

En conclusion, je vous conseille d’évitez de trop regarder les images ! Lisez plutôt la composition et achetez ce que vous voulez mais en connaissance de cause. Ne vous laissez pas influencer par des logos ou labels qui, visiblement, n’ont pas grand sens.

C’est mon petit coup de gueule du vendredi soir, après avoir vu de nombreux sites reprendre ce classement sans chercher à en savoir plus…
Passez un très bon week-end de Pâques et à bientôt.

Note : vous trouverez dans les commentaires des renseignements complémentaires et des explications d’Isabelle Mallet, co-fondatrice des Palmes de l’Alimentation, Nutritionniste de formation et responsable de la communication chez Noteo.

À lire : l’article d’Alexandre Glouchkoff sur le site i-dietetique.com « Les Palmes de l’Alimentation® : la contre-expertise dérangeante… »

Posté dans : Bla bla

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

30 Commentaires

  1. Carole

    @ Marcia : tout pareil… Et quand j’ai vu les résultats de ce Palmarès fleurir sur plusieurs sites sans que cela n’interpelle personne, je me suis étouffée ! ;)

  2. Bénédicte

    Trop de blogs cuisine aux intentions autrement louables avalent et régurgitent sans réfléchir toute la “propagande” de l’industrie agro-alimentaire, alors ce fait du bien de temps en temps de voir une blogueuse qui regarde un peu plus en profondeur. Merci Carole (premier commentaire, je crois, mais je suis votre blog depuis longtemps)

  3. Marie

    De mon humble avis, ce classement sert peut-être à vouloir faire “avaler” des produits qui n’ont peut être pas la côte auprès des consommateurs.
    Pour ma part je suis assez bio et suis assez méfiante de ces appellation “palmes de l’alimentation” “élu produit de l’année” et j’en passe.
    Merci pour toutes ces recherches effectuées afin de nous en faire part.

  4. soph54

    “lire les étiquettes”c’est le+ important,le reste c’est en général de l’arnaque,merci pour l’info et merci d’avoir eu l’intelligence de faire une petite enquete avant d’avoir diffusé .
    bon week -end

  5. Gene

    Merci de cette info. Effectivement mieux vaut se fier à ce qu’il est écrit sur les compositions, quoique bientôt nous aurons besoin de faire des études de chimiste pour comprendre ces longues listes de composants aux noms trop compliqués !!!!!!!

  6. helene

    je ne comprends vraiment pas à quoi ça va servir……….à part de la pub pour certains produits qu’ils n’en valent pas la peine
    merci

  7. Andrée

    Très étonnée par le classement de certains produits, j’ai fait comme toi … et en suis arrivée aux mêmes conclusions! :(

  8. Plume

    On croit rêver! malheureusement c’est la réalité: une palme n’est pas nécessairement un signe de qualité. cf Cannes!!!

  9. Céline

    Même si je suis globalement d’accord et que ces produits ne figureront pas dans ma liste de courses, attention à ne pas réagir exagérément dans l’autre sens: “turmeric” = curcuma… pas certaine que ce soit à bannir d’office…

  10. Louise

    Tout à fait d’accord avec vous (et avec la remarque de Plume ci-dessus, qui m’a bien fait sourire!). Rien ne vaut en effet de lire attentivement les étiquettes; dès que je vois un E machin-chouette, glutamate, additif et autres colorants en tout genre, je repose le produit (et il y en a beaucoup!). Se méfier également du packaging…
    Merci Carole!

  11. Carole

    @ Bouscas, Bénédicte, sylvie rondslesmacarons, Marie, soph54, Gene, helene, Andrée, Plume (Hihi !), Louise :
    Merci pour vos commentaires ! :)
    Je suis vraiment perplexe quant à l’utilité de ce label… Sans parler de la méthode qui me semble pour le moins opaque !

    @ Céline : les notes sur les additifs ne sont pas de moi mais de Noteo !! Je vais le préciser.

  12. choupette

    Merci pour l’info. C’est comme l’article que j’ai lu hier au sujet du Nutella 100% huile de palme, mais une huile de palme certifiée équitable, sans déforestation…et la santé, on l’oublie ? On marche sur la tête.
    Amitiés

  13. Aurélie architecte lyon

    Mon dieu… mais quand le marketing arrêtera t’il de nous faire manger de la m****e.
    Des palmes pour les produits industrielles, des “élu meilleur” ceci et cela pour de la nouriture en boite qui ne cherche qu’une chose, à faire du bénéfice!
    Et le pire dans tout cela c’est que bien souvent, c’est produit qui n’enrichisse que les haut dirigeant de ces boites (et le gras de nos pantalon) sont aussi chers et mille fois moins bons que les produits que l’on peut trouver chez des petits artisans. Le meilleur exemple pour moi étant le jambon blanc: moins cher en centre ville de lyon dans une boucherie qu’un jambon de marque de mauvaise qualité en grande distribution!
    Merci la pub…

  14. Isabelle Mallet

    Bonjour à toutes et tous. Je suis Isabelle Mallet, co-fondatrice des Palmes de l’Alimentation, Nutritionniste de formation et responsable de la communication chez Noteo.
    À la lecture de vos réactions, je me rends compte que nous n’avons sans doute pas été assez précis sur certains points clés de notre prix et n’avons sans doute pas suffisamment expliqué nos objectifs. Je vais essayer de le faire ici, en espérant être plus claire.
    Alors, très humblement, notre objectif, avec ce prix, est bien d’aider le consommateur pour une alimentation plus responsable. Mais effectivement qu’est ce que j’entends par là ? Comment une nutritionniste peut donner une Palme de l’Alimentation à du poisson pané, ou encore un hamburger ? On peut se poser la question.

    Simplement parce que le but des Palmes n’est pas de faire de l’éducation nutritionnelle. C’est d’abord identifier au sein de toutes les catégories, y compris « plaisir », les produits les mieux travaillés sur les aspects d’impacts sanitaires, environnementaux et sociétaux.
    Si un consommateur souhaite acheter un hamburger ou du poisson pané, vers quel produit doit-il se diriger ? Et ce indépendamment des considérations d’équilibre.
    Non pas parce qu’elles ne sont pas importantes, bien au contraire, mais parce que cet équilibre est une éducation à long terme. Et qu’aucun prix ne saurait faire cet accompagnement. Même les autorités de santé publiques qui s’y emploient depuis des années n’ont pas encore trouvé la solution idéale.
    Ensuite parce que cet équilibre s’étudie, comme vous le savez, de façon individuelle, en partant des habitudes de chacun.

    Pourquoi Noteo s’est associé aux Palmes de l’Alimentation ?
    Noteo porte les valeurs d’une consommation responsable, locale, saine et moins impactante. Tout comme les Palmes. Alors en accompagnant ce projet, nous avons assuré à ce prix une indépendance de notation et de sélection.
    D’ailleurs, l’attribution des prix est sans candidature ni intervention des entreprises. Les marques ont été prévenues après la sélection des lauréats et ont accueilli l’annonce comme une surprise.

    Comment ont été notés les produits analysés dans le cadre des Palmes ?
    Nous sommes partis de la base de données des produits notés par Noteo. De la méthodologie, nous avons gardé les critères nutritionnels (valeurs nutritionnelles), l’utilisation ou plutôt NON utilisation d’additifs, l’impact des choix de la recette sur l’environnement et sur la santé des travailleurs pour le critère social. Et c’est le produit le mieux noté de sa catégorie qui remporte une Palme.

    Quel est le poids de l’analyse nutritionnelle dans la sélection de lauréat ?
    La nutrition pure avec la note additif ont compté pour 2. Contre 1 concernant l’aspect environnement et 1 pour l’aspect social. Donnant à la nutrition un poids important mais pas exclusif.

    Pourquoi les lauréats ne sont pas tous des produits bio ?
    Parce que si le bio est un vrai bénéfice pour l’environnement et la santé des travailleurs, la qualité de la formulation est aussi un point important et analysé pas le classement des Palmes. Quand les produits bio étaient vraiment meilleurs sur tous les aspects. Ils ont été récompensés. Mais ce n’est effectivement pas le cas de toutes les catégories.

    Des Palmes dédiés seulement (pour l’instant) aux consommateurs qui font leurs courses en grandes surfaces.
    Cette année nous avons pu décerner des Palmes pour le produits présents en hyper, super, grandes et moyennes surfaces, touchant une partie des consommateurs mais pas tout le monde. Ce choix, toujours pour une question de représentativité, nous l’avons fait avec l’espoir de pouvoir très vite apporter un éclairage supplémentaire sur les circuits bio. Si l’impact sur l’environnement sera souvent très bien noté, l’éclairage nutritionnel et santé seront des compléments d’information.
    Nous n’y arriverons probablement pas pour 2014, mais peut être pour l’année suivante. Avec l’aide des Consommateurs et des fidèles de ces enseignes plus spécifiques.

    Je reste à votre écoute et disponible pour d’autres échanges si vous le désirez.

  15. Carole

    @ Isabelle Mallet : je vous remercie d’avoir pris le temps de commenter mon billet et de tenter d’apporter des réponses à mes questions…

    Cependant… Ce qui me tracasse dans votre palmarès, ça n’est pas tellement de trouver des produits industriels mais c’est que vous accordiez des palmes à des produits dont les notes attribuées par Noteo sont en dessous, et même pour certains très en dessous, de la moyenne.

    Je reprends un exemple, le 1er de ma liste :
    Vous attribuez une palme au “Knacki 100% poulet de Herta” alors que Noteo lui attribue la note globale de 3,9 sur 10 ! Ce qui pour moi mérite plus une fessée qu’une palme…

    Vous m’expliquez que de la méthodologie de Noteo, vous avez gardé :
    – les critères nutritionnels (valeurs nutritionnelles) et l’utilisation ou plutôt NON utilisation d’additifs
    Noteo lui attribue la note globale de 4,3 sur 10 sur le critère de la santé.

    Et je lis, concernant l’équilibre nutritionnel, sur la fiche produit réalisée par Noteo :
    Qualité nutritionnelle
    Le produit apporte plus de nutriments à limiter que de nutriments à favoriser
    Information nutrition incomplète
    Les informations nutritionnelles trouvées sur le packaging du produit ne donnent pas une description des 8 nutriments de base permettant aux consommateurs d’avoir une information complète sur ce produit. Ce manque de transparence pénalise la note nutritionnelle du produit.

    Noteo émets également sur ce produit une alerte rouge sur un additif « Nitrite DE Sodium – A substituer »…

    – l’impact des choix de la recette sur l’environnement
    Noteo lui attribue la note globale de 2,1 sur 10 …

    – l’impact sur la santé des travailleurs pour le critère social.
    Noteo lui attribue la note globale de 2,8 sur 10 …

    Voilà pourquoi, malgré vos explications détaillées, je ne comprend toujours pas…
    D’autant plus, que dans la catégorie des suacisses type Knacks, on trouve sur le site de Noteo des produits ayant une meilleure note comme par exemple les Saucisses Bio Village de strasbourg Marque Repère :
    Notre globale 5,1/10
    Santé 4,7/10
    Environnement 6,4/10
    Social 4,6/10
    http://www.noteo.info/produit/saucisses-de-strasbourg-bio-village-145897/

  16. Isabelle Mallet

    @ Carole. Merci à vous de permettre cet échange.
    Pour cette première remise de prix, la sélection s’est seulement faite sur les produits de marques nationales, parce que nous n’avions pas une représentativité suffisante des marques de distributeurs. Mais nous comptons bien les intégrer dans la sélection des Palmes 2014.
    A ce propos, il est prévu d’élargir encore les catégories tout en restant représentatif de la réalité de consommation et proche d’un caddie moyen.

    D’ailleurs, cette réalité du caddie moyen est une des raisons de l’attribution du prix à des produits “plaisir”, produits ayant une mauvaise note chez Noteo car notés dans le cadre de l’équilibre alimentaire.
    En fait, Noteo permet de faire ses choix avec une approche globale dont celle de l’équilibre alimentaire. Les Palmes permettent de repérer au sein d’une catégorie, le meilleur produit de sa catégorie et ce en magasin. Nous considérons les 2 approches complémentaires.

    Certains produits n’ont pas de très bonnes notes sur Noteo, en effet, mais le contexte de consommation fait que ces produits se trouvent largement dans la liste de madame et monsieur « tout le monde ». Donc si un consommateur veut se faire “plaisir”, autant qu’il le fasse avec le produit qui aura le moins d’impact sur sa santé et la planète.

    Pour les Palmes 2014, nous irons plus loin encore et ferons noter une sélection de produits de chaque catégorie par des consommateurs et des professionnels de santé, ajoutant ainsi de nouveaux critères de sélection.

    Nous commençons déjà le recrutement de ce panel, c’est une opportunité que vous souhaiteriez peut-être saisir ?
    Dans la positive, je vous invite à vous créer un compte sur Noteo (mais est-ce déjà peut être fait ? :) ) et rejoindre ce panel.

  17. ortencia

    à part le fait maison avec les produits du jardin et de la ferme, le reste c’est bon pour nourrir les cochons donc cet énième trophée n’est là que pour engraisser les industriels et la populasse trop fainéante pour préparer sa propre nourriture…

  18. Carole

    @ Isabelle Mallet : Merci Isabelle pour le temps que vous me consacrez. ;)
    Je comprend un peu mieux…
    Donc, vous établissez un palmarès seulement sur des produits de marque nationale, (exit les marques distributeurs qui pourtant représentent une part de marché non négligeable), uniquement s’ils ont été évalués par Noteo et vous les récompensez même s’ils ont une mauvaise note parce que le consommateur aime ça…

    Et donc, là, forcément, je n’adhère toujours pas !
    Cela ne va pas, pour moi, dans le sens « d’une alimentation plus responsable » et encore moins « encourager les industriels à améliorer la qualité de leurs produits. » Quand vous récompensez un produit mal noté, pourquoi voulez-vous que cela incite les industriels à améliorer leur produit ?

    Bref, on pourrait en débattre longtemps, cela ne modifiera pas mon avis. Et même, plus je creuse, moins j’adhère ! :-o

  19. Carole

    @ Zediet : merci pour l’info.
    Au hasard… ;) J’ai regardé votre évaluation des Knacki… “Classe 4 – G”, soit la plus mauvaise évaluation dans votre méthode.

  20. Quentin de Noteo

    tp@caprise. Bonjour Caprise. Je me permets de prendre la parole, en tant que community manager de Noteo, suite à votre commentaire qui fait le lien entre le parcours professionnel d’Isabelle et Les Palmes.

    Si vous avez des questions supplémentaires à ce qui est écrit dans l’article d’OhmyFood, partenaire des Palmes, je suis bien évidemment à votre écoute.

    Je tenais tout de même à vous faire remarquer que je ne trouvais pas très élégante votre dernière phrase, qui me semble être un peu décalée par rapport aux échanges constructifs des commentaires précédents.

  21. démocratie

    @Très cher Monsieur Quentin de Noteo, je partage le même ressenti que Caprise vis à vis de Madame Mallet. Et je suis persuadé que nous ne sommes pas les seuls…

  22. Carole

    @ tout le monde :
    La publication de ce billet avait pour but de partager mes interrogations et ma perplexité concernant ce palmarès. Et de pointer du doigt ce qui me semble être des incohérences.
    J’ai dénoncé un concept mais il n’a jamais été question de m’attaquer ou de dénigrer une des personnes qui a participé à l’élaboration de ce concept.

    Je n’ai pas changé d’avis, je maintiens ce que j’ai écrit, ma réprobation et mon indignation face à ce label mais ce blog est avant tout un lieu de discussion. Donc, les commentaires sont ouverts afin que nous puissions échanger sur ce sujet, si vous le souhaitez.

    EN AUCUN CAS les commentaires ne doivent se transformer en opération de lynchage d’Isabelle Mallet (ou de quiconque d’autre) qui, même si je ne suis pas d’accord avec elle, a pris le temps d’apporter des informations supplémentaires, ouvrant ainsi le débat et la discussion.

    Dorénavant, tous les commentaires qui feront référence à Isabelle Mallet (ou de quiconque d’autre) et non au sujet de ce billet, qui concerne Les Palmes de l’Alimentation, seront supprimés ou non validés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *