Alimentation = danger … Que fait l’Europe ? Coup de gueule !

29 juin 2010

Hier, l’information était relayée en masse sur le Web et faisait grand bruit : le Nutella serait un produit dangereux … parce qu’il est trop riche ! Trop grasse et trop sucrée, la fameuse pâte à tartiner serait nuisible à notre santé et se retrouve dans le collimateur du parlement Européen.

Hier également, sans trop de bruits et d‘échos, était diffusé sur France 3 l’émission Pièces à conviction – Assiette Tous Risques. Une émission que j’ai regardé avec un effroi grandissant au fil des minutes …

dangerJ’ai découvert qu’en Norvège, plus gros fournisseur de saumon de la France, les saumons sont nourris … au pesticide ! Le diflubenzuron, annoncé dangereux pour l’environnement et toxique pour les poissons, est intégré directement à leur alimentation afin d’éradiquer les poux de mer qui prolifèrent, et ravagent les élevages, principalement en raison de l’intensité de la production.

J’ai pu voir des cabillauds monstrueux, déformés, dont 30% est transformé en filet et termine dans nos assiettes …

J’ai pu constaté les ravages, sur la santé des chiens, entre autre, d’une nourriture à base de carcasses de volaille gavés d’antibiotiques. Des médicaments qui ne laissent aucunes traces dans les analyses de ces volailles car … Ils ne sont même pas recherchés !

J’ai entendu cet éleveur de porc déclarer que des antibiotiques sont avalés par ses bêtes dans un but préventif, sans même qu’elles ne soient malades. Et que divers antibiotiques sont incorporés directement à leur nourriture, toujours sans qu’elles ne soient malades, afin de favoriser leur croissance malgré une loi qui interdit l’usage des antibiotiques comme facteur de croissance.

J’ai lu les titres, en gros et gras, des documents présentés à la caméra : des contrats d’objectif signés entre les laboratoires et les vétérinaires. Des « engagements d’achats annuels » de médicaments, assortis de remises sur les prix ainsi que de récompenses sous forme de chèque cadeaux de 500 euros si les ventes s’avéraient bonnes.

J’ai écouté ce professeur de l’Hôpital Bichat affirmer avoir noté une hausse significative de la résistance à tous antibiotiques des hommes. Dans son service, c’est dorénavant chaque semaine qu’il est confronté à la difficulté de tenter de soigner des personnes pour qui plus aucun traitement n’existe, faute d’avoir ingurgité trop d’antibiotique sans même le savoir.

J’ai appris que les Espagnols avaient, mystérieusement, obtenu une dérogation pour traiter leurs fraises avec un pesticide, le bromure de méthyle, interdit en Europe.

J’ai compris, grâce à Gilles Eric Seralini, chercheur et expert connu, et reconnu, dans le domaine des pesticides et des OGM, que les normes autorisés de résidus de pesticides dans les aliments sont totalement fantaisistes. La méthode pour les calculer est, selon lui, sans logique réelle : suite à une étude sur les rats, les taux sont divisés par un facteur subjectif qui ne tient compte ni de l’accumulation ni des effets combinés avec d’autres substances.

J’ai essayé de saisir ce qu’avaient à répondre ces experts, ce ministre et ces « officiels » bégayants, bafouillants et effrayés par les pressions qu’ils seraient susceptibles de subir.

… Etc …

Vous n’avez rien vu ni entendu de tout ça, et même plus ? Alors que je vous conseille de visionner cette émission très vite sur le site de France 3. Parce que ce qui ressemble fort à un horrible cauchemar n’est autre que la triste réalité.

Alors, que fait l’Europe ? Elle s’inquiète de la richesse du Nutella … Mais qui s’inquiète des poissons nourris aux pesticides, des volailles et porcs nourris aux antibiotiques ou des fruits et légumes gorgés de pesticides qui atterrissent dans nos assiettes ?

Alors je vous le demande : de qui se moque t-on ? Mesdames et messieurs les parlementaires, il serait plus que temps de revoir vos priorités !

Je vous suggère de lire également, si vous l’avez raté, l’interview que j’ai réalisé de William Reymond, journaliste d’investigation et auteur des livres Toxic – Obésité, malbouffe, maladie : enquête sur les vrais coupables et Toxic Food -Enquête sur les secrets de la nouvelle malbouffe.

Une étude américaine, réalisé par EWP, a établit un classement des fruits et des légumes en fonction de leur contamination aux pesticides. Cette liste se veut un guide d’achat des fruits et légumes non-bio permettant de limiter l’exposition aux pesticides, de faire les bons choix en achetant les fruits et légumes les moins contaminés.
Top 3 des plus contaminés : 1 – Céleri, 2 – Pêches, 3 – Fraises
Top 3 des moins contaminés : 1 – Oignons, 2 – Avocat, 3 – Maïs doux
Plus de détails ICI

Posté dans : Bla bla

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

22 Commentaires

  1. Hélène

    Bon résumé de l’émission Carole. Tu sais contre l’argent et l’industrie alimentaire, le bon sens ne fait malheureusement pas le poids. Les exemples sont nombreux. C’est comme les pubs de junk food avant les programmes TV pour enfants avec un avertissement en bas de l’écran “bougez et mangez 5 fruits/légumes”. C’est évident que le nutella fait grossir. Les consommateurs ne sont pas idiots.

  2. Goldenberry

    Je comprend tout à fait ton coup de gueule. Hier en regardant le journal TV j’ai vu l’annonce pour l’émission de france 3, mais je t’avouerai que je n’ai pas regardé. Je savais tellement à quoi m’attendre. J’ai déjà vu bcp d’émissions de ce gendre et lu de nombreux articles traitant des “dérives” de l’industrie alimentaire. Après ça on ne sait plus quoi faire, tout boycotter? raler ?écrire à qui ? La façon dont les humains exploitent les végétaux et les animaux pour le profit et tout à fait honteuse et surtout ils en produisent des aliments toxiques qui nous tuent à petit feu…

    J’avais lu il y a qqles temps, un livre plutôt rare à trouver maintenant qui s’appele “La cuisine du diable”, il s’agit d’une compilation des résultats des tests de toute une série d’additif et autres produits mystères (E225, F2556 ect…) que l’on trouve PARTOUT dans les produits préparés. Ce livre foutrait la trouille à n’importe qu’elle personne saine d’esprit, et le comble c’est qu’il a été publié il ya déjà une bonne vingtaine d’années et que comme tu le dis si bien, personne ne fait rien …

    Jusqu’au cela ira t’il ? Tant qu’il restera du profit à faire, ce n’est surement pas prêt de s’arreter…

    p.s. sur une note plus joyeuse, je viens de découvrir ton blog via papilles et pupilles et vraiment, félications, et il est trés agréable à consulter, les recettes sont plus apétissantes les unes que les autres et que dire des photos : MAGNIGIQUES!!

  3. Pingback: Ouvrons les yeux! Emission « Assiette tous risques » | M.M Blog – Materner avec un grand Aime

  4. sorbetcitron

    Excellent résumé!!
    J’ai aussi regardé l’émission qui n’a fait que confirmer ce que j’avais déjà entendu dire…le nutella n’est malheureusement qu’un leure destiné à dévier notre attention!
    Les lobbys financiers sont si puissants qu’ils peuvent nous faire avaler ce qu’ils veulent….dans tous les sens du terme!
    Et l’Europe est soumise à leurs lois….Triste réalité….
    Sur ce, je m’en vais dans mon potager encourager mes légumes! ;-) ….

  5. Fée d'Hiver

    Ca fait froid dans le le dos!… On a beau vouloir faire attention à ce qu’on achète, finalement on est si mal informé qu’on s’empoisonne sans le savoir… C’est affreux!

  6. Léa.M

    Bonjour,

    J’allais justement écrire un post sur ce sujet ce soir. Si tu me le permets, je mettrais un lien sur ton article qui me semble bien résumé la situation.

  7. milin

    et voila ce que l’on donne a manger a nos enfants!!!
    on dit de leur faire manger du poisson et des fruits et légumes.
    Mes enfants ont 5 et 8 ans, ils ont grandi avec ces produits, et quelles seront les conséquences plus tard sur leur santée? est ce qu’ils auront des cancers? des problèmes hormonaux?
    Déja qu’ils ont des problème de concertration et hyper activité !!!
    moi je dis qu’il y a un gros probleme de santée publique et que l’on ne sait pas encore quel effet cela va produire.
    A partir d’aujourd’hui je me met au bio, c’est décidé

  8. belleble

    Ce qu’on peut faire ? Agir à notre échelle : choisir de consommer bio et local, en créant une relation de confiance avec les producteur, accepter d’octroyer plus d’argent au budget alimentation (qu’au budget loisirs par exemple), préparer un maximum de plats soi-même avec des produits dont on connaît la provenance, signer des pétitions (contre les OGM, contre le BPA dans tous les plastiques alimentaires et pas seulement les biberons, contre la pêhce du thon rouge, etc.), parler de tous ces problèmes autour de soi… Je suis peut-être utopiste, ou fataliste – tout dépend du point de vue, mais je suis persuadée que c’est le seul moyen de faire qu’un jour, les choses changent. La génération mai 68 rêvait d’amour et de paix. Moi, je rêve que mes enfants vivent en bonne santé dans un environnement préservé et, comme il ne suffit pas de rêver, je vais essayer de leur montrer le chemin.

  9. carol13

    Super résumé de cette émission. La meilleure des choses à faire est de consommer en conscience. Oui, le nutella est gras et sucré mais on le sait et on le savoure en connaissance de cause. Ce qui est dramatique, c’est que si on ne s’informe pas (et même quand on le fait c’est difficile), on mange des choses encore plus terrible que le gras et le sucre du nutella, sans le savoir et en croyant bien faire ! Même le bio aujourd’hui est détourné, je suis effarée de voir des plats cuisinés bio dans mon supermarché… pour moi, le bio c’est pas ça !

  10. Gulnar

    Bonjour,
    Pour le Nutella, je savais, le pire c’est l’utilisation des graisses hydrogénées dans cette pâte à tartiner. Je n’ai pas vu l’émission, mais d’après ce que je lis, je suis outrée tout comme vous. Que pouvons nous faire? c’est ça la question, nous sommes les vaches à lait des agro-alimentaire…Réfléchissons sur les moyens que nous pouvons utiliser afin de nous protéger et protéger nos enfants.

  11. Flo Makanai

    Bravo pour ce billet, Carole. Nous avons également regardé cette émission hier et été atterrés.
    Ce que je trouve TRES positif est que cette émission a été diffusée sur une chaine nationale, en “prime time” et qu’elle a montré des animaux morts ou dans des conditions atroces (oh ce lapereau….) dans les élevages “normaux”, c’est-à-dire intensifs et monstrueux. Et ça, c’est formidable parce que ça va faire réfléchir plein de consommateurs quand ils tendront la main vers une barquette de telle ou telle viande, maintenant qu’ils auront été contraints à voir comment ça se passe AVANT. Comme les films informatifs sur les accidents de la route, par ex, qui nous font réaliser qu’on est TOUS concernés…

  12. Little Jenny

    Je viens de visionner en entier le reportage. Les industriels sont en train de nous empoissonner, et de détruire notre planéte.
    A la fin du reportage on nous conseille de manger bio et local au maximum.
    C’est ce que je ferais si j’en avais les moyens !! Comment manger bio quand on a du mal à joindre les deux bouts ?? Pour moi manger bio c’est manger moins quitte à crever de faim …

    Tout cela ne me laisse que peu d’espoir quand à notre avenir ..

  13. ver

    Bien résumé. C’est vrai que ça fait froid dans le dos.
    C’est vrai aussi qu’à côté de toutes ces horreurs, le Nutella semble bien innocent.
    Par contre, ce qui me fait enrager, c’est la pub du Nutella qui passe en France et qui vante ce produit comme étant équilibré et nécessaire à la croissance de ces chères têtes blondes.
    Même si tout celà semble un détail à côté d’autres horreurs alimentaires, toujours est -il qu’on veut nous persuader que le Nutella c’est bon pour la santé alors que c’est uniquement composé de sucre raffiné et de GRAISSE DE PALME !!!
    Rien n’est anodin dans la malbouffe et surtout tout aura un jour des conséquences.
    ABE

  14. Tiuscha

    Ce qu’on peut faire : en parler déjà, prôner une agriculture bio ou raisonnée, acheter local auprès de producteurs identifiés ou multiplier les systèmes AMAP en ville, acheter de saison des produits de proximité, mais contre les lobbies et les industriels, il n’est que boycott et la communication à notre faible niveau…

  15. Cecile de MenuGourmet

    Bravo pour votre commentaire. J’ai raté l’émission, mais je la regarderai sur le net. Ce qui est effrayant est le silence des politiques, responsables. Un jour ils le paieront devant la justice, auront la honte, mais il sera trop tard. Je fonctionne pas mal en AMAP, et là aussi les contrôles se multiplient en ce moment. On peut comprendre qu’il en faut, mais l’industrie alimentaire serait un vaste chantier, plus important que de mettre la pression sur les AMAP. Grâce à vous, j’ai également lu W. Reymond…. Bref, cela donne froid dans le dos!

  16. A Canadian Foodie

    Your tart looks divine – the closeup photo of the cut piece looks like you don’t have a side up the tart at the back of the piece. Is the crust on the bottom only, or does it come up the sides… as, I must confess – I have not seen a tart pan here that would make a tart as beautifully with such lovely fluted edges.
    :)
    Valerie

  17. laurenceel

    j’ai regardé pour l’instant que la moitié de l’emission et j’ai arrêté tellement outrée et furieuse je croyais que la vocation des véto etait sincère et encore une fois tout est que pognon on nous demande de bosser jusquà 62 ans on sera mort avant entre pouultion de l”air et la bouffe empoisonnée ou la terre ou mer aussi est empoisonnée on ira pas loin!

  18. yves29

    Bonjour !

    L’émission a le mérite de montrer une triste réalité, qui concerne, en fait, pratiquement tous les produits de l’agriculture (aquaculture également) conventionnelle. On aurait pu choisir, par exemple, les pommes, belles mais empoisonnées, par de multiples traitements phytosanitaires. Le nombre de maladies créées par l’homme est en train d’exploser. Il faut prendre conscience de cela.

    Mais, il ne faut pas se résigner. Par son comportement, le consommateur lambda a le pouvoir d’infléchir cette situation. Si nous n’achetons plus ces produits, le système conventionnel sera obligé de disparaître ; et cela rapidement. Commençons par bien lire les étiquettes, à privilégier les circuits courts, à acheter des produits de saison, etc… Oui, il est tard, mais pas encore trop !

  19. Latifa

    Et oui, à nous d’être responsable face à nos assiettes et surtout celle de nos enfants. J’ai beaucoup de mal à trouver de bon produits avec une traçabilité sans faille.
    La surconsommation va finir par nous tuer.

  20. Camille

    C’est avec grand plaisir que je découvre votre blog et que j’y retrouve le compte rendu de cette émission qui m’a moi aussi fait frémir d’effroi. Il est en effet important je pense de faire prendre conscience à un maximum de personne de tout ce qui se trame derrière nous, de tout ce qui se passe au-delà de l’étalage de produits appétissants que nous proposent les grandes surfaces.
    Alors merci pour cette intervention et pour cette prise de parti !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *