Feuilletés à la compotée d’oignons grelot, pignons & chèvre

24 avril 2009

Qui dit déménagement dit vidage du congélateur … Autant j’ai râlé souvent, et pas plus tard que cette semaine, qu’il soit si petit et ne puisse accueillir par exemple le bol d’une sorbetière, autant je suis ravie en ce moment qu’il ne soit pas plus grand. ;)

Nous mangeons donc du surgelé-maison en pagaille ces jours-ci. Au fond d’un des tiroirs, j’ai retrouvé quelques restes de ma pâte feuilletée inversée ratée mais pas ratée que j’ai agrémenté avec un reste de compotée d’oignons grelot.  Ces petits oignons doux, si mignons, qui me font presque autant pleurer que les gros et extrêmement difficile, pour moi, à trouver frais. Aussi lorsque j’en ai aperçu l’autre jour au marché, je n’ai pas hésité.

Mercredi, c’était mon dernier marché à Briançon … Sniff … Ma balade au marché m’a pris une bonne partie de la matinée pour cause “d‘adieux émouvants” ! Ils vont me manquer … C’est que, au fil des mercredis, je me suis liée d’amitiés avec nombre de producteurs. D’une part parce que je suis une pipelette et d’autre part parce que j’ai rédigé, entre autres, pendant plus d’un an et toutes les semaines, la rubrique du marché du journal Le Dauphiné Libéré. Qu’il pleuve, vente ou neige (souvent !) j’étais sur le marché avec mon dictaphone, mon appareil photo et de nombreux producteurs ont eu leur interview.

Ce que je vous propose aujourd’hui n’est pas vraiment une recette mais plutôt une idée “que je trouve qu’elle est bien bonne”.

Feuilletés de compotée d’oignons grelot, pignons & chèvre

– 1 pâte feuilletée
– 1 fromage de chèvre frais
– Quelques pignons
– 1 jaune d’œuf

– 450 gr d’oignons grelot
– 1 c à s d’huile d’olive
– 1 c à s bombée de cassonade
– 50 ml de vin blanc
– 50 ml d’eau
– 1 pincée de paprika
– 1 pincée de piment d’Espelette (facultatif)

Préparer la compotée : Eplucher les oignons grelot. Pour la technique d’épluchage, vous la trouverez en images sur le site de Chef Simon Eplucher les oignons grelots

Faire chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse. Ajouter les oignons et la cassonade. Faire revenir à feu vif et lorsque le sucre est fondu, ajouter le vin blanc. Porter à ébullition quelques minutes. Ajouter l’eau, le paprika et le piment d’Espelette.
Laisser mijoter à feu très doux pendant 2h.

Préchauffer le four à 200°C.

Torréfier les pignons à la poêle puis les hacher grossièrement.

Étaler la pâte feuilletée sur une épaisseur d‘ ½ mm. Découper des cercles d’environ 5 cm de diamètre à l’aide d’un emporte-pièce ou d’un verre.
Déposer une cuillère de compotée au centre d’un cercle, ajouter un peu de fromage de chèvre émietté et quelques brisures de pignons.
Badigeonner les bords de jaune d’œuf. Recouvrir d’un cercle de pâte, presser les bords et badigeonner la surface de jaune d ’œuf.
Renouveler jusqu’à épuisement des ingrédients.

Enfourner et cuire 15 à 20 minutes.

Posté dans : Goût salé

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

19 Commentaires

  1. Cicerolle

    ça me fait rudement envie. Je suis une gaga des feuilletés en tout genre et vu ce que tu as mis dedans, encore plus. Je te souhaite un bon déménagement ! Oui, les adieux à ceux qu’on laisse, c’est toujours un peu difficile.

  2. Caroline de Calorinet

    J’aime beaucoup ces petits oignons que l’on trouve très facilement en Espagne. Je ne vais pas résister longtemps à faire cette recette. De mon coté, je déménage en octobre et c’est la larme à l’oeil que je ferais mes adieux à mes commercants preferes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *