Les navettes Marseillaises à ma façon

2 mars 2009

C’est avec un mois de retard que je poste cette recette … Car à Marseille, la tradition veut que l’on déguste des navettes le jour de la Chandeleur. Une tradition bien à nous avec laquelle on ne “rigole pas” : lorsque débute l’octave de la Chandeleur, nombre de Marseillais assistent, avec le Maire de Marseille, à la procession de la Vierge noire ainsi qu’à la bénédiction, par l’Archevêque, de la ville, de la mer et … des navettes !! La procession fait une pause au Four des Navettes qui est béni ainsi que ses fameuses navettes.
Puis ceux qui ont une grande patience, très grande car des centaines de personnes font la queue, achètent ensuite des navettes pour les déguster.

Le Four des Navettes est une institution à Marseille, la plus vieille boulangerie de la ville ! “Les meilleures navettes du monde” y étaient fabriquées dans le plus grand secret, couramment appelées les navettes de St Victor. Aussi, il y a quelques années, je m’étais fixée pour mission de percer le secret et de reproduire ces merveilleuses navettes.

J’ai testé des dizaines et des dizaines de recettes … qui fait avec des oeufs et qui fait sans … qui prône la poudre à lever et qui non … J’ai improvisé des dizaines de version, changé ceci ou cela … On mangeait des navettes tous les jours à la maison ! Il m’arrive d’être légèrement obstinée ;) Mais jamais je n’ai approché la perfection des navettes du Four, celles que j’aimais tant étant pitchounette. J’ai du me résoudre à abandonner et, de ces expériences, sont nées mes navettes à moi. Une recette personnelle, à mon goût …

Note : la recette des navettes du four a, malheureusement, évolué dans une version qui me déplait et leur composition est devenue à mon goût trop “compliquée” pour un biscuit si simple… Maintenant, je les fais à chaque fois. 

D’autres recettes de navettes :
Navettes à la pâte d’amande
Navettes aux graines d’anis
Navettes pas marseillaises

Navettes Marseillaises à ma façon

Ingrédients pour une quinzaine de navettes (selon la taille) :
– 250 gr de farine T55
– 30 gr de beurre
– 30 ml d’huile d’olive
– 65 gr de sucre glace
– ½ c à c de concentré de fleur d’oranger*
– 100 ml d’eau

* Si vous n’avez pas de concentré de fleur d’oranger, il suffit de remplacer une partie de l’eau par de l’eau de fleur d’oranger ( 2 ou 3 c à s ) en veillant à ce que l’addition des deux ne dépasse pas 100 ml.

Mettre le beurre et l’huile d’olive dans le bol d’un robot mixeur et mixer jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène. Ajouter le sucre glace et mixer à nouveau pour bien mélanger. Ajouter ensuite, ensemble, la farine, l’eau et la fleur d’oranger et faire fonctionner le robot jusqu’à ce que la pâte forme une boule.

Déposer la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et pétrir pendant 5 minutes. La pâte doit être assez molle mais pas collante. Ajouter un peu de farine si elle est trop collante. Envelopper ensuite la pâte dans du papier film et laisser reposer 2h à température ambiante. Ou plus …cette fois-ci je les ai un peu oublié et elles ont reposé 3 bonnes heures.

Préchauffer le four à T6 (180° C)

Prélever des petits morceaux de pâte. Les rouler en boudin entre les mains en pinçant les bouts pour donner une forme de “barque”. Incisez avec un cutter, dans le sens de la longueur et déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Renouveler jusqu’à épuisement de la pâte.

Enfourner et cuire 25 à 30 minutes. Si les navettes se colorent trop vite, baisser à 160°C.

Je les trouve encore meilleures le lendemain, après une nuit de repos (les navettes !) dans une boîte en fer.

Quelle est la différence entre les navettes Provençales et les navettes Marseillaises ? je ne saurais pas vous dire … Certains disent que les Marseillaises sont dures et les Provençales molles … Pour avoir mangé des 2, régulièrement et en quantité, je vous assure qu’il n’en est rien. Je dirais que la différence c’est que les Marseillaises sont fabriquées à Marseille ! ;)

PS : Heu … je pensais que les navettes Marseillaises étaient mondialement connues ! Apparemment pas, quelle surprise ! Aussi je précise que c’est un biscuit plutôt dur, très parfumé et qui se conserve très bien dans une boîte en fer.

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

50 Commentaires

  1. sandrine

    peut être qu’ils ont un service livraison Au Four des Navettes ??? sinon je me contenterais de ta version (sûrement la 2ème meilleure du monde ;) )

  2. Cicerolle

    Elles sont toutes mignonnes, ces navettes. Voilà une recette qui me plaît beaucoup, à peine beurrée, parfumée à la fleur d’oranger comme je l’aime. Je sens que je ne vais pas tarder à en faire.

  3. Hélène

    Je ne connaissais pas. Comme Marseille malheureusement est un peu loin, je n’ai pas le choix. Il va falloir remonter mes manches.

  4. sonic

    Tes navettes ont l’air excellentes.. pas de comparaison pour moi non plus avec les navettes marseillaise, ça fait un peu loin de la Normandie !!
    Monique

  5. Tiuscha

    C’est à peu p^rès la proportion beurre/huile d’olive que je mets mais je n’ombtiens jamais un résultat aussi “lisse”, pourquoi à ton avis ?

  6. Carole

    @ Tiuscha : En effet, la pâte n’est pas lisse à la sortie du robot … mais avec un peu de pétrissage, qui ne la rend pas complètement lisse et surtout un temps de repos d’au moins 2 heures, j’obtiens une pâte assez lisse et le façonnage est facile.

  7. lydian

    Je ne connais que de nom mais je n’en ai jamais mangé, je te fais confiance pour la recette que j’espére tester très vite!
    Bises

  8. Danielle

    Merci pour cette recette ; depuis le temps que je veux en faire.
    Je mets la recette de coté en espérant la retrouver le jour “j”.
    Bonne journée

  9. Clem

    J’aime bien les navettes, même si ici à Paris on a rarement l’occasion d’en croiser… ou alors des pas tres bonnes! Si un jour je veux des vraies navettes, je pourrai maintenant me les faire moi même ^^

  10. Valentine

    C’est une recette que ma Maman, n’a pas ramenée avec elle de cette délicieuse période où nous habitions entre Marseille et Aubagne. :dsadas: Merci de nous en avoir livré ta version aujourd’hui, je n’ai plus qu’à leur faire la surprise lors de leur prochaine visite. :)

  11. Taliashka

    Ahhh les navettes :D entre elles et les croquettes, c’est toute la Provence qui chante :’)
    Merci pour cette recette, j’adore ces p’tits gâteaux à la douce fleur d’oranger, ils me rappellent tant de souvenirs…

    Je n’avais jamais pensé en faire vois-tu, un peu comme un graal inaccessible… Mais en fait c’est pas si compliqué, surtout quand une gentille mamzelle nous fait partager sa divine recette ;)

    Bah même si elles ne sont pas aussi parfaites que celle du Four (j’ai eu la chance d’en goûter quelques unes et je confirme, elles sont à se damner), elles sont sûrement à se taper le *** par terre, je n’en doute pas le moindre du monde ;) hihi

    Alors quelle sera la prochaine adaptation de recette traditionnelle? En tout cas, pour une amoureuse de ses racines provençales comme moi, c’est toujours un plaisir ;)
    Bonne soirée à toi Carole

  12. marie

    ça fait un sacré bail que j’en ai pas mangé!puisque j’habite à coté de Marseille faudra que j’aille y faire un tour!mais les tiennes devraient être mondialement connu aussi j’en suis sure :D

  13. soso

    À moitié endormie ( t’as vu l’heure? ) je te dirais que j’ai goûté à plein de navettes, je crois que les St Victor aussi ( mais vendues dans le commerce en sachets transparents ) , que j’aime les navettes en général, mais j’ai l’impression que mes préférées vont être les tiennes , en tous cas, tu me donnes trop envie de les faire , vu ta recette…..et tes photos, ça va pas traîner ;)

  14. babouchka

    Tu n’as pas parlé de la bonne odeur qui embaume tout le quartier lorsque les navettes cuisent. Moi aussi j’aime les faire mais lorsque nous sommes passés hier à côté de la boulangerie St Victor je n’ai pas pu m’empêcher de rentrer et nous avons grignoté les navettes en chemin…

  15. cathy

    Ma soeur m’en avait rapporté de son séjour de marseille et j’avais adoré, je suis ravie d’avoir une recette pour les tester..! ;)

  16. Aud39

    J’en ai goûté cet été à Nice, j’ai trouvé ça vraiment trop bon alors dès que j’ai un peu de temps, je teste ta recette car en Franche-Comté, on ne trouve pas de navettes !

  17. dey

    j’aime bien la forme de ces biscuits, ça change des ronds! Je connaissais le nom de navette pour des brioches mais pas de biscuits!

  18. Hèle Heldé

    Bonjour!

    Moi qui suis aussi marseillaise, mais oui!, je suis ravie d’avoir trouvé sur ton blog la mention de ces belles et appétissantes navettes de la Chandeleur… et surtout leur recette qui a l’air fort appétissante!
    Merci… et à bientôt!

  19. dany

    Oouah!!! je ne pensais pas que les navettes de chez nous soulèvent autant d’enthousiasmes…Je vais donc faire ta recette qui ,comme d’hab, sera sûrement extra .. bravo pour ce magnifique talent de créatrice culinaire.

  20. vanessa

    je trouve celles du four à navettes bcp trop parfumées, j’ai du mal à les manger et pourtant l’eau de fleur d’oranger est un parfum que j’aime bcp…

  21. Géraldine

    :) Je viens juste de les sortir du four et je dois dire que ce parfum !!!J’ai eu du mal à attendre qu’elles soient totalement refroidies, s) mummm! miam!! Et mes enfants adorent. Merci pour cette recette qui me rappelle le midi.

  22. lafaimdesdelices

    Ces navettes sont vraiment superbes. Par contre, je voudrais savoir si le gout de l’huile d’olive n’est pas trop présent. J’ai déjà réalisé des madeleines avec de l’huile d’olive et le gout était vraiment prononcé.

  23. pierre

    bjr carole
    j’ai posté une dernière recette sur
    les navettes provençales .on s’y approche
    merci de ton avisje vai essayer ta recette
    à +

  24. Marc

    Bonjour,
    Pourrais-tu me donner l’adresse de ton fournisseur à Allauch pour le concentré de fleurs d’oranger ?
    Remerciements
    Marc

  25. Muriel

    Bonjour Carole,
    Personnellement, je trouve que les navettes “du four” ne sont plus ce qu’elles étaient. Il y a un arrière goût de fleur d’oranger oserais-je dire chimique qui me dérange. Jusqu’à présent, je n’hésitais pas à faire quelques km pour les déguster à St Victor (j’habite Ensuès la Redonne) mais je crois que je vais me résigner à les faire moi-même. Je trouve que cela a changé il y a à peu près un an voire un an et demi !
    Tu me diras ce que tu en penses la prochaine fois que tu les goûtes !

  26. isabelle

    Merci ta recette est au top.Ma fleur d’orangers n’est pas assez forte..pourrais tu me donner l ‘adresse de ton fournisseur à Allauch ?merci d’avance0

  27. James

    Dans la passé j’ai essayé plusieurs recette (avec oeufs, avec levure, etc.) et rien qui n’approchait les navettes que j’achetais à Marseille il y a quelques années.
    Mais là ! avec cette recette ! je reviens des années en arrière quand j’en mange une !
    Grand merci pour cette recette.

NOTE : Le blog est en pause ! Je ne pourrais pas répondre aux commentaires avant début septembre. A bientot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *