La pompe à l’huile d’olive, une tradition ancestrale

Encore une recette traditionnelle … Ancestrale même car paraît-il que la fabrication de la pompe à l’huile d’olive est aussi ancienne que la fondation de Marseille donc plus de 2600 ans … Je vous avait bien dit qu‘à cette période de l’année je ne faisais pas dans la nouveauté ! 😉

La pompe à l’huile d’olive est la “star” des 13 desserts provençaux. C’est un pain plat et sucré, délicieusement parfumé à l’huile d’olive et à la fleur d’oranger. Son goût est inimitable et elle se mange au dessert, traditionnellement trempée dans du vin, pour ceux qui aiment. Personnellement je la mange nature et j’en suis folle le lendemain matin au petit déjeuner. C’est un pur délice. 😮

Pompe à l’huile d’olive

– 250 gr de farine T55
– 80 ml d’eau de source*
– 2 c à s d’eau de fleur d’oranger**
– 100 ml d’huile d’olive
– 40 gr de cassonade + 1 c à c (ou sucre)
– 1 sachet (5,5 gr) de levure de boulanger sèche
– 1 c à c de sel

*Il est préférable d’utiliser de l’eau de source car, selon les régions, la dureté de l’eau du robinet peut modifier la consistance de la pâte.

**Il est possible qu’il faille modifier la quantité de fleur d’oranger selon sa puissance. Dans ce cas, il faut remplacer une partie de l’eau. La quantité de liquide totale à ajouter (lors du 2eme mélange) doit être égale à 60 ml d’un mélange d’eau + fleur d’oranger et 100 ml d’huile d’olive.

Important ! Si votre levure doit être réhydratée avant utilisation, procédez comme indiqué par le fabricant en utilisant un peu de liquide de la recette. Ma levure ne nécessite pas de réhydratation c’est la raison pour laquelle je l’intègre directement. J’utilise soit de la SAF instant soit de la Briochin.

1 h avant :
Mélanger sommairement, dans un récipient, 50 g de farine, la levure de boulanger, 1 c à c de cassonade et 50 ml d’eau. Recouvrir d’un linge propre et laisser lever 1 heure dans un endroit chaud.

Mélanger ensemble le reste de la farine (200 gr), la cassonade et le sel.
Faire un puits. Ajouter le mélange à la levure, l’eau restante (30 ml) additionnée des 2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger et l’huile d’olive.
Mélanger jusqu’à ce que la pâte soit formé puis transférer sur un plan de travail fariné et pétrir pendant une dizaine de minutes jusqu’à ce que la pâte soit bien lisse et plus souple.

Former une boule. Fariner légèrement et déposer dans un grand saladier. Recouvrir de façon hermétique avec du papier film. Laisser pousser 3 h . Ne soyez pas surprise si la pâte lève peu, elle va, pendant ces 3 h, péniblement doubler de volume …

Abaissez délicatement la pâte pour chasser l’air. Etaler, à la main, en forme ovale d’environ 1 à 1,5 cm d’épaisseur. Pratiquer des incisions du centre de la pâte vers les bords de façon régulière. Les écarter un peu avec les doigts.
Déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et laisser reposer environ 1h couvert d’un linge propre.

1/4 d’h avant la fin de la levée, préchauffer le four T6 (180° C) avec un récipient contenant de l’eau. Enfourner et cuire 15 à 20 mn.

La pompe à l’huile se partage et se rompt. Elle découpe à la main, surtout pas au couteau.

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four :
les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel.  Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

 

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d’Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

136 Commentaires

  • Voilà une spécialité dont j’ai beaucoup entendu parler mais que je n’ai jamais goûtée! Il faut dire que je ne vais pas tres souvent dans le sud malheureusement… Enfin maintenant que j’ai la recette je vais pouvoir la goûter au fin fond de la Sologne 😉

  • oh super justement je cherchais une recette de pompe car toute les année j’égare la mienne donc cette année je vais essayer la tienne elle me semble bien belle et tres bonne!!
    bisous et bonne fete

  • Je ne connaissais pas mais ça drôlement l’air délicieux!! Tes photos sont des plus salivantes 🙂

    Merci à toi pour ton beau passage à mon blog et j’en profite pour te souhaiter un très Joyeux temps des Fêtes!!
    ~Lexibule~

  • J’ai le goût en bouche rien que de voir cette si réussi pompe à huile un incondournable des fêtes de fin d’année en Provence que je n’ai jamais réalisé mais ta recette va m’en donner l’occasion merci Carole et bonnes fêtes.

  • 😉 Miam, je n’ai encore jamais essayé l’huile dans la brioche, mais tu me donnes l’occasion de l’essayer…!
    Bonne fêtes de fin d’année et grosses bises 🙂

  • Comme tout le monde j’en ai entendu parler mais je n’en ai jamais fait
    Je croyais d’ailleurs que c’était un pain salé et je viens de decouvrir qu’il fait partie des 13 desserts.
    je garde ta recette en favoris.
    Je te souhaite de bonnes fêtes de fin d’année
    bisous

  • Lorsque j’étais toute petite, nous habitions à Aubagne, j’ai un peu appris à parler avec l’accent du midi et la pompe reste l’un de mes tous premiers souvenirs gustatifs. Quand, j’en mange, j’ai toujours à la première bouchée un petit moment de flou, qui me ramène bien des années en arrière, sous les grenadiers et les figuiers.

  • Je ne suis pas très très douée en boulange mais je tenterai bien cette recette car cela m’a l’air délicieux.

    Joyeuses fêtes de fin d’année.

  • hello !

    c’est Tiusha qui m’a conseillée de venir voir ta pompe.

    je la trouve très réussie en effet.

    j’ai fait la recette de gibassier de Christian Etienne et demain, je publie une autre recette de pompe donnée par une dame dont le papa était boulanger, puis, je testerai la tienne ! car comme toi, j’en suis folle, surtout du gibassier d'(ailleurs !

  • Coucou Carole, je passe te souhaiter de joyeuses fêtes de Noël en compagnie de tous tes proches, que ce moment de retrouvailles en familles te soit agréable,
    Amitiés,

  • Ici non plus, pas de Noël sans pompe à l’huile ! Tellement bonne que je mangerais bien la pompe entière au petit déjeuner …
    La tienne est magnifique !
    Grosses bises et passe de très bonnes fêtes
    Hélène
    PS : Je file voir les petites boules pâte d’amande et noix qu’il me semble avoir aperçues un peu plus bas … ;o)

  • Nous n’avons pas le temps de la finir ce soir , est-ce que nous pouvons la laisser gonfler au coin du feu toute la nuité?
    Merci d’une réponse rapide svp.

  • @ Fred et Nath : je vous conseille plutôt de la mettre au réfrigérateur toute la nuit, dans un récipient filmé, puis de reprendre le cours de la préparation le lendemain. Si vous avez commencé la levée, chasser l’air avant de la mettre au frigo.

  • Merci Carole pour cette recette. Testée ce dimanche, j’ai retrouvé le bon gout de la pompe de Noël de mon enfance. Encore merci à toi pour toutes les bonnes recettes que tu nous transmets.
    Jany

  • marseillaise depuis quelques années, je ne me suis pas encore lancée dans la fabrication de la pompe, avec une si belle recette je n’ai plus d’excuse. elle sera tentée la semaine prochaine. j’en profite pour mettre ton blog dans mes liens. bon réveillon en provence ou ailleurs…

  • ooh la belle fougasse, j’y suis accro aussi, salée et sucrée et…toute l’année , une vraie fada de la fougasse 😀

  • J’ai utiliser cette recette.
    Cette pompe à l’huile d’olive ” un plaisir!”
    Les proportions sont parfaites.
    MERCI

  • Ancienne aixoise, j’ai enfin retrouvé le goût et la texture de la pompe à l’huile de mon enfance.
    J’ai seulement rajouté 10g de sucre.

    Un grand MERCI
    Bonnes fêtes de fin d’année

  • Bonjour,
    Originaire de marseille, la pompe à l’huile est incontournable pour noël.
    Je vis depuis plus de 25 ans en corse , et là, la pompe connais pas. Je suis heureuse d’avoir pu la faire.
    Très bonne. J’ai retrouvé mon enfance .
    meilleurs voeux a tous.

  • Bonjour,
    Voilà une très bonne odeur de fleur d’oranger et d’huile flotte dans l’air chez moi. Tout ça grace à toi. Je te remercie pour cette fabuleuse recette 100% de chez nous. Ta recette sera publié sur mon blog lundi. Voici le lien : http://emiliecuisine.over-blog.com/article-pompe-a-l-huile-altergusto-62560040.html
    J’espère que tu ne verras pas d’objection à ce que je la publie.
    Prochaine mission les calissons 🙂
    Merci pour tes recettes. Biz
    Emilie

  • En Provence, il n’y a que 5 entailles sur le dessus de la pompe, elles correspondent aux 5 doigts de Jesus.
    La recette est excellente.

  • L’essayer c’est l’adopter !!!! La meilleure pompe à l’huile que je n’ai jamais mangée ! Et croyez-moi, je suis une adepte puisque marseillaise, elle fait partie, toutes les années, de nos fameux 13 desserts.
    Rien à changer les proportions sont piles poils ce qu’il faut !
    Un grand merci de nous faire partager cette merveille !

  • la recette est tres bonne mais il faut rajouter quatre cuilleres a soupe de grains d’anis pour obtenir la vrai recette de la pompe provençale,et c’est encore meilleur.

  • @ Monique : il y a certainement plusieurs recettes de pompe à l’huile … Chez moi ce serait un sacrilège d’ajouter des grains d’anis !

  • peut-on finir la préparation puis mettre la plaque au réfrigérateur et la mettre au four seulement le lendemain matin. Merci

  • @ Yolande : oui mais, avant de la mettre au four, il faudra laisser la pompe reposer hors du frigo le temps qu’elle soit à température ambiante.

  • Merci de votre réponse car je vis au Québec et d’origine provençale la pompe de noël me manque beaucoup au temps des Fêtes. Je vais la faire pour ma famille.

  • Je voudrais faire votre recette pour Noël. Cependant, trop de plats à préparer, beaucoup de monde, aussi je désire savoir si je peux congeler.
    Merci pour votre réponse
    Dany

  • Juste une petite question peut-être un peu bête : faut-il laisser le récipient repli d’eau dans le four, sous la plaque, pendant la cuisson de la pompe ou bien l’humidité accumulée pendant la montée en température du four suffit-elle ?

  • Cette année, comme l’année dernière j’ai voulu faire la traditionnelle pompe à l’huile et comme à mon habitude je fais toujours un essai dans le jour J. L’année dernière les pompes étaient parfaites donc j’ai respecté scrupuleusement les proportions ainsi que la recette mais le dernier essai n’était pas concluant, pas assez cuite.
    Ma question est : est-ce que le fait d’avoir fait ma pate la veille et de l’avoir laissé au frigo toute la nuit peut -il avoir une influence ?
    Très bonnes fêtes à tous et Carole encore merci pour vos fabuleuses recettes

  • @ Murieldu13 : oui, cela peut avoir une influence. Avant de la cuire ou de la former, il faut laisser la pâte reposer hors du frigo le temps qu’elle soit à température ambiante.

  • Salut

    Super recette, la meilleure parmi plusieurs testées !

    Juste une petite question, ma pompe n’était pas très gonflée, est ce parce que mon levain a reposé pendant 1h à 20° (au quel cas il faudrait le laisser reposer près du feu ?) ou parce que je n’aurais pas assez travaillé la pâte ?

    Je m’en vais en faire quelques unes 😉
    Merci en tous cas et de très bonnes fêtes à tous

  • @ François : chez moi aussi il fait environ 20° donc je ne pense pas que cela vienne de la température. Est-ce que la préparation avait bien gonflé ? et était pleine de bulles ?

  • @ François : alors le souci vient de là … Essayez d’utiliser de l’eau de source pour toute la recette. Car selon les régions, la dureté de l’eau du robinet peut modifier la consistance de la pâte. Et même carrément faire foirer la recette ! 😉
    Je vais le rajouter dans le texte. Je me suis aperçue de ce problème d’eau à l’occasion d’une autre recette de boulange et je n’ai pas encore modifié tous les billets pour le signaler.

  • Demain je vais faire la pompe pour demain soir merci de la recette moi quand j habite a marseille tous les noel je la manger mais la je vais la faire moi merci pour la recette

  • je viens de faire un essai. j’aurais voulu suivre à la lettre la recette mais il a fallu que je rajoute de l”eau (de source très peu minéralisée). Peut-être que ma farine (Francine pâtisserie sans grumeau, sans pub !) ne convenais pas. quelle farine préconisez-vous ? Par ailleurs il manquait un soupçon de sel. Ma pâte a beaucoup levé mais au final la pompe était un peu sèche, peut-être un peu trop cuite.
    J’ai acheté l’eau de fleur d’oranger en pharmacie et elle ne correspond pas au souvenir que j’en gardais de mon enfance. Il aurait fallu que j’ai la main plus forte idem pour l’huile (fruitée ou pas ?). Cependant au final le résultat était tout à fait satisfaisant. J’ai le souvenir de pompe de boulanger bien bourratives et là ce n’est pas le cas. Merci pour cette bonne recette.

  • @ Quaine : Pour la farine, j’utilise de la farine ordinaire T55. Et pour la levure, de la SAF (magasin bio) ou de la Briochin.
    Mon huile d’olive est en général fruitée.
    Et j’achète ma fleur d’oranger chez mon marchand d’épices. Je ne connais pas celle que l’on trouve en pharmacie …
    Il est possible qu’il faille modifier la quantité de fleur d’oranger selon sa puissance. Dans ce cas, il faut remplacer une partie de l’eau. La quantité de liquide totale à ajouter doit être égale à 60 ml d’un mélange d’eau + fleur d’oranger et 100 ml d’huile d’olive. Au début, la pâte est un peu dure et sèche mais le pétrissage va l’assouplir. Il n’est, en général, vraiment pas nécessaire d’ajouter de l’eau. J’ai fait la mienne hier soir, avec ces proportions, sans problème. Et elle n’est pas sèche.

  • Merci à Carole pour ses conseils. Je vais en tenir compte. J’ai utilisé la levure que mon boulanger m’a vendue marque “l’hirondelle”. Par ailleurs je pense que j’ai trop étalé la pâte sur ma plaque et qu’elle a un peu trop cuit (25 mn – 180° chaleur conventionnelle, milieu de four, plus bas mon plat contenant de l’eau ne passait pas).
    Ma pompe manquait un peu de moelleux mais rassie, elle est également très bonne.
    J’espère qu’au prochain essai le résultat sera parfait.

  • Bonjour,

    J’ai fait le tour des recette de la pompe à l’huile disponibles sur le net et la votre me semble être celle qui donnera le résultat le plus proche de celle que je mangais etant petit. A ceci près que celle de ma grand mère était à l’anis (en fonction du goût).
    Je vais donc l’essayer sans tarder, en y rajoutant 20g de graines d’anis.
    Cependant une petite question technique me bloque… La levure sèche, est-ce la même chose que la levure chimique? ou que la levure de boulanger?

    Merci d’avance pour votre réponse… et pour la recette.

  • @ Rémi : chez moi ce serait un véritable sacrilège de mettre de l’anis dans la pompe à l’huile 😉
    Pour la levure, il s’agit de levure de boulangerie déshydratée et surtout pas de levure chimique.

  • Bonjour pour la pompe a l huile j ai un livre special du midi avec vrais recette et je voie que le repos n est pas le meme et moi il y a des oeufs cdlm

  • @ Lili : comme pour toutes les recettes, il y a plusieurs “vraies”, chacun a la sienne … Choisissez celle que vous préférez.
    Ma recette est authentique également (je suis Marseillaise) Mettre des oeufs dans une pompe à l’huile est pour moi une aberration ! Ce n’est pas une brioche.

  • Merci pour votre excellente recette. J y est rejoute 20g de sucre, je la trouve encore meilleurs, essayez!

    Vous venez de faire un heureux, j’ai quitte ma provence natale il y a bien lontemps et n avez pas eu l occasion d en manger depuis.

    Merci encore.
    Salutations de Djakarta.

  • bonjour,
    merci pour votre recette, je vais eesayer de la faire le weekend prochain pour les 1 ans de mon petit Marius.puis – je faire la pompe la veille ?comment la conserver? Puis je remplacer la cassoande par du sucre normal ? Merci par avance

  • Bonjour,

    Je viens d’essayer cette recette et pour moi, les proportions n’ont pas du tout fonctionné. Après avoir ajouté l’huile et la fleur d’oranger, ma pâte était beaucoup trop liquide et je ne pouvais donc pas la pétrir à la main. J’ai donc ajouté de la farine jusqu’à ce qu’elle se tienne un peu. Mais le résultat en bouche est plutôt décevant : il y a un arrière-goût de levure (aigre)…

    Dommage !

  • @ Cécile : est- ce que vous avez utilisé une farine spéciale ? ou modifié quelque chose ? parce que ces proportions fonctionnent très bien et pour tout le monde.

  • Bonjour Carole,
    En effet, j’ai utilisé de la farine d’épeautre qui d’habitude fonctionne bien en susbtitut de la farine de blé…

  • la difference en dosage entre levure seche et la levure de boulanger fraiche.. .les proportions sont elles differentes?
    pour 250g de farine?

    merci de me repondre

  • @ pepito : oui, les proportions sont différentes mais je ne saurais pas vous répondre correctement car je n’utilise pas de levure fraîche

    @ cécile : voilà donc le bug ! je n’ai jamais essayé cette recette avec une autre farine que celle de blé et je ne le ferais pas : cela modifierait le goût et ce serait un sacrilège ! 😉
    Il est clair qu’il faut modifier les proportions…

  • ok ,carole je vais essayer en x 2 ,soit 11 g de levure fraiche car elle est plus lourde car plus humide.
    le resultat sera publie…!

    merci

  • premier essai…
    pompe pateuse et huileuse avec un tres bon gout..
    prechauffage a 180 degres puis cuisson 20 minutes …j’ai du prolonge de 3 minutes mais la texture n’est pas celle de la photo..
    texture peu spongieuse…molle.
    pompe a refaire :
    – parfaire le petrissage a main?
    – augmenter la dosage de levure fraiche a 15 g?
    – humidifier le four.?

    au secours ?il faut reussir avant Noel?

    merci de bien vouloir me conseiller

  • @ pepito : je ne sais pas trop quoi vous répondre… Comme je vous l’ai dit, je n’utilise pas la levure fraîche. Mais bon, il n’y a aucune raison que cela ne fonctionne pas.
    Cela peut en effet venir du pétrissage. Ou de la qualité de l’eau, par exemple…
    Vous pouvez humidifier le four mais je ne pense pas que le problème vienne de là.

  • en fait le dosage est le suivant:

    -pour 25g de levure fraiche il faut 8,75 g de levure seche.
    j’ai donc arondi le dosage a 16 g de levure fraiche pour 250 g de farine…et suivi la procedure de la recette.

    le resultat est excellent et ma pate est super.
    j’ai enforne pendant 18 minutes et le resultat est genial.
    merci pour cette recette ,jai regale tout le monde a la maison.

    a bientot

  • Bonjour,
    Pour une consommation de la pompe le 24 décembre, est-ce que je peux la cuisiner quelques jours avant ou faut il attendre le jour j pour quelle soit meilleure ?
    Merci

  • Question bête : que fait on de l’huile d’olive ? On l’incorpore a quel moment ? Question d’une vraie débutante en cuisine. Merci

  • @ Anne Sophie : Personnellement je la préfère fraîche mais vous pouvez la faire 2 jours avant.

    Concernant l’ajout d’huile d’olive, c’est indiqué dans la recette : “Faire un puits. Ajouter le mélange à la levure, l’eau restante (30 ml) additionnée des 2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger et l’huile d’olive.

    Cette recette n’est pas vraiment simple à réaliser aussi, si vous n’en avez jamais fait, je vous suggère de tester la recette avant le jour J.

  • Bonjour Carole.
    Je viens de réaliser votre recette, et depuis, je suis submergée par l’émotion! 😉
    Elle est super bonne, vraiment comme je l’aime.
    J’ai plein de commandes pour les repas de Noel du coup!
    Bonnes fêtes!

  • bjr,je suis martiniquaise et j habite en Martinique,ns sommes plusieurs voisins qui ns réunissons regulierement (reveillon-galettes, ect) parmis ns une marseillaise qui ns a fait une pompe a huile l an dernier, une révélation pour ns tous, si bien que cette annee tt le monde la lui réclame , trop bon! Je voudrais essayer de la faire et c est ainsi que j ai trouve votre recette. Je vs tiens au courant du resultat…

  • Je teste ta recette de pompe à l’huile en ce moment même: le pâton est en mode levée pour 3heures…en tout cas la pâte est belle pour le moment. J’ai doublé les proportions pour en faire 2: ben oui on est gourmand dans le sud!!!! Il y a beaucoup de temps de repos, mais c’est indispensable pour avoir une belle pompe à huile…..comme pour le pain et la brioche. Ta recette semble être celle que je cherchais depuis un petit moment…. verdict dans quelques heures encore….. En tout cas ton blog est superbe!!!!! Un grand Bravo et merci de partager tes recettes…..

  • Bonjour,
    Petit post simplement pour vous dire que j’ai essayé de réaliser votre recette de Pompe à Huile. Et cela a été un grand succès: la pate est alvéolée, c’est moelleux et parfumé…bref un délice!
    Merci pour cette très bonne recette!

  • @ forestine : désolée… Mais, avec cette recette, elle doit être moelleuse. Pas du tout comme un gibassier. Il y a eu un bug pendant la réalisation…

  • Merci pour cette recette !
    Une chose que je comprends pas, par contre :
    “La quantité de liquide totale à ajouter doit être égale à 60 ml d’un mélange d’eau + fleur d’oranger et 100 ml d’huile d’olive.”
    Or dans la recette elle-même il est indiqué 80ml d’eau… ?

  • @ Jean : sur les 80 ml d’eau indiqués dans les ingrédients, il y a 50 ml pour le premier mélange, à préparer 1h avant, et ensuite les 30 ml restants pour le 2eme.
    Cela prête un peu à confusion, j’en conviens 😉

  • Voila la pate est en pousse pour les 3 h ! J espère que le résultat sera à la hauteur car j adore enfin nous adorons ca ! 

  • Une pure tuerie.  Rien à changer dans cette recette,  il suffit de la suivre à la lettre,  le résultat est parfait. 
    Attention on devient vite accro à cette pompe à l’huile.  C’est effrayant. 

  • La vraie pompette de mon enfance ! Enfin, j’ai trouvé la recette; j’ai suivi scrupuleusement les étapes,  et toute la famille a été unanime,  elle est très bonne, et c’est la vraie, l’unique,  merci beaucoup

  • @ jojo : la recette est réalisée avec de le T55 aussi il est possible qu’il faille ajouter un peu de liquide, à vous de voir en fonction de la texture de la pâte. 

  • j’utilise de la farine t65 doit on changer les liquides et comment merci j’utilise aussi du sucre complet de canne est-ce que cela a une incidence merci

  • @ jojo : oui, chaque changement d’ingrédient a une incidence. Ici, je vous explique comment moi je la fais mais si vous modifiez la recette, je ne peux pas vous aider. Avec de la T65 il est possible qu’il faille ajuster la quantité de liquide mais je ne sais pas dans quelle proportion puisque je n’ai pas essayé. 

  • Bonjour,

    j’ai réalisé la pompe à huile une première fois ce fut un franc succès…
    Depuis je n’y arrive plus, la texture de la pompe après cuisse n’est pas homogène, il y a une espèce de couche au milieu assez humide? qui ne cuit pas plus …
    Avez vous une idée de ce que ca peut etre ? est ce du à l’huile? a la qualité de la levure? au temps de repos?

    merci d avance

  • @ elsa : c’est très bizarre … je n’ai jamais rencontré ce problème, et j’en fais depuis bien longtemps !
    Je ne sais pas trop. Qu’avez-vous changé par rapport à la première fois ? La farine ? la levure ? L’eau ?
    Sinon, 2 pistes :
    – L’eau : utiliser de l’eau de source, en bouteille.
    – La levure : vérifier qu’elle n’a pas besoin d’être réhydratée avant utilisation. C’est indiqué sur le paquet, si c’est le cas utiliser un peu de liquide de la recette pour le faire.
    J’espère que cela va aider à résoudre le souci… 

  • Bonjour, merci pour la recette je vais l ‘essayer pour la premiere fois , une question, je voudrai savoir combien de temps elle se conserve après cuisson ? merci pour votre repondre

  • @ emie : bonjour, elle ne se conserve pas, enfin pas bien ! C’est comme une brioche, il vaut mieux la manger dans les 2 ou 3 jours max. Moi je l’aime un peu rassis alors je fais durer mais l’idéal est de la déguster le jour même ou le lendemain.

  • Bonjour, je suis en train de faire votre à huile car je veux la refaire pour noel. C’est la première fois. Je vous dirai ce soir ce qu’il en est ? Merci.

  • @ Brigitte : j’espère une belle réussite ! 🙂
    C’est une très bonne idée de s’entrainer avant, la pompe n’est pas si facile à faire … 

  • Bonjour,

    Je l’ai faite mais un peu sèche, pas moeleuse, comme celle que j’achète en boulangerie. Que pensez-vous que cela soit, j’ai une petite idée, mais je préfère attendre votre réponse. Merci beaucoup.

  • @ brigitte : elle ne doit pas être séche, il y a sans doute eu un bug lors de la fabrication mais lequel ? Je ne sais pas, je n’ai pas assez d’informations.

  • J’ai bien mis l’eau de source. Moi je pensais à la cuisson. J’avais mis 15 minutes mais au milieu ce n’était pas assez coloré donc j’ai prolonger de 5 minutes…. elle était bien doré mais voilà u  peu sèche. ..

  • @ brigitte : ah … la cuisson … ça, c’est à adapter, en fonction de son four et de l’épaisseur de la pompe. Chaque four est différent, j’en ai eu 3 depuis le début de ce blog et aucun ne cuisait pareil.
    Il faut aussi penser à mettre le récipient d’eau (genre un gros ramequin) pour humidifier l’ambiance du four.
    La prochaine fois sera la bonne, on s’améliore un peu à chaque réalisation.

  • J’avais mis une poêle avec de l’eau… oui je pense que la cuisson est  à  surveiller.. Merci à réessayer. 

  • @ jocelyne : oui, la chaleur tournante peut changer le temps de cuisson.
    Les temps de cuisson que je donne sont vraiment à titre indicatif, ils peuvent varier selon les performances du four de chacun. Il faut donc adapter la cuisson en fonction de son four. Et bien surveiller la première fois que l’on fait la recette.

  • J’ai déjà goûté cette fameuse pompe à l’huile (de même que celle au beurre), et c’était d’un goût… sublime ! J’ai encore le souvenir de son goût dans ma bouche…
    Merci de partager avec nous cette belle recette !

  • JE VIENS DE FAIRE LA POMPE MAIS JE L AI FAITES TROP CUIRE
    EN FAIT COMME ELLE RESTAIT BLANCHE SUR LE DESSUS J AI PENSE QUE POUR LA DORER IL FALLAIT PLUS DE CUISSON
    QUE NENNI
    BON ELLE A BON GOUT
    MAIS QUELQU UN PEUT IL ME DIRE COMMENT FAIRE POUR QUE LE DESSUS SOIT BIEN DORE
    MERCO

  • @ Raymonde : ben mince … c’est quand même bizarre, elle n’a pas de souci pour dorer chez moi et je la fais chaque année. Le problème vient sans doute du réglage du four, essayez de le modifier.
    Et pour aider à dorer, on peut aussi la badigeonner d’un peu d’oeuf (légèrement avec un pinceau)

  • Merci pour cette recette, j’ai quand même fait le levain 50 grs farine , 1cas de sucre, 2 sachets levure boulanger séchés , mélanger, ajouter l’eau les 80 grs à température ambiante. j’ai recouvert mon récipient d’un film et placé un torchon épais dans un endroit sec et température entre 19 et 20. Degré Je laisse tranquillement monter pendant 24 heures. Ensuite mélanger les poudre ajouter l’huile pétrir, et le levain pétrir. La pompe est très bonne et c’est la vrai tous les ingrédients que vous avez placé. C’est exact 

  • La vraie pompe comme chez mon boulanger !
    Recette adoptée ! Elle est délicieuse.
    J’ai juste ajouté 10gr (goût personnel !) de sucre et c’est tout,
    Juste une question

    Vous réglez votre four sur chaleur traditionnelle ou chaleur tournante pour la cuisson ?

    Merci encore pour cette magnifique recette !

  • @ Annie : merci pour le retour sur la recette 🙂

    @ Olivier : merci pour le retour sur la recette ! Oui, c’est vrai qu’elle est peu sucrée… 
    Concernant le four… C’est finalement une “grande” question ! 😉
    J’ai eu plusieurs fours (4) depuis l’ouverture du blog (et cette recette). Dans certains, je la faisais cuire chaleur tournante et c’était parfait.  Mais dans mon four actuel. je la fais cuire en chaleur statique…
    Tout ça pour dire que je n’ai pas la réponse 😀
    Il faut tester chaque cuisson et déterminer celle qui convient le mieux en fonction de votre four.

  • Bonsoir. Je viens de suivre votre recette à la lettre. Mes pompes sont entrain de pousser la dernière heure avant cuisson, pouvez vous me dire si je dois les dorer à l’oeuf ou au lait, svp? Merci. Bonne soirée et bonnes fêtes.

  • @ colette Jean : désolée… je viens seulement de voir votre commentaire.
    Non, pas de dorure pour les pompes
    Belle soirée et bonnes fêtes aussi 🙂

  • Bonjour,

    Je viens de faire la recette en suivant la vôtre à la lettre et ça ne va pas 🙁 je n’ai pas de mie, l’intérieur est gras et pas du tout moelleux, comme cru, alors que l’extérieur est cuit.

  • @ Kharrat cristhelle : ah mince ! Non, là ça va pas du tout 🙁
    Ce n’est pas une recette si simple à faire, peut-être un souci avec la levure de boulanger ? Un manque de petrissage ?

  • Depuis 3 ans déjà grâce à votre recette, je régale mes amis ainsi que ma famille à chaque NOËL
    Merci beaucoup de vos conseils.
    Mauricette

  • Bonjour, j’ai suivi votre recette à la lettre (et par 2 fois!) et j’ai le même problème que @Kharrat Cristhelle : la pâte lève très peu, l’intérieur ne cuit pas, malgré une longue cuisson… le tout est très compact. J’ai pourtant veillé à toutes les températures (levain, pose, cuisson…). J’ai l’habitude de faire des pâtes levées (pain, brioche, pizza) et je n’ai jamais rencontré de problème. Je pense donc que ça n’a de rapport ni avec l’eau, les ingrédients ou le petrissage. la seule différence de cette recette avec ce que j’ai l’habitude de faire est le levain : je vais donc tenter une recette ou la levure est directement intégrée juste diluée dans l’eau.
    Peut être que le 3e sera la bonne !

  • @ Lucile : c’est râlant … mais la recette fonctionne parfaitement avec de la levure. Je fais cette recette depuis de nombreuses années, chaque année et c’est toujours une réussite.
    Il faut veiller à bien suivre les indications sur votre levure et la réhydrater si elle doit l’être. 
    J’utilise de la SAF instant (ou de la Briochin quand je ne trouve pas la SAF qui n’est pas dispo partout) et ces levures ont la particularité de se mélanger directement à la farine. Mais ce n’est pas le cas de toutes les levures.
    J’espère que ce nouvel essai sera une réussite parce que cette pompe est délicieuse 🙂

  • J’ai réaliser cette pompe en respectant la recette à la lettre, résultat très décevant cela n’a rien à voir avec la pompe à l’huile de Provence ou je suis née et où je vis

  • @Minifly25 : c’est râlant …
    Il s’agit de la pompe à l’huile d’olive tel que moi, je la connais, je la déguste et je l’aime. Je suis née et je vis aussi en Provence 😉

  • Enfin ! J’ai réussi la pompe à l’huile, j’en ai raté plusieurs avant de tomber sur votre recette! Elle est parfaite ! Merci beaucoup pour le partage. Je voudrais en faire plusieurs pour Noël car une seule est trop vite manger… vous conservez les meme temps de pousse pour 2 ou 4 pompes? Merci

  • @Amandine : merci pour le retour sur la recette, je suis très contente de cette réussite !
    Pour 2, c’est plus ou moins le même temps … 4, je n’ai jamais fait donc je ne sais pas trop. Peut-être qu’il faudra un peu adapter ?

  • Ne cherchez plus ailleurs, cette recette fait fureur chaque fois que je la fais découvrir à ceux qui connaissent comme à ceux qui ne connaisse pas. Et c’est surtout simplement très bon ! Merci Yvan

  • Bonjour
    J’ai teste cette recette 2 fois. Le gout est merveilleux, la consistence est tres peu souple. La texture ressemble a la pompe de Ceyreste en un peu moins dure. Bref, elle ne ressemble pas aux photos..
    J’ai l’habitude de cuisiner et faire de la patisserie, mais faire des galettes, c’est la premiere fois…
    Je n’elimine pas un probleme lors de la realisation mais j’ai du mal a cerner la source du probleme.
    – je fabrique le levain comme indique avec une levure seche instantannee (dois je rajouter la levure directement dans les 250g au lieu de faire le levain. Je suis un peu confuse par les explications.: vous utilisez la saf directement (sans faire le levain?), vous recommendez de rehydrater au prealable si necessaire, mais vous faites personnellement un levain dans cette recette… ). Pour info, le levain prend bien et il y a des bulles…donc la levure et l’eau ne sont pas daubees…
    – Au debut du petrissage, La pate est plutot liquide (pas du tout “dure et seche” comme il est ecrit a un moment donne, mais cela se comprend puisque au vu des proportions liquide versus sec et le fait qu’on melange tout en meme temps ). C’est le petrissage de 10min qui la rend lisse et souple, sans rajout de farine bien sur.
    – la pate leve tres peu (apres 4h a 23 degres, 1.5x max en volume, aucune bulles de gas observees comme dans le levain) mais surtout “elle rend” de l’huile au fond la jatte. D’apres vous, Dois je attendre davantage qu’elle gonfle?
    – je “degaze” quand meme comme indique, apres avoir reintegre delicatement l’huile perdue.
    – je laisse entre 2 et 3h “lever” apres avoir etalee la pate comme indique et l’avoir recouverte.
    Mon mari adore cette texture, mais j’aimerais la texture plus souple comme celle que vous montrez sur la photos. Le gout est parfait
    QUESTIONS POUR ORIENTER LA PROCHAINE FABRICATION
    – levure seche a ajouter directement avec tous les ingredients secs et melanger avant de mettre huile olive?
    – plus de levure?
    – moins d’huile? Est ce que ca a degorge parce que la pate ne leve pas assez?
    – attendre que la pate double de volume?
    Merci pour vos conseils
    Buddy

  • @Chris : bonjour,
    Mince, c’est râlant !
    Non, il n’y a rien à changer à cette recette, cela fait 15 ans que je la fais plusieurs fois pour les fêtes, exactement de cette façon et elle est toujours réussie, délicieuse et souple comme sur la photo.
    Il faut parfois insister un peu avant d’obtenir le résultat souhaité et mes explications ne sont peut-être pas assez claires.
    La levure de boulanger sèche se présente de 2 façons : soit elle est instantanée et se mélange à la farine, soit elle n’est pas instantanée et doit se mélanger préalablement à de l’eau (et nécessite un temps d’activation) avant d’être ajouter à la farine. C’est indiqué sur les paquets. La marque SAF propose les 2 types de levures.
    Le levain doit être réalisé dans tous les cas. Si la levure est instantanée, on la mélange directement avec l’eau, le sucre et la farine.
    Si la levure n’est pas instantanée, on la mélange avec l’eau. On laisse une dizaine de minutes puis on ajoute la farine et le sucre.
    Après 1 heure de repos, on ajoute les autres ingrédients de la recette.
    A ce stade, la pâte ne doit pas être liquide. Le problème se situe peut-être ici…
    J’espère qu’elle sera mieux la prochaine fois !

  • Merci beaucoup pour ces precisions bien utiles. Je vous tiendrai au courant apres avoir realise la 3e!

Laisser un commentaire