Beignets aux olives & tomates confites

2 octobre 2017

Les olives … Ohlala ! Les olives, si je me laissais aller, j’en ajouterais partout.
J’ai plein d’olives chouchous et la plupart se trouvent dans ma région. Quelle chance !
Quelques autres se dénichent en Italie ou en Grèce. Et j’aime presque autant les vertes que les noires…
Je profite de ce petit blabla sur les olives pour vous rappeler que la courte saison des olives cassées de Baux de Provence vient de commencer. Ne la ratez pas !

Aussi, lorsque j’ai vu ces Olive Fritters sur le blog Spain on a Fork (en anglais) je me suis demandée pourquoi je n’y avais pas pensé ! Non mais quelle idée très gourmande ! C’est une telle évidence que cela va être trop bon … Merci Albert :)

J’ai quand même un peu modifié la recette, supprimé l’oignon et l’ail qui ne me disaient rien dans ces beignets, zappé l’origan et oublié le thym mais, finalement, c’était très bien comme ça.
J’ai remplacé l’aïoli, trop lourde à mon goût – même sans œuf – avec les beignets par une sauce aux petits-suisses.
C’est une entrée, ou un apéro, détonante ! Originale et plein de saveurs. J’ai adoré, comme prévu.
J’ai utilisé des olives vertes Picholine cassées et des olives noires de Nyons.

Beignets aux olives & tomates confites

Pour 7 ou 8 beignets ( + ou – selon la taille) :
60 gr de farine T65
¼ de c à c de poudre à lever
1 œuf
2 c à s d’eau ou de vin blanc (30 ml)
80 gr d’olives vertes
80 gr d’olives noires
5 ou 6 grosses pétales de tomates confites

Pour la sauce :
3 petits-suisses (ou fromage blanc)
1 gousse d’ail
1 c à s de câpres
1 c à s d’huile d’olive

Préparer la sauce : mélanger les petits-suisses, l’ail épluché et écrasé, les câpres grossièrement hachées au couteau, et l’huile d’olive. Saler et poivrer. Réserver au réfrigérateur.

Préparer les beignets : dénoyauter les olives et les couper en petits morceaux.
Couper les pétales de tomates en petits morceaux.

Mélanger la farine et la poudre à lever. Ajouter l’œuf et l’eau (ou le vin). Saler légèrement. Attention ! Juste un peu car les olives sont déjà salées !
Bien mélanger.
Incorporer les morceaux d’olives et de tomates.

Faire chauffer une poêle avec environ 1 cm d’huile.
Prélever une cuillerée à soupe de pâte à beignet et la verser dans l’huile bien chaude. Renouveler 2 ou 3 fois. Ne pas cuire trop de beignets ensemble sinon cela fait chuter la température de l’huile, et ça cuit moins bien.
Cuire les beignets environ 2 minutes de chaque côté.
Déguster immédiatement avec la sauce aux câpres.

Posté dans : Goût salé

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

13 Commentaires

  1. MOSTARDA

    Je vais me coucher mais cette recette me donne envie de me relever pour la préparer. ..
    Hummmmm je flaire déjà l’odeur de ces beignets !!!!!
    Merci pour la recette

  2. Marie

    Très bonne idée, Carole, les petits suisses (je suis une grande adepte, mais les vrais, évidemment) à la place de l’aïoli. Tu ne crois pas qu’on pourrait remplacer la farine par des flocons de sarrasin, par exemple ? Enfin, j’ai envie d’essayer comme ça (mais je n’aurai pas de si belles olives, quoique Paris compte aussi de bons fournisseurs si on y met le prix) et je te dis quoi…

  3. Carole

    @ Marie : je ne suis pas une grande adepte des flocons, sauf peut-être dans les pancakes et les muffins … Je ne vois pas trop l’intérêt de remplacer la farine par des flocons. Pour le goût ? autant utiliser de la farine de sarrasin alors… 
    Les olives, ici aussi, en ville, sont assez chères (sans doute pas autant qu’à la Capitale ! ;) ). Je rapporte les miennes de mes escapades dans la région. 

  4. Carole

    Merci les copines :)

    @ Bea : oui mais, les beignets, je trouve que c’est toujours bien meilleur de les manger immédiatement ! Réchauffés, ils perdent un peu de croustillant et s’alourdissent un peu …

  5. Nirvene

    Oups je reprends:on s’est régalé…
    Je risque de te tutoyer si vous…tu n y vois pas d inconvénient.car tu es.tous les jours dans ma cuisine..TOn blog tes recettes tes photos….tout est parfait et clair…alter gusto?c’est exactement.celà que je recherchais…

  6. Carole

    @ Nirvene : Aucun ! entre copines qui papotent cuisine, on peut se tutoyer, c’est même recommandé ;)
    Merci pour ton retour sur la recette et je suis ravie que tu trouves recettes ici des recettes à tes goûts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *