Barre chocolatée aux crêpes dentelle & noisettes

15 décembre 2017

Elle ressemble à celle que j’avais faite l’année dernière… Non pas parce que je manque d’idée ! mais parce qu’ une seule bouchée avait suffi à me convaincre de la remettre au menu chaque année pour les fêtes… Cette barre très chocolatée est devenue incontournable. Indispensable ! Infernale lui irait assez bien ;)

Pas de grand chamboulement par rapport à l’autre recette. J’ai surtout ajouté un peu de crêpes dentelle pour lui donner du croustillant, en plus du croquant apporté par les noisettes. J’aime sa simplicité, juste un mélange de plusieurs chocolats et de pâte à tartiner. Son goût divin et sa texture fondante en font une pure gourmandise !

Je m’améliore concernant l’enveloppe extérieure, que j’avais plutôt ratée l’an dernier… Par contre, j’ai fait une bêtise, qui passe inaperçue mais moi je le sais. Je me suis mélangé les pinceaux avec les 2 couches, aie mis la plus fluide en premier ce qui m’a empêché de répartir l’autre correctement. Quand je l’ai réalisé, au moment où j’ai versé – M… ! – c’était trop tard. Bon … Pas de quoi chipoter, ça ne change pas grand chose et surtout rien au goût. Je vous le raconte juste pour la petite histoire … Et c’est corrigé dans la recette ci-dessous.
Avec encore un peu d’entraînement, je me dis qu’elle finira parfaite ! Y a plus qu’à recommencer.

Petite question aux spécialistes du chocolat : elle n’est pas très brillante mais difficile de tempérer une si petite quantité de chocolat … Si j’ajoute un petit peu d’huile dans le chocolat pour l’enveloppe, est-ce que cela la rendra + brillante ? Ou autre solution ?

Barre chocolatée aux crêpes dentelle & noisettes

Pour un moule de 15 x 5 cm* :
Pour l’enveloppe en chocolat noir :
80 + 50 gr de chocolat noir pâtissier à 65%

Pour la garniture :
75 gr de chocolat blanc pâtissier
125 gr de chocolat au lait pâtissier
125 gr de chocolat noir pâtissier à 65%
175 gr de pâte à tartiner aux noisettes**
80 gr de noisettes grillées***
50 gr de crêpes dentelle

* j’ai utilisé un petit moule à cake en carton, pour faciliter le démoulage.
** j’ai utilisé de la pâte à tartiner Nocciolata Rigoni di Asiago mais choisissez celle que vous voulez
*** mes noisettes sont torréfiées et sans la peau. Il suffit de les mettre une dizaine de minutes au four, à 150° C , de les laisser refroidir puis de les frotter les unes contre les autres pour ôter la peau.

Faire fondre 80 gr de chocolat noir au bain-marie ou micro-ondes.
A l’aide d’un pinceau, répartir une couche de chocolat sur les côtés et le fond du moule. Environ la moitié du chocolat.
Si vous n’avez pas de pinceau, versez la moitié du chocolat dans le moule, remuez-le pour répartir le chocolat puis renverser pour faire couler le surplus.

Mettre au réfrigérateur une dizaine de minutes. Ajouter une nouvelle couche de chocolat puis remettre au réfrigérateur.

Couper les noisettes en 2.
Écraser grossièrement les crêpes dentelle.

Faire fondre le chocolat au lait, blanc et noir au bain-marie.
Ajouter la pâte à tartiner et bien mélanger.
Verser 150 gr de cette préparation dans un récipient. Laisser tiédir 5 minutes puis ajouter les crêpes dentelle. Bien mélanger.
Répartir dans le moule.

Incorporer les noisettes au reste de la préparation puis verser sur la couche de chocolats / crêpes dentelle.
Mettre au réfrigérateur pour 1 heure.

Faire fondre les 50 gr de chocolat noir restant au bain-marie ou micro-ondes. Laisser tiédir une dizaine de minutes puis répartir sur la garniture. Lisser.
Entreposer au réfrigérateur au moins 4 heures. Je l’ai laissé toute la nuit.
Dés que la dernière couche de chocolat noir a durci, couvrir avec du papier film.

Sortir la barre chocolatée du réfrigérateur au moins 30 minutes avant dégustation.
Elle se conserve sans problème une quinzaine de jours au frais.

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

9 Commentaires

  1. Cali

    N’étant pas une spécialiste du chocolat, je ne peux pas t’aider en ce qui concerne l’huile pour la brillance …… en revanche, je veux bien t’aider à la manger (je l’entends qui m’appelle ;-) )

  2. Nad

    Magnifiquement beau et simple :) Je pensais faire qqch qui ressemble avec les crêpes dentelles, mais je me posais la question : est-ce que celles-ci restent bien croustillantes et ne deviennent pas molles ?

  3. Carole

    @ Cali : hihi ! Gourmande ! :D

    @ Nad : merci ! :)
    Non, en les ajoutant à la préparation lorsqu’elle est tiède (la transvaser et la laisser refroidir quelques minutes comme indiqué), elles restent croustillantes.

  4. Emma

    Ça a l’air delicieux mais je me demande comment on démoule cette barre “infernale”… ça ne reste pas collé au moule ?

  5. Carole

    @ Emma : non pas avec un moule en carton soupe ou en silicone.
    Avec un moule en métal, il parait qu’il faut le secouer violemment mais je n’ai pas essayé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *