Boulettes d’agneau à l’estragon (au four)

28 mai 2013

Cette semaine, je vais très peu fréquenter ma cuisine car je suis en plein bouclage du prochain Yummy Magazine. Et si j’avance comme prévu, il sera en ligne en début de semaine prochaine. On vous préparé un numéro très ensoleillé, avec une petite surprise, parce qu’on sait que vous en êtes friandes ! ;)

Pour vous faire patienter, je vous propose cette recette de boulettes très parfumées. Je suis une fan de boulettes ! Elles se déclinent si facilement, avec viande et volaille ou même légumes, qu’elles peuvent être à chaque fois différentes.
J’ajoute toujours à ma viande un ingrédient pour apporter du moelleux et éviter que les boulettes soient sèches. Le plus souvent, il s’agit de pain imbibé de lait ou de champignons de Paris grossièrement hachés ou de courgettes râpées comme dans cette version. Elles sont donc extra moelleuses, très savoureuses avec ce petit goût d’estragon frais que j’aime beaucoup.
Vous pouvez ajouter un peu de gingembre frais râpé si vous en avez sous la main.

Boulette d'agneau à l'estragon - Alter GustoBoulettes d’agneau à l’estragon (au four)

Pour une quinzaine de petites boulettes :
– 450 gr d’épaule d’agneau hachée
– 1 courgette ( env. 200 gr)
– 1 grosse échalote ou 2 petites
– 2 branches d’estragon
– 1 œuf
– Sésame grillé

– 200 gr de fromage blanc
– 2 c à c de curry en poudre (plus ou moins selon vos goûts)

Préchauffer le four à 200°C.

Mélanger le fromage blanc et le curry. Assaisonner. Couvrir et entreposer au réfrigérateur.

Éplucher et ciseler l’échalote.
Effeuiller et ciseler finement l’estragon.
Râper la courgette à l’aide d’une râpe à trous moyens. La disposer dans une passoire.

Dans un récipient, mélanger la viande d’agneau avec l’échalote et l’estragon.
Presser la courgette râpée entre les mains pour ôter l’excédent d’eau et l’ajouter à la préparation. Saler et poivrer. Mélanger puis incorporer l’œuf.

Former des boulettes de la taille d’une grosse noix. Pour former les boulettes plus facilement, vous pouvez vous mouiller un peu les mains ou les huiler légèrement.
Les disposer sur une plaque couverte de papier sulfurisé ou dans un plat allant au four. Les badigeonner d’un peu d’huile d’olive.

Enfourner et cuire une quinzaine de minutes. Adaptez le temps de cuisson à la taille des boulettes.

Servir chaud, saupoudré d’un peu de sésame et accompagné du fromage blanc au curry.

Posté dans : Goût salé

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

12 Commentaires

  1. Quel Régal

    Bon courage pour la ligne droite du bouclage : on attend yummy avec impatience (même sans surprise !)
    Je n’ai pratiquement jamais cuisiné de boulettes mais là je n’ai plus d’excuse car il n’y a pas l’ingrédient dont mes enfants ont horreur : les champignons de Paris.
    Bonne journée

  2. Sweet Faery

    J’aime beaucoup l’estragon et pourtant je me rends compte qu’il a perdu mes faveurs contre la coriandre et le basilic… Erreur que je vais vite réparer, merci pour la piqure de rappel ! :-)

  3. Carole

    Merci pour vos encouragements bienvenus ! ;)

    @ Babeth : oui, c’est assez pratique la cuisson au four… Et tu te retrouves pas avec des boulettes carrées alors que tu t’es “estramassée” à les faire bien rondes !

    @ Sweet Faery : je l’oublie un peu ce délicieux estragon principalement parce qu’il est plus difficile à trouver sur les étals dans mon quartier. Et c’est dommage !

  4. wenniroc

    Bonne idée, la courgette pour le moelleux. Et comme ça, ni vu ni connu, ceux qui n’aiment pas les légumes en mangent quand même un peu . . . (je pense à mon ado de fils !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *