Fougasse aux olives noires de Nyons

11 janvier 2010

Je vous remercie pour vos réponses à mon petit sondage dans le billet d’hier.

Certain(e)s vont penser que j’exagère d’utiliser d’excellentes olives AOC dans ma fougasse … Mais moi je pense tout le contraire ! Que pour réussir une bonne fougasse, le choix des olives est très important. C’est la qualité de ces dernières qui va, presque, faire toute la différence …

Il y a une quinzaine de jours, j’ai eu l’occasion d’acheter des olives noires de Nyons fraichement cueillies, immangeables en l’état et bien moins chères que celles préparées.
Pour leur préparation, j’ai suivi les indications d’Edith du blog “Mes tables de fêtes”. J’ai choisie de les mettre en bocaux avec de l’huile d’olive.

Et j’ai fait une petite entorse à ma recette habituelle en utilisant des épices à paëlla. Une idée de Nathalie du blog “La cuisine de Soso” que j’ai pu goûter et apprécier cet été lors de son séjour à Marseille. Elle avait préparé une fougasse épicée au chorizo pour un apéro chez Marie du blog “Les petits plats de Trinidad” qui, elle, m’a fournit les épices à paëlla made in Spain. Vous suivez ? Non ? C’est une histoire de bloggeuses qui se rencontrent dans la vraie vie, qui mangent, papotent, échangent des idées et des ingrédients. Un des ces petits moment de bonheurs que la tenue de ce blog a permis.

Le résultat est vraiment très parfumé. Les épices à paëlla donne une très jolie couleur à cette fougasse et le parfum de mes bonnes olives est sublimé et très présent. Un régal !fougasse aux olives Vous n’êtes pas obligé d’utiliser des olives de Nyons mais choisissez quand même des olives noires de qualité et évitez impérativement les olives déjà dénoyautées qui sont gorgée d’eau, molles, totalement insipides, sans ce merveilleux parfum d‘olives qui transforme une fougasse ordinaire en tuerie !

Fougasse aux olives noires

Pour 1 fougasse ou 2 petites :
– 250 gr de farine
– 1 c à s de levure de boulanger déshydratée
– 140 ml d’eau
– 20 ml d’huile d’olive + 1 c à s
– ½  c à c d’épices à paëlla (facultatif)
– ½ c à c de sel
– Une vingtaine d’olives noires

Dans un grand saladier, mélanger la farine et les épices à paëlla. Faire un puits et ajouter l‘eau, l‘huile d‘olive et la levure. Si votre levure doit être réhydratée avant utilisation, procédez comme indiqué par le fabricant en prélevant un peu de liquide de la recette.
Mélanger, ajouter le sel et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit formée.
Transférer la pâte sur un plan de travail fariné et pétrir une dizaine de minutes. La pâte doit devenir lisse et élastique.

Former une boule. La fariner et la déposer dans un grand saladier. Couvrir hermétiquement avec du papier film. Laisser reposer environ 1h30, selon la température ambiante de votre pièce. La pâte doit doubler de volume.

Dénoyauter les olives.

Préchauffer le four à 180°C avec un récipient contenant de l’eau.

Étaler la pâte, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, en lui donnant une forme ovale d’environ 1,5 cm d’épaisseur. Répartir les olives sur la moitié de la pâte. Rabattre la partie vierge dessus. Appuyer pour coller les bords.

Déposer la pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Faire des entailles et les écarter un peu avec les doigts.
Mélanger l c à s d’huile d’olive avec 1 c à s d’eau. Badigeonner la surface de la fougasse. Vous pouvez ajouter quelques brins de thym ou romarin.

Enfourner et cuire 20 à 25 minutes.

fougasse aux olives noires

Posté dans : Goût salé

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

26 Commentaires

  1. lafaimdesdelices(laurent)

    L’utilisation d’ingrédients de bonnes qualités dans les recettes cuisine n’est pas une exagération mais pratiquement une obligation pour moi.

    C’est vrai qu’elle est très appétissante cette fougasse.

  2. irisa

    Magnifique ! Du coup ça me désole encore plus que cette année je ne pense pas pouvoir aller à la fête de l’Alicoque à Nyons ( on y trouve de merveilleuses olives piquées , dont je pense que Tiuscha peut donner le nom du producteur )

  3. Tiuscha

    L’avantage qu’il n’ait pas vraiment neigé : tu peux prendre l’apéro avec ta copine ! Ici, pas d’école, on est confiné en quelque sorte, pas encore tout de suite que j’irai boire un coup avec Amélie-cocotte… J’ai un peu raté mes olives noires, c’était au moment des allées-venues à Paris, je me consolerai avec des piquées dont parle Irisa.
    Quant à ton billet d’hier, je n’ose dire le temps que je passe sur le blog mais rien que le billet du tour d’horizon 2009 (publié cette après midi) m’a pris un temps fou. ceci dit, c’est pour mon plaisir !

  4. Dada

    Quels parfums et quelles couleurs ta fougasse! Le sud qui danse quoi
    Comme tu peux imaginer, je suis parfaitement d’accord sur la qualité des ingrédients.
    Je peux venir pour un apéro?
    Bonne journée!

  5. Lily

    Bonjour ! Je voudrais juste, si c’est possible, une précision quant à la confection de la pâte à fougasse : ai-je bien lu, il n’y a qu’une levée ? La pâte ne doit pas lever une seconde fois après qu’on l’a étalée sur la plaque de cuisson ? Sur cette question existencielle, je m’en retourne à mes fourneaux, en t’exprimant mon admiration pour ce blog : appétissant et sympathique. Je le consulte tous les jours !! Et ça me rappelle mon enfance en Provence avec toute cette huile d’olive, cet anis, ce tym, cette eau de fleur d’oranger… Et j’en profite pour dire que moi aussi, je trouve scandaleux que certains “volent” des articles entiers sans vergogne. Oui, un blog, c’est un sacré boulot, et c’est pas parce qu’on est sur la toile qu’on doit en profiter pour être mauvais joueur !!

  6. nanoud

    Je ferme les yeux et j’entends les cigales , c’est l’été et je déguste ta fougasse aux olives … mais malheureusement je rêve c’est bien l’hiver sauf dans ta cuisine .
    bises

  7. regine

    j’ai ete deconnectee ; j’espere que vous ne recevrez pas 3 messages ; je disais donc que moi aussi je faisais des fouasses ( comme on dit chez nous) avec mes olives au sel ! et je suis tout a fait d’accord avec vous on retrouve la qualite des produits cuisines dans l’assiettte !!

  8. Eol

    Coucou Carole, meilleurs voeux pour 2010! En espérant que ces histoires de plagiat cessent une bonne fois pour toute!
    J’aime la fougasse (mais pas les olives noires…) mais je me trompe peut-être mais la tienne parait à la fois sèche et huileuse…? D’habitude ça me parait plus moelleux? Ni voit aucune méchanceté hein, tu sais que je suis franche et je veux juste savoir si la photo rend justice à ta recette avant que je me lance.
    Bonne journée.

  9. Edith

    Tu me prends par les sentiments là, j’adore la fougasse aux olives vivement cet été et les apéros sur la terrasse.
    Merci du clin d’oeil ;)
    Bises

  10. chantal

    Bonjour et merci pour toutes  vos recettes.je viens de faire la fougasse aux olives  , elle sort du four ! Hum elle a l air tres bonne merci et bon week end

NOTE : Le blog est en pause ! Je ne pourrais pas répondre aux commentaires avant début septembre. A bientot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *