Croissants à l’épeautre & huile d’olive … Petites expériences …

30 janvier 2009

Cela fait bien longtemps que je n’avais pas joué les apprentis sorcières dans ma cuisine … Un jour, il m’est venu de “je ne sais où” cette envie de faire des croissants non pas avec du beurre mais avec de l’huile d’olive. Argh ! quelquefois, je m’agace moi-même : je n’ai jamais fait de croissants traditionnels et, plutôt que de me lancer dans une version classique déjà pas si simple … Non, moi il faut que je fasse un caprice

Donc j’avais décidé de faire mes croissants à l’huile d’olive et pas à autre chose. J’ai donc imaginé qu’en laissant figer mon huile d’olive plusieurs jours au réfrigérateur, j’arriverais peut être à mes fins. Aussitôt dit, aussitôt fait.
Et puisque j’y étais, à croissants pas conventionnels et ingrédients non plus, j’ai utilisé de la farine d’épeautre et du levain fermentescible d’épeautre.

Je vous propose mes deux versions tests et, finalement, c’est pas si mal …

#1 Croissants à l’épeautre & huile d’olive

Ingrédients pour une douzaine de mini-croissants :
– 150 gr de farine de blé T55
– 100 gr de farine blanche d’épeautre
– 7 gr de levain fermentescible d’épeautre
– 100 ml d’eau de source
– 60 ml de lait
– 1 c à c de miel
– 2 c à s d’huile d’olive liquide
– 1 c à c de sel

– 40 cl d’huile d’olive figée (plusieurs jours au frigo)
– Un peu de lait pour badigeonner.

1 – Faire tiédir le lait au micro-ondes une quinzaine de secondes. Diluer le miel dans le lait tiède. Ajouter le levain fermentescible. Bien mélanger. Laisser reposer 10 minutes.

2 – Dans un saladier, mettre les farines et le sel. Faire un puits et ajouter le liquide au levain et les 2 c à s d‘huile d‘olive. Mélanger jusqu’à ce que la pâte soit formée puis transférer sur un plan de travail fariné et pétrir pendant 8 à 10 minutes jusqu’à ce que la pâte soit lisse et élastique.

3 – Former une boule. La fariner et la déposer dans un grand saladier. Recouvrir de façon hermétique avec du papier film. Laisser reposer  environ 1 h 30 dans une pièce chaude. La pâte doit doubler de volume.

4 – Abaissez délicatement la pâte pour chasser l’air. L’aplatir en rectangle.
Et c’est là que cela se complique … J’avoue que même avec de l’huile d’olive figée, la manipulation n’est pas vraiment pratique et cela déborde ! Petite observation : plus l’huile est restée longtemps au frigo, plus elle cristallise, moins elle déborde ;)

Déposer l’huile d’olive figée sur la moitié de la pâte et la répartir au mieux. Replier la moitié de pâte vierge par-dessus, faire un quart de tour à droite puis aplatir au rouleau en forme de rectangle. Faire un doubles tour : replier le haut du rectangle jusqu’au centre ainsi que le bas puis replier la pâte en deux. Faire un quart de tour à droite et recommencer une fois.

5 – Couper la pâte en deux. Etaler en une bande d’environ 30 cm x 10 cm, d’une épaisseur de 0,5 cm. Couper des triangles, les rouler et les déposer sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier cuisson ou siliconée. Renouveler avec l’autre moitié de pâte. Recouvrir d’un linge propre et laisser lever 1 h dans une pièce chaude. ¼ h avant la fin de la levée, préchauffer le four à 200°C avec un récipient contenant de l’eau.

6 – Badigeonner les croissants avec un peu de lait. Enfourner et laisser cuire 5 minutes à 200°C puis baisser à 180°C et laisser cuire 10 à 15 minutes selon la taille des croissants. Laisser refroidir sur une grille.

#2 Croissants à l’épeautre & huile d’olive

Presque les mêmes ingrédients et une petite variante dans la préparation :
– Ingrédients idem que #1 sauf : prévoir 50 cl d’huile d’olive figée (au lieu de 40)

La veille :
Réaliser les étapes 1, 2 et 3.
Abaissez délicatement la pâte pour chasser l’air. Former une boule. La fariner et la déposer dans un grand saladier. Mettre au réfrigérateur toute la nuit.

Le lendemain :
Sortir la pâte du réfrigérateur et, immédiatement, réaliser les étapes 4, 5 et 6.

La #2 a un feuilletage un peu plus prononcé, certainement en raison de l’augmentation de la quantité d’huile mais, pour une raison qui m’échappe, sa croute est plus épaisse et dure … J’ai préféré la #1.
Voilà, je me suis bien amusée et définitivement, dans la famille des blés anciens, je préfère le kamut.

Posté dans : Goût salé Goût sucré

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

39 Commentaires

  1. trinidad

    oh là là en effet tu prends des risques !!!
    tu t’en sors qd même bien. et l’huile carrément au congélateur ?

    ils sont bien réussis en tout cas, bravo !!

  2. irisa

    Je pensais , il n’y a pas si longtemps à une pâte feuilletée à l’huile d’olive ! je me suis limitée a la brioche à ‘huile d’olive ! sans doute la prochaine alicoque de Nyons est une source d’inspiration !

  3. sandrine

    je crois que je ne trouverais jamais ni le courage ni la patience de faire mes croissants moi même :((
    bon, c’est décidé, je viens les manger chez toi :D

  4. Chrystel

    J’admire ton travail et ta patience, surtout avec l’utilisation d’huile à la place du beurre. Le résultat est top en tout cas. Tes croissants sont très beaux.
    Bises
    Chrys

  5. Hélène (Cannes)

    J’aime beaucoup le kamut aussi. Par contre, jamais rien essayé à l’épeautre (car trop de farines différentes que je n’arrive plus à écluser dans ma cuisine … ), et encore moins des croissants à l’huile d’olive. Tu as dû t’amuser ! ET puis ils sont beaux. Pour le goût … faudrait que je goûte … ce qui serait bien volontiers, note bien !
    Bisous et bon week-end
    Hélène

  6. Cicerolle

    En tant que fan de l’huile d’olive, je ne peux qu’applaudir ton expérience, d’autant que les croissants au beurre, j’ai toujours trouvé ça écoeurant. Les tiens sont bien beaux, on a envie d’en prendre un.

  7. Marie Cuisine

    Mais continue de jouer les apprentis sorcières dans ta cuisine, parce qu’apparement, cela te réussi plutot bien :)
    Je ne connais pas l’épeautre, juste de nom, mais je t’avoue que tes croissants sont magnifiques.
    Bon week-end, Bises, Marie

  8. Lili Végétatout

    Tiens, tiens, pareil que moi avec mes cupcakes. Pour le premier essai, je me suis lancée dans une impro, c’est plus rigolo !

    Bon, je l’avoue, je “risquais” moins de choses que toi et tes croissants, auxquels je ne me risquerai pas (au beurre en tout cas). Par contre, cette idée d’huile d’olive me plait beaucoup !!

  9. Doria

    Et bien, c’est une réussite ces croissants et bons pour la santé. Ils sont bien gonflés avec une mie très aérée. Cela donne un très beau résultat !
    Bisous, Doria

  10. palaisdeslys

    Une petite expérience qui pourrait bien faire du tort aux plus grands boulangers et amateurs de beurre, c’est extraordinaire d’avoir réalisé ces petits croissants avec de l’huile d’olive!!! Bravo pour cette belle création!

  11. hanna

    bonjour
    j’aimerais essayer cette recette de croissant
    juste une petite question avant de me lancer : il n’y a pas du tout de sucre dans la recette mis à par 1cc de miel?
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *