Cobbler au lait ribot, pêche & myrtille

3 juillet 2017

Le cobbler, je le vois passer régulièrement sur les blogs depuis plusieurs années… Et il m’intrigue un peu à chaque fois ! Mais sans doute pas assez puisque je continue à cuisiner plutôt son « cousin », le crumble, finalement très différent mais si simple à réaliser.

J’ai donc décidé qu’il était temps de me lancer et j’ai choisi pour base la recette de Clotilde du blog Chocolat & Zucchini. J’y ai apporté quelques petites modifications, j’ai remplacé le yaourt par du lait ribot, la fleur d’oranger par de la vanille, et diminué un peu la quantité de beurre.
J’ai préféré le faire en version individuelle mais faîtes selon vos envies. Et pensez à adapter le temps de cuisson.
A la dégustation, c’est vraiment très gourmand… Croustillant et moelleux, un régal !
Et en plus, je confirme, comme le dit Clotilde, c’est aussi simple à faire que le crumble.

Cette recette est idéale pour profiter des fruits d’été, un peu comme une tarte mais sans s’enquiquiner à étaler et foncer la pâte. Et avec plus de contrastes de texture. Oh ça me plaît ! Je crois que je vais le décliner encore et encore …

Le retour de vacances est comme toujours un peu difficile, d’autant plus qu’elles ont été courtes et surtout très dépaysantes : une semaine dans un chalet d’alpage, en Savoie, sans électricité ni eau chaude (ni frigo ni salle de bain donc …) VS le centre ville de Marseille. Je vous laisse imaginer le choc ;)

Cobbler au lait ribot, pêche & myrtille

Pour 6 ramequins :
6 – 8 pêches
1 c à s de miel
Env. 80 gr de myrtilles

Pour la pâte à cobbler :
160 gr de farine T65
60 gr de poudre d’amande
40 gr de sucre blond + pour saupoudrer
1 c à c de poudre à lever
1 c à c de bicarbonate de soude
50 gr de beurre
1 c à c d’extrait de vanille (ou autre arôme)
120 gr de lait ribot

Préchauffer le four à 180° C.

Éplucher les pêches. Les couper en petits morceaux.
Faire chauffer une poêle avec le miel. Ajouter les pêches et cuire une dizaine de minutes à feu moyen / vif.

( Peut aussi se faire sans robot, à la main, en sablant le beurre avec les poudres du bout des doigts )
Dans le bol d’un robot-mixeur, mettre la farine, la poudre d’amande, la poudre à lever, le bicarbonate et le sucre. Mixer pour mélanger. Ajouter le beurre en petits morceaux. Mixer par pulsation pour obtenir une poudre grossière et irrégulière. Il doit rester des petits morceaux de beurre.
Verser dans un saladier. Ajouter la vanille et le lait ribot. Mélanger. Ne pas trop travailler la pâte. Elle est assez molle et un peu collante.

Répartir les pêches dans les ramequins. Ajouter quelques myrtilles puis recouvrir par des morceaux de pâte, découpés avec les doigts, sans chichis. Saupoudrer d’un peu de sucre.
Enfourner et cuire 20 à 25 minutes.
Attention, ça risque de déborder alors mettez une plaque sous les ramequins…

Déguster tiède avec un peu de fromage blanc, ou de chantilly pour les + gourmands.

Posté dans : Goût sucré

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *