Tortillade Provençale parfumée aux graines d’anis

8 mai 2009
Ma connexion est toujours très aléatoire et je continue à avoir beaucoup de difficultés à surfer. Je profite d’un petit créneau pour poster un billet … Une recette très Provençale pour “fêter” mon retour dans le Sud.
Au revoir Briançon … Marseille me revoilà ! :D
Cette recette, ancestrale, remonterait à l’Antiquité et la tortillade se déguste traditionnellement lors de la fête de la Saint Eloi. Ce Saint, patron des orfèvres et artisans, protecteur des chevaux, mulets et ânes, est très populaire en Provence. C’est l’occasion d’une grande fête, d’un défilé en costumes provençaux, de la bénédiction des chevaux, ânes et mulets et d’une distribution de pains bénits : la fameuse tortillade. Je vous en reparlerais bientôt plus en détails, avec des photos si possible de cette fête très folklorique à laquelle je compte bien assister au mois de juin.

Moins connue que la fougasse ou la pompe à l’huile, autant vous avertir tout de suite, là on ne fait pas dans la légèreté, que cela soit en terme de matières grasses ou dans la texture qui est plutôt compacte. Mais le goût … est vraiment unique.

Tortillade Provençale parfumée aux graines d’anis

Ingrédients :
– 250 gr de farine
– 1 sachet (5,5 gr) de levure de boulanger sèche
– 1 oeuf
– 40 gr de sucre
– 50 gr de beurre mou
– 60 ml d’huile d’olive
– 65 ml eau
– 1 c à c de grains d’anis (bombée)

Mélanger la farine, le sucre, l’anis et la levure. Réhydrater la levure si nécessaire.
Faire un puits, ajouter l‘œuf, l‘eau et l‘huile d‘olive. Mélanger jusqu’à ce que la pâte commence à se former.
transférer la pâte sur un plan de travail fariné et pétrir en ajoutant petit à petit le beurre mou. Environ une dizaine de minutes. La pâte doit s‘assouplir. Elle ne va pas devenir lisse, c’est normal

Former une boule. La fariner et la déposer dans un saladier. Recouvrir de façon hermétique avec du papier film. Laisser reposer environ 2 h selon la température ambiante de votre pièce. La pâte va à peine gonfler …

Abaissez délicatement la pâte pour chasser l’air. La partager en deux et former des boudins de longueur identique. Les tresser et former une couronne. La déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Recouvrir d’un linge propre et laisser reposer à température ambiante 1h.

Préchauffer le four T6 (180° C).
Enfourner et cuire une trentaine de minutes.

A l’origine, cette tortillade se trempe dans du vin mais moi je n’aime pas trop … pas du tout même ! Je préfère la tremper dans du thé ou du café, c’est délicieux !

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

25 Commentaires

  1. Epicé@nne

    Merci pour les explications. A chaque région, sa brioche.
    Je connais le bescouin de la région savoyarde de la Tarentaise qui est parfumée avec du safran et des graines d’anis. Je n’ai pas souvenir d’un façonnage spécial .
    Peut-être un prochain click gourmand pour recenser les recettes de brioches de nos grands-mères.

  2. Marie

    Complètement d’accord avec Epicéanne : à chaque région sa brioche ! Je ne connaissais pas celle que tu nous présentes aujourd’hui. Elle semble très moelleuse, et son parfum anisé n’est pas pour me déplaire !

  3. soso

    je ne connaissais pas cette tortillade, mais je suis déjà fan des fougasses à l’anis, donc très envie de tester cette pâte , on dirait presque un gateau, miaaam !!

  4. Dafée

    Cette brioche ressemble à s’y méprendre à une brioche faite en Algérie, typique de la dans la région d’Oran.
    Mêmes ingrédients et même forme.
    Je dégustais ce gâteau parfumé à la fleur d’oranger ou à l’anis dans le thé lorsque j’étais petite
    Cette très vieille recette doit avoir les mêmes origines que la tortilla. Mais elle se perd peu à peu.

  5. Carole

    @ Dafée : je ne connais pas les origines exactes de cette recette mais je ne suis pas très étonnée… C’est la méditerranée ! ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *