Poêlée de courgettes, pois chiches & chorizo

21 juin 2010

C’est aujourd’hui l’été ? Parce que je sais pas chez vous mais chez moi, ce matin, les températures ne sont pas du tout estivales ! Et ce temps détraqué commence à sérieusement entamer ma bonne humeur … Bon … J’avoue qu’il n’y a pas que la météo qui me rend morose : j’ai réalisé, ces dernières semaines, à quel point la qualité de mon alimentation a baissé depuis mon déménagement et mon retour en ville. Pendant que mon budget « bouffe », lui, ne cesse d’augmenter …

Quand je vivais à Briançon, à cette époque de l’année, les cagettes de fruits commençaient à s’empiler dans ma cuisine et je passais de longues heures à faire des confitures. D’excellentes confitures réalisées grâce à ces excellents fruits que les petits producteurs proposaient au marché hebdomadaire. Je me souviens que je croquais, avec gourmandise, presque autant d’abricots que j’en mettais dans ma marmite. Aujourd’hui, j’en suis réduite à cuire les 4 malheureux abricots achetés ce week-end à prix d’or et immangeables, encore !, tellement ils sont acides et farineux. Les cerises ? Hors de prix et sans parfum … Les tomates ? Presque 4 euros le kilo pour ces boules rouges au goût d’eau. Encore que l‘on trouve quelquefois des tomates correctes mais ce jour-là, j‘ai du débourser 8,95 euros le kilo pour manger de la tomate au goût de tomate !!! À ce tarif, croyez moi qu’on ne s’en est pas fait une ventrée … Les aubergines ? Leur peau est tellement épaisse que je dois systématiquement les éplucher et perdre ainsi le peu de parfum qu’elles auraient dégagé … Les salades vertes ? Je ne me souviens même plus quand j’ai pu acheter une salade fraîche et croquante. Celles que je trouve sont systématiquement défraichies, passant leurs nuits dans des chambres frigorifiques trop froides. Et la liste est encore longue ! Pourtant je me décarcasse à chercher des bons produits. Quelquefois, quand j’ai le temps, je vais directement me fournir chez des producteurs locaux … qui prennent les citadins de la grande ville d’à côté pour des bonnes poires et pratiquent des tarifs presque prohibitifs. Vraiment déprimant …

courgette & pois chichesPoêlée de courgettes, pois chiches & chorizo

– 1 boite de 400 gr de pois chiches (265 gr égouttés)
– 2 courgettes
– 1 tomate
– 1 petite échalote
– 50 gr de chorizo
– 1 c à c de feuilles de coriandre ciselée
– Une douzaine de feuille de basilic
– Une dizaine de tomate cerise

Laver et sécher les courgettes. Les couper en petits dés.

Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une sauteuse. Ajouter les dés de courgettes. Saler et poivrer. Couvrir et laisser cuire 20 à 25 minutes à feu moyen / doux. Mettre de côté.

Éplucher et ciseler l’échalote.
Couper le chorizo en petits dés.
Éplucher la tomate. L’épépiner et la couper en petits dés.
Rincer les pois chiches.
Laver les tomates cerise. Les couper en deux et les épépiner.

Dans la même sauteuse, mettre les dés de chorizo et l’échalote ciselée. Faire revenir à feu vif 3 ou 4 minutes puis ajouter les dés de tomate. Saler. Laisser cuire 5 minutes.
Ajouter ensuite les pois chiches, les courgettes cuites et les tomates cerise. Mélanger bien, couvrir et cuire une quinzaine de minutes à feu doux.
Retirer du feu, ajouter la coriandre et le basilic. Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Posté dans : Goût salé

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

29 Commentaires

  1. Cookies

    Je suis complètement d’accord avec toi à 1000%!
    On nous vend tout sauf des fruits et légumes dignes de ce nom! Et la viande elle aussi laisse à désirer, c’est vraiment le parcours du combattant pour trouver des produits naturels qui ont du gout et qui ne nous coute pas un bras! Arf! Il ne nous reste plus qu’à jardiner et élever des animaux pour notre propre consommation..!

  2. irisa

    Quelle chance j’ai alors ! je m’approvisionne à un groupement de paysans producteurs soucieux de culture raisonnée et qui nous vendent aussi oeufs, fromages volailles, agneau, porc de leurs fermes !
    Pour ce foutu temps de mistral , il me donne le bourdon à regretter mes brumes natales du nord !

  3. Noémie

    J’habite à marseille comme toi et j’aime aussi les bons produits. Alors j’ai fait le choix des paniers locaux. Je te conseillerais le “Panier Paysan” (http://www.lepanierpaysan.com), où on peut choisir un panier végétarien ou avec de la viande, du fromage, des produits laitiers.
    Pas d’abonnement, ils livrent à domicile, le mercredi ou le samedi à marseille. A essayer! Le problème est qu’on peut difficilement s’en passer ;-)

    Je profite d’avoir eu le courage d’écrire pour te remercier des si jolies recettes que tu crées. Je me régale des yeux avant même de les réaliser. Merci donc!

  4. nanoud

    Ton coup de gueule est tout à fait mérité … nous avons profité d’un retour éclair pour manger des fruits , par contre nous avons trouvé des bons abricots bien mûrs et pas très chers : le bonheur car chez nous à part des fraises il est très difficile de trouver des fruits mûrs …
    Ta poelée est une super idée car je pense que l’on ne mange pas assez de légumes secs super bons pour notre corps .
    Bonne semaine .bises

  5. sab

    une recette qui augure un bon début de semaine gourmande et je suis d’accord avce toi…je vais au marchés (j’en fais plusieurs parfois!!!) pouyr essayre d etrouver de bons fruits et légumes et même maintenant je gôute les fruist sur l’étal avant d’acheter parec que j’en ai marre de payer des trucs chers qui sont a mettre à la poubelle..je veux bien payer (enfin raisonnablement quand même!!) mais que ce soit bon…
    et cette année très rès difficile de trouver de bons fruits et légumes..j’ai quand même reussi a manger mon premier melon (le modèle espagnol rond et jaune)ce week end et il avait du gout..mais cela reste très rare…malheureusement

  6. herve

    Bonjour,
    Une recette qui sent bon l’été !! mais si on est en été même si le temps est gris et que l’on porte des pulls !!
    bonne journée à toi
    Hervé (lesateliersdhys)

  7. lesdébutsdenath

    Bonjour !
    Avant je ne me souciais pas trop des saisons ni des provenances. Maintenant, j’avoue que je ne mange que les produits saisonniers et j’ai la chance d’avoir aussi près de chez moi un petit producteur qui fait de l’agriculture raisonnée et s’est groupé avec un éleveur de porc qui vend aussi des oeufs (gros et bons). J’apprécie de payer de manière juste le producteur et de ne pas “engraisser” des intermédiaires.
    Et ses produits sont excellents. Du coup, je gaspille moins. Inconvénient : je n’ai encore pas mangé de melon…. snif !!!
    Cette poelée me tente (même si les pois chiches et moi…) Merci encore pour cette idée d’association de couleurs et de goûts.

  8. Boljo

    Je vois que même en métropole et si on ne dépend pas de containers, on peut pousser des coups de gueule sur la qualité et le prix des fruits et légumes. Je penserai à vous devant la pauvreté et la cherté de mon rayon. Arrivage du bateau demain, miam, des tomates sans goût à 8 euros. Bonne semaine et gardons le sourire !

  9. Claire

    Je suis tellement d’accord !! Pour nous aussi c’est la punition, dans notre quartier : TOUT est cher, hors de prix – et souvent ce n’est même pas bon :( Alors je me venge en vacances et le reste du temps on pleure …. Il y a bien les paniers du genre “Tous Primeurs” mais c’est vraiment très cher :(

  10. bergeou

    Moi j’ai résolu ce problème depuis que je fais partie d’une asso style amap avec paniers de légumes, fruits, viande, volaille, pain et produits laitiers. Et le marché bio pour compléter. Et puis entre la météo peu clémente (sans soleil pas de fruits goûteux) et la saison retardée (il est un peu tôt pour les tomates pleine terre vu le temps) faut être patient…

  11. Birgit

    J’ai de la chance d’avoir pas mal de producteurs qui vendent leur produits sur mon marché de banlieue. Je serais aussi très énervée dans ton cas et je comprends ton ras le bol, l. L’Amap pourrait être une solution non?

  12. Birgit

    Je n’avais pas fini ma phrase, juste un commentaire sur la pub que l’on fait aux vertus des fruits et légumes et qui fait que les revendeurs abusent sur les prix et profitent des petits producteurs. J’ai l’impression que pas mal de producteurs se lancent dans la vente directe par internet, c’est peut être aussi une solution à creuser même si c’est difficile d’acheter des fruits et légumes sans les voir.

  13. rêves de tables

    Effectivement, les légumes et autres fruits n’ont soit plus de goût (sauf si on aime la saveur de l’eau), soit leur prix est exhorbitant. Pour résoudre ce pb, je vais ramasser mes légumes dans les enseignes du réseau “chapeau de paille”. Ils prêtent pelles, bêches et brouettes pour cueillir soit même ce dont on a envie. Et de saison. Les tarifs ? Pas plus cher qu’ailleurs (ni moins d’ailleurs) mais au moins, c’est frais (même les salades).
    Voici le lien : http://www.chapeaudepaille.fr/
    Alors, tous à vos pelles… Et bonne dégustation.

  14. barbara

    Je comprends parfaitement ton énervement ! Nous avons la chance d’avoir un bon boucher près de la maison, mais je trouve la viande assez chère dans l’ensemble… Et pour les fruits & légumes, c’est la même chose : un maraîcher pas mal sur le marché mais malheureusement il n’est pas producteur, donc tout les produits sont achetés à rungis et viennent de (bien trop) loin ! Par contre, il est sympa : il me dit quand les produits ne sont pas au top.

  15. sandra

    je suis bien d’accord avec toi trouver des bons produits est de plus en plus diificile en tous les cas ta poelée est bien appétissante

  16. olga03

    Bonsoir, c’est en lisant vos critiques bien justifiées que je me rends compte à quel point j’ai de la chance d’avoir un jardin potager et quelques arbres fruitiers…et j’en oublie le mal de dos qui me taraude après la récolte des petits pois ce matin….
    Sinon, je me sers dans un ESAT (anciennement CAT), ils font de beaux légumes bio, je ‘nai jamais été déçue, les prix sont très corrects, les produits sont très frais et en même temps celà permet de faire un geste de solidarité envers des personnes handicapées, on n’y pense pas toujours mais il y a plusieurs ESAT dans chaque département et différents ateliers dont le maraichage.
    Bien cordialement-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *