Alter Gusto

Compotée d’abricots secs infusés au romarin & brousses du Rove

Dimanche, après la cueillette de romarin sauvage, nous avons fait une petite halte à la ferme pédagogique La Pastorale du Regagnas qui produit les fameuses brousses du Rove. Je vous en ai déjà parlé ici.

Située à proximité de Saint Zacharie, on l’atteint par une petite route qui monte vers le Col du petit Galibier. Et à chaque fois, nous qui avons vécu 3 ans  au pied du vrai col du Galibier, nous nous demandons pourquoi ce tout petit col, qui n’a rien à voir de prés ou de loin avec l’original, porte ce nom …

Mais revenons à nos chèvres : je vous présente les jolies chèvres dont le lait a permis de réaliser les brousses que j’ai dégusté !

Cette brousse ne peut être produite qu’à partir du lait des chèvre du Rove. Une race aux impressionnantes cornes torsadées, étroitement liée à l’histoire de Marseille car elle serait issue d’un croisement avec les chèvres débarquées des cales des navires grecs qui ont accosté à la calanque du Lacydon, actuel Vieux Port, il y a … 2600 ans !

Au fait, vous connaissez la belle histoire de Marseille ? Selon la légende, la ville serait née d’une histoire d’amour … Ou plutôt d’un coup de foudre ! Les grecs, fraîchement débarqués à la calanque, seraient allés se présenter au roi local. Cette délégation, avec à sa tête le beau Protis, serait arrivée un peu comme un cheveu sur la soupe, pendant que le roi mariait sa fille, Gyptis. A l’époque, la coutume voulait que la mariée choisisse son futur mari parmi l’assemblée présente en lui offrant une coupe. Gyptis fit donc son choix et … Oh surprise ! Elle offrit la coupe au jeune Grec Protis. De cette union est née Massalia qui deviendra plus tard Marseille. Cooooomme c’est romantique … non ? :)
Mais je m’égare encore !!

Ces brousses sont une spécialité locale, inimitable, et très appréciée. Traditionnellement elles se dégustent sucrées avec un filet de miel, quelques fruits frais et même parfois une rasade de rhum, ou salées avec un filet d’huile d’olive et quelques herbes aromatiques. C’est un must ! Alors pour varier un peu mais sans trop m‘éloigner de la tradition, je les ai associé à une compotée d’abricots secs parfumée au miel et au romarin. Une version appréciée à l’unanimité des mangeurs !

Compotée d’abricots secs infusés au romarin & brousses du Rove

Pour 4 :
– 8 brousses du Rove*
– 1 (bonne) c à s d’huile d’olive
– 250 gr d’abricots secs
– 2 belles branches de romarin
– 75 gr de miel de lavande

La veille :
Mettre les abricots secs et les branches de romarin dans un récipient en verre. Verser dessus ½ d’eau bouillante. Ils doivent être complètement immergés. Couvrir et laisser tremper toute la nuit.

Le lendemain :
Mélanger la brousse avec l’huile d’olive. Entreposer au réfrigérateur.

Égoutter les abricots secs. Les couper en petits morceaux.
Mettre les abricots et le miel dans une casserole. Cuire une vingtaine de minutes à feu doux et à couvert. Laisser refroidir.

Servir la brousse très fraiche accompagnée d’une peu de compotée.

*La brousse du Rove est un fromage très frais, vendue en portion d’environ 50 gr dans son petit moule légèrement conique.


Exit mobile version