Pain Corse dit “des morts” – Noix, raisins secs & zestes de citron

26 juin 2009

J’avais très envie de vous proposer une petite recette Corse mais la plupart de celles que je connais, et que j’apprécie, nécessitent des ingrédients spécifiques souvent difficiles à trouver.

C’est alors que j’ai pensé à cette spécialité boulangère Corse dont je me suis régalée pendant cette semaine au petit déjeuner : le pain des morts. Longtemps j’ai cru que cela s’écrivait le pain des Maures … 
Pour la petite histoire, il s’agit d’un pain qui était traditionnellement préparé à la Toussaint et déposé sur les tombes des morts avec diverses victuailles.
On le trouve maintenant dans de nombreuses boulangeries toute l’année. Chaque boulanger a sa version : plus ou moins brioché, plus ou moins léger, sucré ou pas, à divers parfums (zestes de citron, d’orange, vin …) et certains l’incisent d’une croix avant la cuisson, pour le “signer”.

Celui-ci est ma version. Ou plutôt une de mes versions … Il y a quelques années, de retour de vacances en Corse, j’avais improvisé une première version que j’ai faite et refaite depuis. Le hic, c’est qu’elle contenait un œuf et que j’ai complètement oublié d’en acheter ! Mais où ai-je donc la tête ? ;) Aussi j’ai bidouillé une nouvelle version sans œuf.

Pain des morts à ma façon – Nois, raisins & citron

Ingrédients pour 2 petits pains ronds :
– 250 gr de farine
– 1 sachet (5,5 gr) de levure de boulanger sèche
– 120 ml de lait
– 60 gr de beurre fondu
– 30 gr de sucre
– Le zeste d’½ citron non traité
– 60 gr de raisins secs
– 60 gr de noix

L’idéal est de préparer la pâte la veille et de l’entreposer au réfrigérateur une nuit entre les 2 levées pour que le pain soit plus parfumé.

Dans un saladier, mélanger la farine et le zeste du citron. Faire un puits et ajouter le sucre, le beurre fondu, le lait et la levure. Réhydrater la levure si nécessaire. Mélanger jusqu’à ce que la pâte soit formée.
Transférer sur un plan de travail fariné et pétrir une dizaine de minutes. La pâte doit devenir élastique et bien lisse.

Hacher très grossièrement les noix.
Incorporer les noix et les raisins secs à la pâte. Former une boule, la fariner et la déposer dans un grand saladier. Recouvrir de façon hermétique avec du papier film. Laisser reposer 2h à température ambiante. La pâte doit doubler de volume.

Couper la pâte en 2. Abaissez la pâte délicatement pour chasser l’air. Former une boule avec chaque morceau. Les aplatir légèrement.
Déposer les boules de pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Couvrir d’un linge propre et laisser reposer 1h.

1/4 d’h avant la fin de la levée, préchauffer le four T6 (180° C) avec un récipient contenant de l’eau.
Enfourner et cuire 20 à 30 minutes.

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

31 Commentaires

  1. trinidad

    et bien moi aussi je pensais que ça s’écrivait maures !!! merci pour l’historique !

    qt au parfum je le sens d’ici !!!!

    sinon c’est quoi cette jolie confiture couleur abricot ??

  2. bazarette

    Quel dommage de trouver dans le sud le pain des morts en plein mois de juin. Nos traditions ne veulent plus rien dire, du pur commerce que je déplore.
    On trouve la salviata que pour la Toussaint en haute corse heureusement !!

  3. Cicerolle

    L’appellation refroidit un peu, mais ce pain est plus joyeux que son nom ne l’indique. Et il a l’air vraiment délicieux, comme du gâteau. J’aime les pains régionaux.

  4. sigi

    Pouvez-vous me communiquer la recette de la “bronda” pour faire sécher et conserver figues et raisins.
    Merci

  5. SOWA

    j’ai eu l’occasion d’aller en vacances en Corse du Sud et ai appris à goûter le fameux pain des Morts !!!!! Mmmmmmhhhhhh !!!!! quel régal et c’est pour cette raison que j’ai recherché cette recette!!! merci pour cette bonne “gourmandise”

  6. jpmars

    Tant pis si la tradition n’est pas respectée, tant pis si c’est du commerce, mais qu’est-ce que c’est bon…..!!!!
    Le meilleur que j’ai mangé est fait par la Pâtisserie Sorba
    jouxtant l’Église Saint Érasme sur la place du même nom, (je crois)sur le port de Bonifacio. Je suis souvent en Corse à égale distance de Figari,Porto-Vecchio et Bonifacio, j’ai essayé un peu partout et je ne suis pas le seul à penser que c’est la meilleure.

  7. Carole

    @ jpmars : j’utilise un oeuf mais il faut diminuer la quantité de lait.
    Avec plus d’oeufs, le pain est trop brioché à mon goût.

    ps : ma boulangerie préférée dans le sud de la Corse est celle de Pianottoli ;)

  8. jpmars

    Je viens seulement de lire votre réponse à mon mail…….et vous en remercie.Je vais aller à pianottoli pour le goûter.Merci et bonne soirée.

  9. jpmars

    je suis allé seulement aujourd’hui chez SORBA à BONIFACIO, il y avait la queue mais plus un seul pain des morts ,ni à Spar où ils en déposent également’ ( il était 10H du matin… ) Je suis donc allé à PIANOTTOLI .Il y en avait une quinzaine, bel aspect et très frais , j’en ai pris 7 pour donner aux parents du village.
    Mais, désolé ,malgré leur bel aspect, j’ai été déçu. Rien à voir avec SORBA ! La pâte est moins riche en raisins secs et noix et je ne sais si à BONIFACIO ‘ils ne rajoutent pas de la noix en poudre ou un peu de farine de châtaignes dans leur pâte. En tout cas, si vous retournez en CORSE, tentez l’expérience, je ne pense pas que vous soyez déçu. Aujourd’hui je me suis décidé en route mais d’habitude par sécurité je les commande la veille par téléphone.De plus ils expédient partout..
    PS: Je n’ai aucun lien avec cette pâtisserie……
    Bonne journée.

  10. jpmars

    je reviens sur mon commentaire pour préciser que si j’étais déçu pour le pain des morts, cette brioche est quand même très bonne à PIANOTTOLI.

  11. jen

    Bonjour,
    blog très sympa ou j’aime venir dénicher des idées de popotte… alors le pain des morts ou Maures et oui !!! car en fait il vient bien Maures (les Mauritaniens) qui lorsqu’ils ont débarqué sur ce qui serait un jour la Corse ont apporté avec eux   sur les galères qui les transportaient ce pain très rassasiant leur permettant de tenir de longs jours en mer. Par la suite il est resté en Corse mais il fallait le christianiser ! Est donc né le pain des MORTS apporté dans un premier temps au personnes avant de mourir la tradition dit qu’une bouchée de ce pain permet de tenir au ventre pendant le long voyage qui mène au paradis, puis par la suite il est devenu le pain actuel celui de la Toussaint. C’est une spécialité du sud de la Corse ( au Nord nous dégustons la Salviata ) le meilleur pain des morts est confectionné à Bonifacio . Voila j’espère vous avoir un peu plus éclairée sur ce pain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *