Esketecap : la flamiche au Maroilles de Nath … Les ch’tis s’invitent dans ma cuisine marseillaise

16 septembre 2008

Il y a une semaine, Nath du blog Les petits plats de Nathalie me proposait de relever le défi de réaliser sa flamiche au Maroilles. Moi qui craint dégun, évidemment j’acceptais ! B-)

Un défi 2 en 1 car il a fallu trouver du Maroilles à Marseille … et autant vous dire que, malgré le succés du film et l’engouement national (paraît-il) pour ce fromage, cela ne court pas les rues. Après un premier essai raté au supermarché, j’ai pensé qu’il serait plus judicieux d’aller directement chez mon fromager où je me suis empressée d’acheter la seule boite de Maroilles de la boutique. Une petite boite carrée, un peu seule au milieu des meules mais inratable grâce à une belle pancarte rose fluo indiquant « Bienvenue chez les ch’tis » Quel petit malin ce fromager …

Sur chemin de retour vers ma cuisine, impatiente d’humer le fameux fumet de ce fromage …  Trop impatiente ! J’ai du faire une pause. J’ai sorti le fromage de son sachet et approché la boite de mon nez. Bof ! Pas de quoi en faire un fromage … (trop facile !!) Alors je l’ai ouverte. Le Maroilles était enveloppé dans un épais papier orange qui, lorsque j’en ai soulevé un coin … « Oh fan de chichourle* » me suis-je exclamée, plantée au milieu du trottoir m’attirant ainsi quelques regards interrogatifs. Un premier contact avec cette spécialité du Nord qui devrait se classer dans la catégorie des inoubliables.

Suite du défi dans ma cuisine : Me voilà donc en train de préparer les tartelettes, presque accoutumée à cette odeur très inhabituelle, lorsque Chéri entre dans la cuisine. « C’est quoi cette odeur ? » « C’est du Maroilles » « Du quoi ? » « Du fromage ch’ti, tu sais … comme dans le film ». Il s’approche, m’en pique un morceau cru. « Huuummm, c’est bon ce truc. Mais ne compte pas sur moi pour le tremper dans mon café ! » ricane-t-il avant de repartir car la cuisine l’interesse très moyennement. Puis revient alors que mes tartelettes sont au four « ça sent bon ! Extremement bon même … » Ben, si j’avais su que cela lui ferait cet effet, j’en aurais acheté avant !

Côté dégustation de ces petites flamiches, il a adoré et moi aussi mais seulement un peu plus tard car ayant rendez-vous chez mon dentiste et ne connaissant pas les effets de cette spécialité sur l’haleine,  j’ai préféré différer. :D

Flamiche au maroilles

Ingrédients (pour 6 tartelettes) :
– 180 g de farine
– 1/2 sachet de levure de boulanger sèche (Briochin pour moi)
– 50 g de beurre
– 1 oeuf
– sel
– 4 c à s de lait

– ¼  de maroilles (ma petite boite de 200 gr)
– 10 cl de crème fraîche (liquide et allégée pour moi)
– 1 oeuf
– du poivre

Préparation de la pâte :
Faire tiédir le lait au micro-ondes (30 s environ). Le verser sur la levure dans un petit bol. Laisser reposer 15 minutes.
Pendant ce temps, mélanger la farine et le sel. Mettre le mélange en fontaine dans un saladier. Casser l’oeuf au centre. Verser la levure et battre à la fourchette, d’abord puis pétrir à la main, ensuite.
Faire fondre le beurre au micro-ondes (30 s environ) et lorsqu’il est complètement fondu, l’ajouter peu à peu dans le saladier.
Continuer à pétrir. Et cela, jusqu’à ce que la pâte se décolle de la main et du plat. J’ai pétri 5 bonnes minutes juqu’à ce que la pâte soit bien lisse.
Laisser reposer deux heures dans un endroit chaud.

Préparation de la garniture :
Étendre la pâte à la main sur le plan de travail propre et fariné. J’ai divisé la pâte en 6 et l’ai étalé au rouleau.
Découper des ronds de pâte à la dimension des moules. Mettre la pâte sur les moules.
Dans un bol, mélanger la crème fraîche et l’oeuf. Verser sur la pâte. Découper le maroilles en tranche et les répartir joliment sur le mélange crème-oeuf.
Mettre au four thermostat 7 (210°C) pendant 20 minutes.

Je remercie Nath de m’avoir lancé ce défi car j’ai ainsi pu découvrir cet excellent fromage. Je referais à coup sur ces tartelettes !
Selon la règle du jeu Esketecap, c’est à mon tour de lancer un défi à 2 personnes. J’ai choisi moi aussi de faire découvrir un plat bien de chez moi à Mamina et à Alice. Les filles, vous êtes cap de faire ma soupe au pistou ?

* expression provençale exprimant l’étonnement

Posté dans : Goût salé

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

28 Commentaires

  1. irisa

    j’ai habité longtemps à 15 kms de Maroilles , un joli village de la thiérache ( prairies vallonnées , vergers de pommiers , haies d’aubépines ) c’est dire si cette recette parle à mon coeur avant de parler à mon estomac !
    C’est divin , non ??

  2. friendsandco

    Je n’ai jamais gouté de maroille et cette recette fait vraiment envie! S’il est difficile de trouver ce fromage à Marseille, je n’ose pas y penser aux Etats-Unis….je vais attendre mon retour en Suisse :-) Merci de nous faire découvrir ces specialités

  3. tini

    Oh l’odeur de Maroilles, c’est quelque chose…je n’arrive pas à le manger cru mais cuit j’adore! Je garde ta recette et si tu veux chez moi il y à le croque au maroilles: un délice!!

  4. christelle

    Ca fait bien longtemps que je n’en ai pas mangé ! Le maroilles sur Reims (mon exil de 13 ans), on connaissait bien. Je me demande si on en trouve sur Bordeaux …
    Très chouettes tes tartes, et sympa ce jeu ! Bises, chris

  5. petitsplatsnath

    Un grand merci pour avoir joué le jeu. Tu remportes ce défi haut la main.
    J’ai bien ri toute seule devant mon écran en lisant tes péripéties! Le maroilles, c’est exactement ça! Chez nous, on trouve la même marque (Fauquet), entre autres.
    A très bientôt. (Je ferai prochainement un petit clin d’oeil sur mon blog)

  6. nuage de lait

    :P très réussie ta flamiche, dis moi, tu ne trouves pas de Maroilles dans ton supermarché ??????
    c’est un régal, j’adore le goût du maroille cuisiné (beaucoup plus doux que l’odeur qu’il dégage ;) )

  7. mamina

    Moi aussi je suis flattée que tu aies pensé à moi… mais heureuement que tu m’as prévenue car Internet me joue des tour aujoiurd’hui et du coup, je suis aux abonnées absentes… Ravie ausi que tu aies découvert le Maroilles, c’est un grand fromage.

  8. pascal

    salut je suis de Picardie a une cinquantaine de kilomètre de l’endroit ou est fabriqué ce maroilles,ma femme et moi avons lu ton article et étions mdr ,ici on en mange presque tous les jours meme dans le café lol félicitation pour ta recette et ton commentaire biz a tous

  9. nanounette

    je sius suprise que vous netrouvies pas de maroilles j’habite pres de MAROILLE il y en a dans beaucoup de super marche ma niece en trouve même au GABON donnez moi d’autrs recettes je suis dingue de cuisine merçi nanounette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *