Alter Gusto

La pompe à l’huile d’olive, une tradition ancestrale

Encore une recette traditionnelle … Ancestrale même car paraît-il que la fabrication de la pompe à l’huile d’olive est aussi ancienne que la fondation de Marseille donc plus de 2600 ans … Je vous avait bien dit qu‘à cette période de l’année je ne faisais pas dans la nouveauté ! ;)

La pompe à l’huile d’olive est la “star” des 13 desserts provençaux. C’est un pain plat et sucré, délicieusement parfumé à l’huile d’olive et à la fleur d’oranger. Son goût est inimitable et elle se mange au dessert, traditionnellement trempée dans du vin, pour ceux qui aiment. Personnellement je la mange nature et j’en suis folle le lendemain matin au petit déjeuner. C’est un pur délice. :o

Pompe à l’huile d’olive

– 250 gr de farine T55
– 80 ml d’eau de source*
– 2 c à s d’eau de fleur d’oranger**
– 100 ml d’huile d’olive
– 40 gr de cassonade + 1 c à c (ou sucre)
– 1 sachet (5,5 gr) de levure de boulanger sèche
– 1 c à c de sel

*Il est préférable d’utiliser de l’eau de source car, selon les régions, la dureté de l’eau du robinet peut modifier la consistance de la pâte.

**Il est possible qu’il faille modifier la quantité de fleur d’oranger selon sa puissance. Dans ce cas, il faut remplacer une partie de l’eau. La quantité de liquide totale à ajouter (lors du 2eme mélange) doit être égale à 60 ml d’un mélange d’eau + fleur d’oranger et 100 ml d’huile d’olive.

Important ! Si votre levure doit être réhydratée avant utilisation, procédez comme indiqué par le fabricant en utilisant un peu de liquide de la recette. Ma levure ne nécessite pas de réhydratation c’est la raison pour laquelle je l’intègre directement. J’utilise soit de la SAF instant soit de la Briochin.

1 h avant :
Mélanger sommairement, dans un récipient, 50 g de farine, la levure de boulanger, 1 c à c de cassonade et 50 ml d’eau. Recouvrir d’un linge propre et laisser lever 1 heure dans un endroit chaud.

Mélanger ensemble le reste de la farine (200 gr), la cassonade et le sel.
Faire un puits. Ajouter le mélange à la levure, l’eau restante (30 ml) additionnée des 2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger et l’huile d’olive.
Mélanger jusqu’à ce que la pâte soit formé puis transférer sur un plan de travail fariné et pétrir pendant une dizaine de minutes jusqu’à ce que la pâte soit bien lisse et plus souple.

Former une boule. Fariner légèrement et déposer dans un grand saladier. Recouvrir de façon hermétique avec du papier film. Laisser pousser 3 h . Ne soyez pas surprise si la pâte lève peu, elle va, pendant ces 3 h, péniblement doubler de volume …

Abaissez délicatement la pâte pour chasser l’air. Etaler, à la main, en forme ovale d’environ 1 à 1,5 cm d’épaisseur. Pratiquer des incisions du centre de la pâte vers les bords de façon régulière. Les écarter un peu avec les doigts.
Déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et laisser reposer environ 1h couvert d’un linge propre.

1/4 d’h avant la fin de la levée, préchauffer le four T6 (180° C) avec un récipient contenant de l’eau. Enfourner et cuire 15 à 20 mn.

La pompe à l’huile se partage et se rompt. Elle découpe à la main, surtout pas au couteau.

Exit mobile version