Tartelettes croustillantes à la polenta, poireaux & Comté

21 février 2014

J’aime beaucoup la polenta ! Vous trouverez d’ailleurs sur mon blog de nombreuses recettes, salées ou sucrées, avec cette délicieuse semoule de maïs. Mais quasiment à chaque fois que je vous ai proposé une recette, des lecteurs m’ont raconté trouver la polenta peu intéressante… Et, à chaque fois, cela m’interpelle parce que moi, elle titille souvent ma créativité ! Et mes papilles. J’ai envie de vous dire… Mais non ! Vous vous trompez ! Elle est très intéressante et elle peut se décliner de mille façons !
Alors pourquoi ? C’est simple… La polenta, comme beaucoup d’autres aliments, se décline dans des qualités variées. Il y a la médiocre, insipide. Et la bonne, avec un délicieux petit goût de maïs. C’est celle-là qu’il faut choisir ! Et elle se déniche plutôt dans les épiceries Italiennes.

Si vous avez envie d’approfondir le sujet, Céline, du blog Artichaut & cerise noire a consacré un livre à la polenta. Dont je suis fan, vous vous en doutez ! Au fil des pages, elle prend toutes les formes : cubes, frites, gaufres, gnocchis, crêpes… Elle se déguste aussi bien salée que sucrée et s’intègrera parfaitement à vos menus, de l’apéro au dessert. Et si vous avez des invités, amis, intolérants au gluten, elle est une solution simple pour les régaler.

La photo ne rend pas hommage à ces tartelettes. C’est décevant mais il y a des jours où photographier un plat est plus compliqué… Et quand ça veut pas le faire… Mes copines blogueuses comprendront sans aucun doute ce que je veux dire ! ;)

Tartelettes croustillantes à la polenta, poireaux & ComtéTartelettes croustillantes à la polenta, poireaux & Comté

Pour 4 tartelettes de 11 cm de diamètre :
2 poireaux
1 échalote
Le zeste finement râpé d’½ citron non traité
50 gr de polenta fine*
250 ml de bouillon de légume*
1 œuf
2 c. à soupe de crème entière liquide
40 gr de comté fraichement râpé
3 brins de ciboulette
6 feuilles de brick (ou pâte à filo)
Huile d’olive

*pour les quantités de liquide, se référer aux indications du fabricant. Les proportions indiquées sont celles inscrites sur mon paquet de polenta qui vient directement d’Italie.

Préchauffer le four T6 (180°C).

Laver les poireaux. Couper les bouts et la partie verte. Couper le reste en fines rondelles.
Éplucher et émincer l’échalote.

Faire chauffer une poêle, ou sauteuse, avec un peu d’huile d’olive. Faire revenir l’échalote 2 ou 3 minutes puis ajouter les poireaux. Saler. Couvrir et cuire à feu doux une quinzaine de minutes.

Couper les feuilles de brick en 4. Les badigeonner légèrement d’huile d’olive. Superposer 5 morceaux en les faisant se chevaucher. Les disposer dans le moule à tartelette. Faire de même avec le reste des morceaux de feuilles de brick. Découper les bords qui dépassent des moules.

Faire chauffer le bouillon. Verser la polenta en pluie. Cuire en remuant sans arrêt le temps que le mélange épaississe. Ne pas la cuire complètement, elle finira sa cuisson au four.
Retirer la casserole du feu. Incorporer le Comté puis la crème, les zestes de citron, la ciboulette ciselée, l’œuf et les poireaux en mélangeant bien entre chaque ajout. Répartir dans les moules.

Enfourner et cuire environ 25 minutes.

Posté dans : Goût salé

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

22 Commentaires

  1. Céline {AetCN}

    Waouah Carole! Elles me plaisent vraiment tes tartelettes croustillantes à la polenta!
    Comme toi, je suis étonnée que la polenta ne soient pas plus utilisée par les cuisiniers et cuisinières. C’est d’ailleurs un peu ce constat qui m’a donné envie d’écrire Polenta. Car c’est une céréale qui cuit finalement vite, goûteuse et surtout qui se prête à des déclinaisons infinies. Sucrée, elle rivalise avec la semoule de blé! En jouant sur sa texture plus ou moins épaisse on la modèle en cubes, galettes, frites… Bref! moi je l’aime la semoule de maïs!

  2. Agnès

    Moi aussi suis fan de polenta. Je n’imaginais pas qu’il existait des qualités supérieures … Je sais ce qu’il me reste à faire la prochaine fois que je fais un saut dans mon épicerie italienne préférée ;-)
    Merci pour l’idée

  3. lydie73

    tu as raison, la polente est une alternative avec les sempiternelles patates et riz. Nous en mangeons souvent sous toutes ses formes. En particulier la polente des bucherons: 1 vol de polente moyenne, 2 vol de lait (svp entier!), 2 vol de bouillon de volaille. Faire revenir la polente ds du « gras » avec des diots, mouiller avec le liquide chaud, éteindre le gaz car ça gicle ds ts les sens, touiller, couvrir et mettre au four 1 h ou +. S’il en reste, je la coupe en tranches et je la passe au beurre, avec une salade, ça va bien

  4. flores

    Tu as bien raison,la polenta mérite que l’on sorte des sentiers battus pour la préparer et la mettre en valeur.Tu as réussi avec ta recette vraiment sympa.

  5. metscraquants

    Je n’ai pas encore essayé la polenta mais ça fait partie des aliments que je voudrais bien cuisiner rapidement.
    Par contre, je suis aussi parfois étonnée par certains articles qui sont beaucoup lus (et pourtant, presque je n’aurai pas publié cette recette) et d’autres qui sont délaissés alors qu’ils me plaisent tellement !

  6. Marina

    Moi aussi j’adore la polenta. Au Tessin, c’est un plat typique qui est mangé généralement avec une viande en sauce, lapin, ragoût par exemple. Dans ma région, on en fait  plein de recettes variées, on peut aussi la déguster en version sucrée!
    bon dimanche!

  7. Carole

    Aaaah ! que je suis contente de vous lire toutes fans de polenta ! :)

    @ Céline : je vais envoyer un message à Lydie pour lui demander des précisions sur sa recette. 

    @ metscraquants : depusi le temps que je blogue, je n’ai pas réussi à percer ce mystère ! ;)

    @ Beatrix : sans rien ? pourquoi pas ? à cuire alors dans des ramequins, plus longtemps sinon je crains que le démoulage soit un peu laborieux.

  8. Delphine Geek

    Quelle joie d’avoir une recette originale de polenta. Moi je la fais souvent en cubes et poêlée mais ça peut être vite lassant. Quoi que j’avais vu ta recette aux champignons… ^^
    Bref tes tartelettes sont originales (surtout avec un fond en feuille de brick) et appétissantes (si si les photos sont réussies) !!!

  9. lydie73

    Céline bonjour, je fais revenir diots ( et lardons éventuellement ) ds la graisse de ton choix ( ne pas lésiner) et je les laisse cuire enfouis ds la polente au four. Si tu prends de la précuite tu laisses le tps de cuisson des diots (1/2h environ), sinon tu laisses 1h. Bon appétit!

  10. Floriane

    Pour la part,  j’aime beaucoup la poienta, mais sans trouver de recettes vraiment réussies qui  l »utilise. ces petites tartelettes sont fort sympathiques ! 

  11. Lorraine

    Merci une fois de plus, testé et adoré !!! j’ai laissé les feuilles de brick dépasser comme des corolles, c’était très joli. Comme toi, j’adore la polenta et j’en fais souvent. J’avais d’ailleurs cuisiné des tartelettes polenta-shiitake-romarin l’hiver dernier. Tu as vraiment des recettes extraordinaires. Bravo !

  12. capu

    Aussitôt vu ce soir, aussitôt faite !!! je n’avais pas de poireau mais des carottes alors ni une ni deux, j’ai fait mon mix et on s’est régalé ! On a tout dévoré à nous 2 !
    Merci Carole pour cette recette qui une fois de plus nous a enchanté !!
    Bisous. Capu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le blog est en pause estivale jusqu’à début septembre aussi il est possible que ma réponse à votre commentaire se fasse attendre… un peu ou même beaucoup ! Désolée !