Gelée de pommes à la mélisse

28 mai 2008

C’est pas vraiment la saison des pommes mais mon mari est rentré, il y a quelques soirs de cela, avec un énorme cageot de pommes offert par un de ses clients. Et après avoir fait des gâteaux aux pommes … des pommes cuites … les avoir mangé crues … dans des salades … il m’en reste encore une belle quantité.

De la gelée ? Bof … une gelée faîte seulement avec des pommes (surtout hors saison lorsqu’elles ont effectué un passage en frigo …) donne une gelée un peu insipide, pas très goûteuse et parfois même vexante … par exemple quand on me demande “Hum c’est bon ! Elle est à quoi ta gelée ? “

J’ai eu envie de sortir des classiques et en farfouillant dans mon placard à herbes séchées, je suis tombée sur de la mélisse. Pourquoi pas ? associée à quelques zestes de citron cela devrait être … un peu plus surprenant et plutôt bon !

Pour ce premier essai, j’en ai fait une petite quantité.

Etiquette et pot de gelée de pommes à la mélisseGelée de pommes à la mélisse

Ingrédients :
– Une douzaine de pommes (pour 1 litre de jus)
– 1 kg de sucre Gelsuc
– Zeste d’un citron non traité
– 1 c à s de feuilles de mélisse séchées

Lavez les pommes. Les couper en morceaux sans les éplucher et les passer à la centrifugeuse.

Râper le zeste du citron avec une râpe fine. Dans un mortier, mettre 1 c à c de sucre (pour faciliter le “pilonnage”) , la mélisse et les zestes. Munissez vous du pilon et écrabouillez le tout énergiquement jusqu’à ce que le mélange soit réduit en poudre.

Faire chauffer le jus de pommes dans une casserole. Dés qu’il est chaud, ajouter le mélange mélisse / zestes. Ajouter ensuite le sucre.
Pour 1 litre de jus prévoir 1 kg de sucre Gelsuc. Pour les gelées je trouve ce sucre aux extraits de plantes vraiment très pratique. Il ne contient ni conservateur ni additif de synthèse … seulement du sucre, des algues et des graines de caroube. Il a l’avantage de ne pas altérer le goût des fruits et surtout, impossible de rater sa gelée !

A partir de l’ébullition, laisser cuire 7 mn et verser dans les pots vides préalablement bouillis. Remplir à ras bord, fermer le couvercle, retourner quelques minutes.

Une jolie étiquette plus tard ….

 

Une tranche de pain plus tard …

Tartine de gelée de pommes à la mélisse

Et l’essai est concluant : la gelée a un goût citronné vraiment très agréable ainsi qu’un léger goût de réglisse. De plus, la mélisse fait ressortir l’arôme de pommes. Que demander de plus ?

Posté dans : Goût sucré

Note générale concernant les recettes avec une cuisson au four : les temps de cuisson, au four, sont donnés à titre indicatif. Il est nécessaire de les adapter en fonction de votre matériel. Plus d’infos ICI. Vérifiez toujours la cuisson en plantant au centre du cake ou du gâteau, une pique, la lame d’un couteau ou un cure-dent, par exemple. Il doit ressortir bien sec.

Texte, recette & photographie de Carole
Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs et sites. Les textes et photos sont la propriété d'Altergusto et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce blog, et de son contenu, tout ou en partie, textes, photos, charte graphique, est interdite sans la permission écrite de l’auteur (sauf mention particulière).

2 Commentaires

  1. Xavier

    DESOLE DES PETITS PROBLEMES SONT APPARUS SUR LES 2 textes précédents

    Bonjour,

    Merci pour cette recette. Je suis perplexe avec l’idée de prendre du Gelsuc.

    Pourquoi ? Parceque le gelsuc apporte ce qu’on ne trouve pas dans la plupart des autres fruits que la pomme ( groseille, cassis…) et qui rend la gelée difficile a prendre : en un mot la PECTINE….

    Hors la pectine provient de … la pomme ( du pépin plus exactement lors de l’opération de broyage)

    Donc inutile de mettre du gelsuc dans une gelée de pomme. Les pépins font office de gélifiant naturels..

    Un autre argument: le gélifiant meme naturel absorbe une partie du gout du fruit. Plus on en met plus le gout s’affadit ( Les pates de fruit sont un bonne exemple de gout affadi… Tres souvent on ne sent plus que le le sucre…)

    Alors pour plus de gout de pomme: moins de pectine.

    A bientot

    Xavier

  2. Carole

    @ Xavier : merci pour votre message. Ne soyez pas perplexe, c’est juste une histoire de temps de cuisson et de goût !
    L’utilisation du Gelsuc, ancienne version puisque ce billet date de 2008, est un choix volontaire simplement parce qu’il permet une cuisson plus rapide. Le goût de la gelée n’est pas le même si on la cuit plus longuement. C’est tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le blog est en pause estivale jusqu’à début septembre aussi il est possible que ma réponse à votre commentaire se fasse attendre… un peu ou même beaucoup ! Désolée !